Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

jeudi 20 février 2020

Just Sex & Tattoos - Mina Zadig


Just Sex & Tattoos de Mina Zadig 

Résumé :

Le sexe c’est bien, l’amour c’est nul !

Thunder est tatoueur, sexy, indépendant, et fermement décidé à ne jamais s’engager. Il tient trop à sa liberté !
Camille est vive, joyeuse, lumineuse… et déterminée à ne pas tomber amoureuse. Elle a déjà donné et ne compte pas recommencer !
Alors, même si le désir les consume, s’ils sont incapables de se côtoyer sans se sauter dessus, ils ne sont pas en couple. Certainement pas.
Sex friends ? Voilà, c’est parfait, ça ! Pas de sentiments, pas de complications, que du sexe – explosif, tant qu’à faire.
Aucun risque que ça leur pète à la figure, pas vrai ?


Format : Format epub (758 KO – 295 pages)
Éditeur : Éditions Addictives (19 février 2020)
Collection : Luv  

Extrait :

Chapitre 2 :

«… J’aurais vraiment dû me méfier. Sérieusement, je croyais que nous allions choisir ensemble ce qui allait représenter notre amitié. J’aurais dû savoir que ce ne serait pas le cas et qu’elle avait, à un moment donné, oublié de me prévenir qu’elle avait déjà pris une décision.
  Un cœur rose, bon sang… Et pourquoi pas une licorne multicolore, un dauphin ou le symbole de l’infini avec nos deux prénoms ? Merde, pourquoi arborer un truc que tout le monde a ? Est-ce qu’on n’est pas un peu plus spéciales que ça ? Notre amitié est unique…   Enfin, c’est ce que je croyais.
— Tu le trouves comment ? Il est chouette, hein ?
  Comment je vais me sortir de ce merdier ? Mais surtout, comment éviter qu’elle s’énerve, parce que je ne peux pas faire comme si je trouvais cette chose rose magnifique.
— Meri, alors ? Qu’est-ce que tu en dis ?
— C’est rose.
— Oui et alors ?
— C’est un cœur.
— Oui, aussi.
— C’est un cœur rose.
— Bien joué. Au moins, ta vision est bonne.
— Ça fait très fifille, quand même.
Qu’est-ce que tu essaies de me dire ?
— Tu vas t’énerver.
— T’aimes pas ?
  Ben voilà… Maintenant, je n’ai plus qu’à attendre l’explosion nucléaire qui va suivre tout en priant pour qu’elle ne soit pas trop violente.
  J’attends…
»


Chapitre 11 :


«… Moi qui pensais qu’être en shorty devant lui ressemblait trop à une invite. Comme s’il avait besoin de ça !
— Je ne cherche pas de petite amie. Il n’y aura pas de sentiment, seulement de la baise.
  Pourquoi je n’arrive pas à parler ?
  Il ne veut pas de petite amie, pas d’amour. Il veut seulement coucher avec moi. Au moins, il est clair sur le sujet.
— Je veux perdre mes mains dans tes cheveux.
  Il joint le geste à la parole et ses doigts glissent dans mes boucles. Je n’arrive pas à comprendre ce qui est en train de se passer alors qu’il empoigne mes longues mèches presque rouges, qu’il joue avec, qu’il les peigne délicatement.
  Qu’est-ce qu’il fait, là ?
  C’est pas que je m’en plaigne, mais je pige pas. Il doit lire tout un tas de questions dans mes yeux parce qu’il sourit. Ce mec est désarmant.
— Ce n’est pas assez évident ?
— Quoi ?
— On a assez joué au chat et à la souris, non ?
»

Avis de Lili :

Un beau message sur «L'amour est trop beau pour qu'on passe à côté. Même s'il fait souffrir, s'il est parfois destructeur, il vaut le coup.». Le résumé donne très envie, et je ne suis pas déçue.

Après une relation de trois ans et une fin difficile, Camille est bien décidée à rester loin des histoires d'amour, et seulement s'amuser avec des mecs d'un soir. Après un pari perdu avec sa meilleure amie Mélanie, elle se retrouve sur chez un tatoueur très sexy.

