Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

dimanche 29 avril 2018

Chuttt ! - Cek Tika



Chuttt ! de Cek Tika

Résumé :

L’amour, le mariage, les enfants et tout le tralala ne m’intéressent pas. Les femmes ne sont pour moi que de simples jouets jetables.
Je suis dominant à mes heures perdues et queutard comme on en fait plus. J’ai un humour dérangeant, des répliques décapantes, je me moque énormément et j’ai un job quelque peu surprenant.
Je me prénomme Rémi et voici l’histoire de ma vie, mais seulement chuttt ! Elle est absolument délirante. 

Format : Format Kindle ( 533 KB 278 pages)
Éditeur : Erato Éditions (8 mars 2018)
Collection : Dark


Extrait :

Prologue :
«… Elle n’est pas belle la vie ?

Enfin, pour en revenir à la mienne de vie, j’affirme haut et fort que tout est mon choix.Tout est voulu. Tout est orchestré. Cependant, je ne dis pas que je vivrai toujours avec mes colocs, peut être qu’un jour je rencontrerai une femme qui me fera changer – perso, j’en doute, va falloir qu’elle s’accroche la nana. Peut-être qu’un jour, j’aurai un enfant ou peut-être qu’un jour, je me ferai, tout simplement, descendre en bas de chez moi ou en effectuant une mission. C’est comme ça, c’est les risques du métier. C’est la vie.»

22684946_540763409598091_1719446526_n
Source

Chapitre 4 :
«… Une magnifique créature blonde aux yeux bleus, mais une pure clé à pipe.
J’explique : une blonde accrochée au fond d’un atelier, c’est quoi ? Bah, une clé à pie voyons… et là, je me marre tout seul.»


Avis de Lili :

Une dark romance dans un style très particulier. L’auteure joue avec l’émotion du lecteur, vous allez en voir de toutes les couleurs. Détesté Rémi, puis l’adorer...

Dans le sud de la France, Rémi vit avec ses deux colocataires Nathan et Ricky, et de ses deux passions : son travail et les femmes.
Entre son plan cul, PC, sa soumise régulière et ses sorties «nouvelles rencontres», Rémi ne s’ennuie jamais. Sa vie est belle et bien rodée. Mais hélas sa période de chance a tournée.

Rémi Montfort, trente et un ans, est directeur commercial international, enfin c’est sa couverture, mais chutt ! Élevé par ses grands parents paternels, il n’a jamais connu ses parents. Il a une femme dans chaque ville, de simples jouets pour lui. Il n’a aucune pudeur, aucun remord ou scrupule. C’est un homme très discret et courtois, pourtant...

La narration est du point de vue de Rémi. La plume est fluide, simple et très facile à lire. Ayez un minimum d’humour pour ne pas passer à côté de nombreuses choses.
Le langage est direct, sans fioriture, et drôle. Les pensées de Rémi sont parfois tordues, salaces et voire égocentriques. Les plaisanteries, les allusions et les sarcasmes apportent un humour décapant et rafraîchissant. Tout le monde y passe les blondes, les personnes âgées, les parents,… toutes personnes ou sujets abordables, ou pas.
Les scènes érotiques sont bien dosées, explicites mais jamais vulgaires. C’est très sage côté érotisme malgré la diversité.
L’intrigue reste simple et captivante. Nous suivons la vie de Rémi, infecte et pourtant attachant. Ses conquêtes, ses rendez-vous avec son psychiatre pour s’amuser, son travail, tout s’enchaîne dans une multitude d’émotions, de sourires et de grimaces.
Le thème principal est bien dosé et amené avec brio jusqu’à la dernière page. Le sujet est dur, et le lecteur adhère vite. Bien joué !

Ma lecture m’a laissé perplexe. Loin des histoires d’amour contemporaines, l’auteure installe un suspense frustrant, psychologique et intense. Elle ballote ses personnages et le lecteur dans tous les sens, pour finir sur un épilogue digne d’un oscar !

En conclusion, je doute sur, j’adore ou pas, j’apprécie ou pas, j’aime ou pas, c’est frustrant cette incertitude. Alors tentez, et faites votre propre opinion !

Je remercie Erato Éditions et à Netgalley pour ce service-presse.


