mardi 8 août 2017

Mores - G.A. O'Neill



Mores de G.A. O'Neill

Résumé :

Elle est belle, elle est jeune, elle s'appelle Charly et c'est l'un des meilleurs flics du 36 quai des Orfèvres.
Sa vie bien réglée vacille lorsque le cadavre du Président de l'Assemblée Nationale est retrouvé dans un club très spécial : Le Mores.
Cette affaire, qui touche les plus hauts sommets de l'État, met son patron sous pression. Charly et son coéquipier Anthony découvriront que Mores est bien plus qu'un club libertin et tenteront de percer le secret de son mystérieux tenancier philanthropique

Format : Format Kindle (1859 KB - 214 pages)
Éditeur : Albin Michel (13 juin 2017)
  • Collection  : MA next Romance

Extrait :
"  Charlotte s’installa à une table disposée à côté de l’une des colonnes de pierre entourant la salle et un serveur ne tarda pas à lui apporter un cocktail. 
  Elle bu le contenu d’une traite, ne s’intéressant qu’à une chose : les trois numéros inscrits
au fond du verre. Elle se leva et se dirigea vers l’un des escaliers, situé à l’opposé, se faufilant entre les tables et la foule.
  « 9, 13 et 7 », dit-elle au molosse qui se trouvait devant. À ces mots, il ouvrit le lourd cordon rouge et la laissa passer.
  Elle parcourut quelques mètres dans la galerie qui surplombait la salle, laissant traîner son
regard au-dessus de la balustrade. Elle passa deux portes avant de s’arrêter devant celle où était inscrit le chiffre 13. Un autre gros molosse lui ouvrit le passage vers un couloir sombre et étroit dont les murs de pierre étaient réchauffés par une tapisserie aux motifs moyenâgeux faisant toute la longueur du couloir.
  Après quelques pas, elle s’arrêta devant la porte 7. Cette fois-ci, personne ne lui barrait le
passage et elle n’eut plus qu’à tourner la poignée métallique."


— C’est quelque chose qui doit rester confidentiel. Pas un mot aux journalistes avant que
l’on en sache davantage, dit-il de sa voix grave légèrement cassée.
  Charly et Anthony froncèrent les sourcils, curieux d’entendre la suite.
— Le président de l’Assemblée nationale, Visconditi, a été retrouvé mort dans une sorte de lupanar, enfin, un drôle d’endroit. On a une équipe scientifique sur les lieux qui nous attend, dit-il en décrochant sa veste du porte-manteau.
— Un lupanar... le président de l’Assemblée, bon sang ! Y’a que des obsédés en politique, c’est pas possible, s’exclama Anthony.
— Ouais, comme quoi y a pas que dans le monde du foot qu’il faudrait mettre de l’ordre, soupira le commissaire.
  Alors qu’ils étaient en voiture, Buisson poursuivit le topo.
— C’est une fille du club qui l’a retrouvé dans la nuit raide mort. On nous l’amènera quand elle sera un peu remise. Et il y a un videur qui est resté sur les lieux.
  La rue — impasse dite rue de l’Échelle — était déjà fermée par des rubans de la police criminelle."


Avis de Lili :

          Dans les trois sorties de la nouvelle collection Ma next Romance, celui-ci est mon préféré. Un polar érotique, où t'es dosé à la perfection aussi bien le côté érotisme que l'enquête. Les émotions sont là, les personnages présents et intéressants, l'histoire prenante, et une plume magnifique. 

        Huit heures trente du matin, Charly est envoyée sur une scène avec son coéquipier Anthony, le président de l'Assemblée nationale a été retrouvé mort. Elle se retrouve sur les lieux, la maison où elle est passé la veille assouvir ses désirs sexuels et ses fantasmes.
La partie commence, une enquête très discrète doit être menée.

          Charlotte Saint-Fulgent, Charly est inspecteur sur Paris et est passée maître dans l'art de cacher ses sentiments. Elle a une vie organisée et très calculée, peu d'amis, peu de sorties, réglée comme du papier à lettre. Néanmoins elle possède une autre facette, celle de la femme qui accepte ses envies et sa sexualité intense. Après cette soirée, celle du meurtre dont elle peut être la clé, son équilibre de vie se voit bousculé, et sa vie entière remise en question.
Les personnages secondaires sont quasi tous masculins, Henri le cousin, Anthony son collège et un fin connaisseur d'histoire et de latin, le commissaire Buisson, Paul un autre collègue, Marc Thaon un homme d'affaire avec des yeux vairons, et bien d'autres.

          La narration est à la troisième personne. Il n'y a aucun chapitre, tout est dans la continuité du texte et surtout de l'histoire. La plume est très fluide et directe, aucune fioriture ne surcharge notre lecture. Les descriptions sont magnifiques, bien détaillées avec aucun surplus. Le langage est assez soutenu, mais rien de bien guindé.
Le club Mores est un club où toute personne peut assouvir ses fantasmes sur simple demande. Les clients peuvent rester anonymes. L'auteure a installé un passé, une origine très intéressante et très bien décrite dans les moindres détails. Volonté, désir et caprice, sont trois mots parfaits pour le décrire.
Le côté érotique de l'histoire est très sensuelle et sage. Les scènes sont très réelles, charnelles et raffinées. Le mélange de politique et de mœurs est très bien dosé et travaillé. Suspense et rebondissements nous entraînent au cœur d'une enquête menée dans les règles. Tout est bien réfléchi et étudié, c'est la perfection.

          Ce roman vous fait vivre une belle aventure palpitante. Un mélange entre deux genres tout à fait réussi, ni plus ni moins sublime. Le personnage de Charlotte est resplendissante, et  recherche sa véritable voie.
Ce fût une excellente lecture du début à la fin, le seul point négatif c'est que l'on en redemande encore. G.A. O'Neill est un auteur à retenir pour la suite ! Bravo !!!!

Merci à la maison d'éditions Michel Albin et à son service presse, Constance et surtout à G.A. O'Neill !
Ma Next Romance

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...