Camille, Camomille, 24 ans travaille dans une maison d'éditions. Elle a perdu son romantisme et son amour. Elle a du tempérament, de la répartie, mais face à Thunder et ses orgasmes elle est faible avec un manque de volonté.
Thunder Kinsley, est tatoueur et copropriétaire chez Ombres. Il reste très secret, puisqu'il n'y aucune narration de son point de vue. Petit à petit, nous apprenons son histoire, il a été élevé par sa grand-mère, avec une mère malade et pas de père. Par contre vous allez le détester, je l'ai détesté, il peut être méchant, blessant, exaspérant, et pourtant je l'ai adoré ce grand tatoué, si appétissant, attirant, charmant...

La narration est à la première personne, le point de vue est celui de Camille. L'auteure nous inclut dans la narration avec quelques apartés magiques, j'adore.
L’intrigue est menée avec simplicité et ardeur. Thunder plaît à Camille. La première soirée, il lui pose un lapin, la seconde vient accompagné, et la troisième il lui saute dessus. Il ne veut pas de petite amie, elle ne veut plus jamais être amoureuse, mais il ne faut jamais dire jamais...
La plume est prenante, et très fluide. Le duo Camille et Mélanie est une tuerie, vous allez sourire, voire rire plus d'une fois. La méfiance s'installe face au suspense, aux rebondissements et révélations autour du personnage de Thunder. Celui-ci m'a exaspérée plus d'une fois, il joue la victime alors qu'il fait souffrir autour de lui. Les sentiments des deux protagonistes sont accaparants, le lecteur les vit en même temps qu'eux. Le rythme est prenant, et suit un schéma puissant et dure, celui des blessures, de la trahison et du pardon.
Les émotions sont intenses, bouleversantes et exaspérantes. Camille a souffert avec son ex fiancé, elle se protège pour ne plus souffrir. Une fausse relation, enfin une relation sex-friend rime souvent avec jalousie, colère, souffrance,... et c'est puissant grâce à la plume, le lecteur vit tous ses sentiments aux côtés de Camille. Le point vecteur pour avancer, c'est la confiance mais à quel point peut-elle apporter du bonheur ou de la souffrance ? Les relations intimes sont sensuelles, existantes et tellement torrides, très bien écrites et décrites.

Deux êtres traumatisés et brisés ayant peur des sentiments, se cachant derrière leur attirance physique, le désir simplement ou seulement. Une belle histoire, une trame déjà-vue avec une très belle plume, de l'humour, des émotions dignes des montagnes russes, des personnages profonds et attachants,... Un ensemble très attrayant et intense en émotions, une plume à découvrir et à lire.


Je remercie les Éditions Addictives pour cette lecture ! 

lundi 17 février 2020

Alicia Parker #1 Agent tout terrain - Gwendolyn Siobhan


Alicia Parker #1 Agent tout terrain de Gwendolyn Siobhan

Résumé :

Alicia Parker est enquêtrice pour l’Agence, une organisation qui règle tous les conflits magiques qui peuvent survenir et de n’importe quelle nature. Elle a donc l’habitude de côtoyer de nombreuses créatures surnaturelles. Mais lorsqu’elle devient la cible d’un de ces monstres, elle ne sait pas qui est réellement visé. Elle ou l’Agence ? Aidée de son partenaire et ses amis, elle part en chasse.
Comme dit le proverbe, la vengeance est un plat qui se mange froid. Mais quelles en seront les conséquences ?

Format : Format kindle ( 1162KB – 310 pages)
Éditeur : Juno Publishing  ( 16 avril 2020)
Collection : Collection Hécate ( Fantasy MF)

Extrait :

Chapitre 3 :

«…
En parlant de travail, intervient Peter. J’ai reçu les échantillons relevés un peu plus tôt. On m’a raconté que tu avais reçu de l’aide.
Oui, Nate était dans les parages quand le golem a attaqué, indiquai-je.
Je fronçai les sourcils en repensant à ce qu’il avait dit au sujet du message qu’il avait reçu. Depuis quand est-ce que ces deux-là jouaient le rôle de nounou ?
Qu’est-ce qu’il y a ? demanda Karol en remarquant l’expression sur mon visage.
Je repensais juste à un truc que m’a dit Nate quand nous nous sommes vus, répondis-je. Il a demandé à notre cher ami Caleb de l’avertir si j’avais le moindre problème.
Et tu ne le savais pas, devina Peter.
C’est surtout que j’aimerais bien savoir pour qu’elle raison ils ont décidés de me surveiller comme ça.
C’est dans la nature des loups de protéger les leurs, répondit Julian, les bras croisés sur sa poitrine et les jambes tendues devant lui. Mais je n’ai pas besoin de te le rappeler. Pour l’autre, j’ai ma petite idée.
Il eut un petit sourire en coin tout en m’observant.
Quoi ?
Il ne répondit rien et glissa la paille entre ses dents, aspirant le liquide clair.
Tu m’énerves ! Grommelai-je.
Il ricana.
Peut-être que Caleb ressent aussi quelque chose de fraternel, supposa Karol, et que c’est pour ça qu’il souhaite te protéger.
Je jetai un coup d’œil à Julian. Ce dernier me regardait également. Nous nous répondîmes vers elle.
Non, nous répondîmes en même temps.
S’il devait ressentir quelque chose, ce serait plus l’envie de m’étrangler, continuai-je.
... »