La nature du désir tome 1 Les cartes en mains - Joey W. Hill

Les cartes en mains: La nature du désir #1 par [W. Hill, Joey]

 La nature du désir tome 1 Les cartes en mains de Joey W. Hill



Lauren est un docteur avec une attitude saine envers le sexe, sans honte de ses penchants comme dominante sexuelle. Elle veut de l’amour et une famille, mais elle commence à croire qu’il n’y a pas de M. Parfait prêt à rester à ses côtés dans la maladie et la santé... et être menotté, dépouillé et frappé avec une cravache.

Puis son amie Lisette l’invite à passer un long weekend sur une île privée. Il s’avère que Lisette ne peut pas venir avec elle, mais Lauren décide d’y aller de toute façon, avec personne pour compagnie sauf Joshua, le gardien de l’île, et son ami Marcus. Bien que les deux hommes soient beaux, c’est Joshua qui attire l’attention de Lauren, et pas seulement parce que Marcus préfère les hommes.

Quelque chose dans les yeux orageux de Josh l’attire. Lorsque Marcus organise un jeu de soumission et de contrôle entre tous les trois qui durera tout le week-end, Lauren saisit l’occasion. Josh la submerge avec sa volonté de se soumettre aux désirs de son corps, mais son cœur veut découvrir les secrets derrière ces yeux. Elle va devoir démolir ses défenses et lui faire tout donner. Et c’est une Maîtresse qui n’accepte pas un « non » comme réponse...

Format : Format Kindle ( 1315 KB - 315 pages)
Éditeur : Juno Publishing (12 avril 2018)



Extrait :


Chapitre 1 :
« - C’est, peut-être ce jeu qui est le problème avec moi, suggéra-t-elle à Maria.
LA serveuse eut un petit rire et posa ses mains sir les siennes, ses longs ongles peints d’une couleur bordeaux aussi liquide que le vin.
- Tout le monde joue un jeu pour trouver son âme sœur, Précieuse. Ton problème n’est pas ce jeu, et quand bien même il le serait, il est illusoire d’essayer de s’en passer lorsqu’on l’a dans le sang. J’ai vu des gens comme toi essayer des relations «vanille». Ils croient que leurs amours se terminent toujours parce qu’il sont dans une sorte de déviance. Mais c’est comme cet homme qui veut des enfants, et qui, peut être avec cette femme exceptionnelle qui n’en veut absolument pas, se convainc lui-même qu’il peut vivre sans. Tu n’envisages pas de fouetter le cul d’un boy quelconque avant d’être tous les deux d’accord, mais ce n’est pas suffisant. Tu dois trouver ce qui motive ton jeu. Jonathan et toi jouiez apparemment le même jeu, mais en réalité vous étiez aussi différents que le Monopoly et les osselets. Trouve une réponse et tu sauras exactement ce que tu veux. Alors, lorsque ce boy chanceux apparaîtra devant toi – boum – ce ne sera pas simplement son joli cul qui sera totalement à toi.»

Cover Art

Chapitre 5 :
« - Un deux de cœur. La lady gagne.
- Alors, qu’est-ce que cela signifie ? Demanda Lauren, sentant Josh se tourner vers elle.
- La règle dit que vous pouvez nous demander tout ce que vous voulez, Lauren.
Les yeux pénétrants de Marcus rencontrèrent ceux de Lauren.
- Et nous obéirons.
...»

Avis de Lili :

Une nouvelle saga, avec des tomes indépendants et des personnages différents. Attention les relations sont du type BDSM, D/s, M/F et aussi M/M.

Après avoir été quittée par son soumis et blessée, Lauren se réfugie sur une île tropical privée de son amie Lorette. Elle veut décompressée, et pour son avenir trouver quelqu’un qui partage ses fantasmes et désirs, le mariage et l’amour.
Josh retrouve l’invité de Lisette perchée en haut d’un arbre à moitié nue. Sa seule pensée est de la protéger et de se plier à tous ses désirs. Avec l’aide de Marcus, Josh sauve la belle.
Un jeu de cartes, un tirage et la partie commence.