Chapitre 4 :

«…C’était la question à un million et je n’avais pas arrêté d’y penser.
Pour plusieurs raisons, je suppose.
Alicia, je ne sais pas si tu te rends compte de ce que cela implique. Quelqu’un t’en veux, et il fera tout pour t’avoir. Il n’y avait pas qu’un golem à ta poursuite, aujourd’hui, mais deux. Je te repose la questions : pourquoi ?
Hé Ho ! Je ne suis pas la seule experte ici ! m’écriai-je. Tu en sais beaucoup plus que moi. Il s’agit de ton monde ! Pas le mien !
Il s’agit de notre monde. Nous sommes tous concernés. Quelqu’un a tenté de tuer une humains qui travaille pour l’Agence.
Et alors ? l’interrompis-je. Il ne s’agit que de l’Agence et des répercussion politiques que cela aura sur les accord. Pour ton informations, tous les agents sont susceptibles d’être tués quand ils sont en mission. Ce sont les risques. Nous le savons tous.
Il n’y a pas que cela, Alicia, répondit-il gravement, après quelques secondes.
Et qu’y a-t-il d’autre ? Demandai-je.
Il croisa les bras et me toisa.
... »

Avis de Lili :

Aujourd’hui une quinzaine d’Agences dans le pays sont là pour protéger les citoyens du monde surnaturel : magicien, loup-garou, vampire, golem, fée,… Le résumé est accrocheur, la couverture donne envie.

Il y a deux siècles, les êtres surnaturels ont fait leur apparition. Les golems sont de sortie, les attaques se multiplient et tous sont attirés par Alicia. Quelqu’un lui en veut personnellement ou à l'Agence, peut-être une vengeance…

Alicia Parker, travaille pour l’Agence des Troubles et des Enquêtes Surnaturelles, une police paranormale. Elle est amie avec ses collègues, Julian, Peter, Norah et Karol. Alicia est bien entourée, et protégée par une meute de loup- garou dont son frère de cœur, Nate. La meute l’a recueillie après la disparition de ses parents, elle avait cinq ans, ils travaillaient tous les deux pour l’Agence. Et il y a aussi Caleb, le Prince Vampire de la Nouvelle Angleterre, tous deux ne cessent de se taquiner.
C’est une jeune femme avec du tempérament, de la force de caractère, de l’humour. Elle travaille pour l’Agence pour aider les gens mais aussi pour retrouver le ou les meurtriers de ses parents.

La narration est à la première personne, le point de vue est celui d’Alicia. Le temps de narration est au passé, pour certains lecteurs le passé simple est troublant mais bien choisi pour une fiction surnaturelle.
L’intrigue est menée avec simplicité et minutie. Alicia est poursuivie par des golems, puis une agression sur une dryade, et un message sur un danger proche. Les journées sont loin d’être de tout repos pour l’Agence, et surtout pour Alicia.
La plume est fluide, facile à lire en restant bien concentré sur les détails et les révélations sur ce nouveau monde. Ce premier tome est une découverte avec quelques descriptions, des révélations, des explications, le tout se rajoutant au cœur de l’enquête. Les détails sont travaillés, les idées recherchées, les personnages approfondis donnant envie d’en connaître plus sur eux. Les indices sont au compte-goutte donnant du suspense à l’histoire. Le rythme est prenant, et le lecteur en redemande.
Les émotions sont agréables. Alicia devient au fil de l’aventure, la personne intermédiaire la plus connue, mais aussi la plus sûre et la plus convoitée dans le monde surnaturelle. Un léger manque de relation pour ma part, que ce soit avec sa famille et ses amis, et peut être aussi amoureux ou sensuelle, cela viendra plus tard, enfin je pense ou j’espère.