Lauren, presque trente ans, est pédiatre dans la vie et Dominatrice la nuit. Elle sait être gentille et cruelle, douce et directive. Sa dernière rupture a été très difficile, et elle se remet en cause. C’est la peur d’être seule face à ce qu’elle est, elle doit vaincre ses démons.
Joshua est l’homme à tout faire, le gardien de l’île qui comportent cinq maisons d’artistes. C’est un soumis, très peu docile. Il est renfermé, suit ses instincts, a un air morose, et une blessure, une douleur qui le hante. Il fuit ses démons sur son île.
Marcus est un marchand d’art à New York. Il est Dominateur homosexuel. Il joue le maître de cérémonie, c’est lui qui invite le jeu pour aider son ami.

La narration est à la troisième personne, du point de vue de Lauren, et parfois de Josh, mais hélas très peu.
La plume est belle, l’auteure sait utiliser les mots et intégrer un beau message. Certains passages de narration et de descriptions alourdissent la lecture. Ils sont parfois longs, j’avoue avoir lu en diagonale à ce moment. Les répliques sont peu fréquentes mais apportent une belle touche d’humour, c’est très agréable à la lecture.
Quelques flashs s’intègrent au début à certaines scènes, c’est Maria, une serveuse qui donnent des conseils à Lauren sur tout, la vie, les relations, les comportements...
L’intrigue commence par un simple jeu de cartes, la plus forte domine. Deux êtres torturés, avec une faible estime d’eux-même, brisés par des personnes censées les aimer, vont s’aider mutuellement et même plus.
Les jeux sont très érotiques, sensuels et torrides. Aucunes vulgarités ou scènes hard, les pratiques restent voluptueuses et sages. L’intensité monte crescendo, en douceur.

Le roman est une belle expérience émotionnelle. L’intensité monte gentiment, l’idée est séduisante et les personnages sont très crédibles dans leur rôle. La lecture est prenante et très intéressante.

Je remercie Juno Publishing  et à Netgalley pour cette découverte et ce service-presse !!

vendredi 27 avril 2018

Fractured Love - Ella James

Fractured love par [James, Ella]

Fractured Love d'Ella James

Résumé :

À 27 ans, Evie s’apprête à faire sa rentrée en tant qu’interne en chirurgie, à l’hôpital. Un jour particulier dans la carrière de cette brillante jeune femme. D’autant qu’un étudiant fait sa rentrée en même temps qu’elle  : Landon. Le garçon qu’elle n’a jamais oublié.

Dix ans plus tôt, cet orphelin avait été placé et accueilli à bras ouverts dans la famille d’Evie. Avec leurs cheveux blonds et leurs yeux gris, on aurait pu les prendre pour un frère et une sœur. Sauf qu’ils ne l’étaient pas… et qu’ils ont vécu une intense relation passionnelle.

Jusqu’au jour où les parents d’Evie les ont surpris dans les bras l’un de l’autre et ont mis le jeune homme à la porte. Evie ne s’en est jamais vraiment remise. Aujourd’hui encore son cœur s’enflamme, au risque d’être blessé encore plus cruellement…

La passion d’un premier amour ne s’éteint jamais.

Format : Format Kindle (535 KB - 219 pages)
Éditeur : City Édition (11 avril 2018)
Collection : Eden

Extrait :


Chapitre 1 :
Landon
Lundi 12 juin 2017
Denver, Colorado
«  Je me dis que mon pouls affolé n’est rien d’autre que de l’adrénaline, déclenchée par le fonctionnement organique de mes sens. Ma réaction à son égard est purement biologique. Mécanique. Insignifiante. Les heureux hasards n’existent pas. La destinée ou les âmes sœurs n’existent pas. Tout ce que j’ai appris à l’école ‒ dans la vie ‒ m’a convaincu de cela.
  Evie n’est qu’un souvenir qui danse devant mes yeux.
  J’arrive à rester concentré.
  Nous, les quatre internes ‒ également appelés « résidents de première année » ‒ recevons nos consignes pour les trois premiers mois.
— Kim, aux hospitalisations. Prinz, aux soins intensifs. Rutherford, en neurochirurgie. Jones, tu seras en rotation. Ça veut dire ‒ Eilert me fait un clin d’œil ‒ neurochirurgie six jours, et hospitalisations le septième. Nos deuxièmes années sont surtout en USIN.
  Je vois la tache de vin sur sa nuque. Travaillerons-nous un jour ensemble en salle d’opération ? Sans doute.
  Le flot de la conversation va et vient autour de moi. Je bavarde, souris et écoute tandis que mon corps s’insurge en silence.
  Puis, c’est fini, les gens se dirigent vers la porte. Je souris et donne quelques poignées de main. Tout le monde commence à signer le registre pour s’en aller. Je m’apprête à faire de même… mais suis paralysé.
  Je sens sa chaleur dans mon dos, son attraction.
  Je me dirige vers la porte tandis que le dernier de nos collègues s’y glisse.
  Je regarde le battant se refermer.
  Alors, je me retourne et me retrouve face à mon passé.»