Une nouvelle saga bit-lit, un premier opus bien travaillé, accaparant et méticuleux. Une intrigue prenante avec du suspense et de l’action. Une plume fluide et agréable à la lecture. Tout tourne autour d’Alicia et j’ai hâte de découvrir un peu plus sur Caleb et les autres. À découvrir avec attention et plaisir.

Je remercie Juno Publishing  et Maïwenn pour cette découverte et ce service-presse !

mardi 11 février 2020

Inflamed - Cara Solak


Inflamed de Cara Solak 

Résumé :

Faux couple, vrai désir !

Brody est sûr de lui, séducteur, artiste et amoureux de la « vraie » musique. Les stars à midinettes, très peu pour lui !
River est grande gueule, arrogante, et c’est la chouchoute du hit-parade et du public. Seulement, elle fait la une des journaux pour ses frasques, moins pour ses succès.
Alors quand son producteur embauche Brody pour relancer sa carrière et son image, River voit rouge.
Ils sont censés jouer le couple passionnel pour les journalistes et les paparazzis, alors qu’ils se détestent et s’engueulent à chaque occasion !
Jamais la réalité ne rattrapera la fiction ! Pas vrai ?



Format : Format epub ( 1,2 Mo 246 pages)
Éditeur : Éditions Addictives (13 février 2019)
Collection : Luv


Extrait :

Chapitre 2 :
Brody
«…
On a rendez-vous, lui précisé-je en soupirant.
  La chance de ma vie…
  Pourquoi j’ai quelques doutes ?
  Mes mains sont moites et je sens le mal de crâne pointer son nez.
  On dit que la première impression est souvent la bonne. Si j’en crois la mienne, c’est plutôt mal barré. Je m’imagine mal travailler avec elle, mais j’espère sincèrement me tromper…
»


Chapitre 4 :
June
«…
— Est-ce que ça va ?
  Je fronce les sourcils, agacée.
— Je sais que tu prends ton rôle de sauveur très à cœur, mais franchement, je n’avais pas besoin de toi pour gérer la situation ! Tu n’as pas d’autres filles en détresse à secourir ? Et au passage, bravo, tu as gagné ta une des magazines, la future star !
  Je lui adresse un faux sourire empreint d’ironie, puis reprends ma route. Gustus me repère et s’approche.
— Vous n’êtes pas censée quitter la soirée sans moi, remarque-t-il d’un ton détaché.
  Je balaie sa remarque d’un geste de la main, alors que Brody essaie de se justifier :
— Désolé. Vu le colosse, je pensais aider. Tu avais quand même l’air d’avoir du mal à le repousser…
  Je sais que je lui laisse l’image qu’il attend de moi lorsque, en m’asseyant dans la voiture, j’entends un « au revoir, princesse », que j’ai bien mérité...»

Avis de Lili :

Dans le monde de la musique, rien n’est rose. Le résumé est attrayant, et la couverture bien sympathique. Un roman avec des protagonistes plus ou moins attachants, de la profondeur et de belles idées.

Après avoir insisté, Brody a un entretien avec le producteur de la chanteuse River, et celui-ci lui propose de travailler avec elle sur ses futures chansons. Les débuts sont très houleux, leur rencontre explosive, voire dramatique…
Entre son ex infidèle, sa carrière stagnante et sa réputation en déclin, River se sent seule, vidée et perdue. Sa rencontre avec Brody est une chance, en deux fois il devient son sauveur… et pourtant.

Brody Clarks, 23 ans et musicien, chanteur, compositeur et parolier. Depuis la mort de sa mère, il ne vit que pour deux choses sa sœur et sa musique. Il ne s’engage jamais, juste des coups d’un soir sans promesse mais face à une femme vulnérable il ne peut résister. Il est impulsif et calme, ou patient, très sensible aux autres. J’adore.
River, June , 21 ans est une chanteuse populaire. Depuis la mort de son père, Hank, son producteur fait office de figure paternelle, et sa meilleure amie Ashley de figure maternelle. Elle est en conflit avec sa mère, suite à un événement passé. River se sent fatiguée, et dégage de la tristesse, de la fragilité et de la vulnérabilité. Elle se montre hautaine et prétentieuse, lorsqu’elle joue le rôle de River. Lorsqu’elle redevient June elle est mélancolique, tristesse et voire dépressive.

La narration est à la première personne, le point de vue varie entre Brody et June.
L’intrigue est menée avec conviction et émotion. Après de mauvaises postures, June est bien décidée à reprendre sa vie en main. Un contrat est signé entre les deux parties pour des chansons, et plus pour la promo. Le pseudo couple se supporte et pourtant ils s’attirent mutuellement. La collaboration va être compliquée.
La plume est fluide et facile à lire. L’humour est sympathique et agréable, leurs échanges sont parfois épiques. River est attachante et agaçante, c’est deux points sont porteurs de rebondissements et d’émotions, pourtant je n’ai pas réussi à vraiment l’apprécier, trop égocentrique pour ma part. Par contre j’ai adoré Brody et ses compagnons, dignes d’avoir leur propre roman. Le rythme est prenant, et les pages filent. La fin m’a laissée perplexe avec et sur le bond dans le temps, qui reste très flou.
Les émotions sont intenses et accaparantes. Chacun exècre ce que représente l’autre, le sauveur et la starlette. River joue la peste, alors que le lecteur ressent son mal-être, ainsi que Brody. La vraie June souffre et disparaît, ainsi que l’artiste passionnée pour laisser place à la garce. Brody est un roc qui résiste avec une telle sollicitude face à River, qu’il ne peut être qu’attachant. Il bravera tous les obstacles avec dignité face aux barrières mises par River. Les relations intimes sont peu nombreuses, restant néanmoins sensuelles et plaisantes à la lecture.

« Tant qu’on respire, tant qu’on pleure, tant qu’on ressent, alors on vit». Une belle histoire de sauvetage au fond de musique. La plume est charmante, les rebondissements plaisants, des touches d’humour et d’émotions attrayantes et parfois accaparantes. Malgré le petit hic ou à cause de celui-ci, j’ai passé un excellent moment de lecture, une plume à découvrir avec plaisir...

Je remercie Éditions Addictives pour cette lecture !




lundi 10 février 2020

Hope Never Dies - Delinda Dane & Ludivine Delaune


Hope Never Dies de Delinda Dane & Ludivine Delaune

Résumé :

Pour Hope Black et Connor Mathers, l’hôpital est une seconde maison.
Hope aurait dû y laisser la vie voilà des années, mais une greffe cardiaque lui a offert une seconde chance et une vocation  : soigner et aider les gens à se relever.
Connor, lui, y retourne, encore et encore, multipliant les excès en attendant que la Grande Faucheuse vienne le cueillir.
Ils n’ont rien en commun hormis la mort qu’ils côtoient chaque jour, et des blessures dans lesquelles ils se reconnaissent immédiatement…
Et si Hope était pour Connor la porte d’entrée vers la rédemption  ?

Format : Format Kindle (1972 KB - 300 pages)
Éditeur : Éditions Hachette (22 janvier 2020)
Collection : BMR


Extrait :

Prologue :
Hope
Quatre années après la greffe
« … Je le contemple, il ne se détourne pas. Et puis, comme si nous nous connaissions depuis toujours, je prends appui contre lui et contemple la vie sous nos pieds, les voitures qui défilent, les lumières des habitations. L’effet de ce panorama est instantané et un petit rictus se dessine au coin de mes lèvres.
— Pourquoi tu souris ?
  Suspicieux, il me regarde du coin de l’œil.
— Parce que j’ai hâte d’être demain.
  Et c’est la stricte vérité. Ne plus sentir l’odeur du désinfectant, devoir dormir dans des draps qui ne sont pas les miens et supporter les pas traînants des infirmières dans le couloir…
  Alors que chez moi, tout est différent. Et ma vie peut reprendre son cours. Lui, contrairement à moi, se renferme, et sa tête rentre dans ses épaules. Il me fait penser à une tortue cachée dans sa carapace. Ses coudes sur la rambarde, il soupire.
— Et toi, pourquoi tu fais la tronche ?
  Plus grand que moi, adolescent au look rebelle, au pantalon noir déchiré aux genoux, à la gourmette autour de son poignet, l’odeur de gel qui se dégage de ses cheveux, tout nous oppose, sauf l’essentiel. Nous sommes ici tous les deux.
— Parce que je n’aime pas penser au lendemain.
  Je ne comprends pas sa réponse. J’adore penser à toutes les nouvelles choses que je pourrais faire, à ce que je vais découvrir. Everly aime mon trop-plein d’énergie, elle dit que je suis shootée à la positivité.
  Sa réplique me fait un pincement au creux du ventre.
— Il y a quoi demain ? me questionne-t-il, du bout des lèvres.
— Je rentre chez moi ! Et toi ?
  Avoir la date de sortie de l’hôpital est un but important ici.
— Je n’ai pas de chez moi.
  Cette fois, sa voix n’a pas dérapé, et seules les notes rauques se sont fait entendre, gravant cette phrase dans mon âme. Interdite, je ne sais plus quoi dire.
»


Chapitre 3:
Connor
« … Des pas se rapprochent, suivis d’une main qui écarte le voile blanc. Deux billes chocolat font leur apparition et font trébucher mon cœur dans ma poitrine.
  Birdy.
  Elle porte une combinaison bleue et sa chevelure est relevée au sommet de sa tête, dévoilant sa nuque fine et délicate.
  L’adolescente prépubère a cédé la place à une femme.
  Une femme dont le regard se promène sur me abdos, remonte sur mon torse pour suivre les lignes sombres qui courent le long de ma peau. Je m’en suis pas certain, mais je crois entendre un halètement s’échapper de ses lèvres.
  J’aime ça… J’aime qu’elle soit troublée par ma présence.
  Elle se racle la gorge et cligne plusieurs fois des cils pour reprendre une contenance.
Bon. Euh… Je m’appelle Hope Black et je suis l’interne qui va s’occuper de vous.
  Je connais déjà ton nom, bébé…
  En revanche, se rappelle-t-elle le mien ?»


Avis de Lili :

Attention si vous n’avez pas lu le tome précédent, cette chronique peut contenir des SPOILER !!!

La suite de l’aventure de Hope, après l’histoire de son père et Everly voici notre miraculée. La couverture est belle, et le résumé accrocheur. L’envie de découvrir la suite avec Hope, fût sans hésitation.

Après avoir échappé à une overdose, Connor est de retour à l’hôpital pour une cérémonie suite au décès de sa mère. Il pense avoir vu un fantôme de son passé, la seule a lui avoir tendu une corde pour se raccrocher…
Hope se retrouve au charbon, les «rebuts» de la société. Son patient, Connor Mathers, vingt-quatre ans, douze hospitalisations, intoxiqué, agressif, dépendant. Il la trouble, lorsqu’elle aperçoit les fils de cuir effilochés autour de son poignet, elle le reconnaît...

Hope Black est en quatrième année d’internat et fille de Malcolm Black. Parfois, elle se sent pas seule dans son corps, il a ce besoin d’être quelqu’un d’autre. Elle est très solitaire, sérieuse, calme, peut être aussi révoltée, audacieuse,
Connor Mathers, 24 ans est cuisinier dans un restaurant. Sa mère est une droguée, sa sœur dans un fauteuil et lui est drogué de naissance. Il se pense invisible de tous, que sa vie ne vaut rien. Il joue du sarcasme pour se protéger, et pourtant il est important pour de nombreuses personnes, et il a la main sur le cœur.

La narration est à la première personne, le point de vue varie entre Hope et de Connor.
L’intrigue est menée avec légèreté et intensité, simplicité et délicatesse. Une coïncidence, le destin… Tous deux aiment jouer avec les limites. Elle est prêt à tout pour la justice et l’espoir. Elle soigne la journée, et se bat la nuit. Lui survit, jour après jour, crise après crise. Au fil de rencontres fortuites, ils vont se redécouvrir et s’apprivoiser, mais le destin et les démons ne sont jamais loin.
La plume est fluide, belle et très facile à lire. Des cauchemars ou rêves, nous relatent leur passé, leur moment difficile, leurs traumatismes…Certaines scènes vont vous amener la larme. L’humour est charmant, avec quelques petits moments pétillants. Le rythme est agréable, et les pages filent très vites.
Les émotions sont intenses et adorables. Tous deux ont un mal-être, une vision d’eux-mêmes peu appréciable. Hope vit avec la culpabilité du survivant après avoir perdu sa mère à sa naissance, et après Luck. Elle aime pousser les gens dans leur retranchement, Connor ne fait pas exception. Connor a des émotions plus noirs, plus sombres, mais Hope est combative pour deux. Les relations intimes sont belles et charmantes.

Vous avez besoin d’espoir, lisez ce roman. «La blouse blanche et le toxico…» une belle histoire avec une plume charmante et pleine d’émotions. Attention aux larmes, vous n’y échapperez pas. Excellente romance, à découvrir absolument !


Je remercie Hachette BMR  et à Netgalley pour ce service-presse !




Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...