Chapitre 3 :
Evie
4 septembre 2006
Asheville, Caroline du Nord
«Il ralentit près de ma voiture, et mon cœur bat à se rompre à la pensée que sa voiture est peut-être garée à côté de la mienne.
Je me rapproche de lui. Il se retourne vers le lycée et je pense qu’il va déverrouiller le pick-up blanc à droite de ma Focus. Puis il s’appuie contre ma voiture.
Mon estomac fait un vol plané tandis que ma gorge se resserre.
Quoi ?
Il croise les bras sur son torse et renverse la tête, contemplant le ciel. Il ne bouge pas de là où il est appuyé, contre la portière passager de ma voiture.
Paniquée, j’envisage de m’arrêter, d’ouvrir mon sac et d’appeler ma mère, mais mes jambes n’ont pas l’air d’avoir reçu le message. Je continue à avancer jusqu’au capot de ma voiture. Nos yeux se rencontrent, et, pendant un long moment, nous nous tenons face à face, à nous dévisager, comme un daim qui fixe le promeneur dans la forêt ‒ un regard long, calme, scrutateur, pendant que le mécanisme du temps ralentit, se grippe puis se remet en marche de quelques crans.
Je sais avant qu’il ouvre la bouche. Néanmoins, je ne peux m’empêcher de demander : 
Qu’est-ce que tu fais là ? 
Ma voix sonne, rauque.
Je vois ses sourcils se froncer, ses yeux se plisser tandis qu’il me jauge avec une expression en même temps sceptique et irritée. 
Tu es Evelyn ? finit-il par lâcher.
Je suis Evie.
Son regard tombe un instant sur ses tennis fatigués, avant de glisser vers mes pieds. 
Evie, je suis ton frère adoptif.»


Avis de Lili :

Une romance au cœur d’un hôpital, un premier amour au centre d’une famille et d’un lycée. Une histoire passée et présente, une belle lecture très plaisante !

Au lycée, Evie vient de faire connaissance avec le petit nouveau, James. Elle le désire au premier regard. C’est aussi le onzième frère d’adoption, James Landon va vivre au quotidien avec elle.
Landon a enfin trouver une famille d’accueil parfaite. Ses sentiments pour Evie deviennent un problème, il les repousse comme il peut. Mais leurs sentiments sont si intenses. Ils cachent leur relation, jusqu’à ce que les parents le découvrent et mettent Landon dehors.
Dix ans plus tard, Denver, Landon affronte son premier jour à l’hôpital, et aussi son passé, Evie la jeune fille qu’il a toujours aimé. Ils sont devenus des inconnus, et pourtant...

Evelyn, Evie Rutherford, dix-sept ans, est une lycéenne douée, perfectionniste, gentille avec le cœur sur la main. Ses deux parents sont chirurgiens, et forment une famille d’accueil avec sa petite sœur Emmaline.
Evie, vingt-sept ans est interne en neurochirurgie. Elle a grandit, et reste la même tout en étant un peu plus renfermée.
James Landon Jones, dix-sept ans, est un lycée intelligent, très en avance et discret. Depuis l’âge de ses deux ans, celui où sa mère l’a abandonné, il va de famille en famille.
Landon, vingt-sept ans, est interne en chirurgie, soit résident de première année comme Evie. C’est un homme intelligent, au grand cœur et tendre.

La narration varie entre le point de vue de Landon et d’Evie. Le changement est introduit avec leurs prénoms en début de chapitre, ainsi que la date et le lieu où se passe la scène du début.
Le roman est divisé en deux parties. La première partie dévoile leur passé, leur rencontre et leur histoire. Leur relation grandit, cachée de tous, surtout des parents, jusqu’à la rupture. La deuxième partie, c’est leur histoire au présent, leur retrouvaille après dix ans de séparation.
La plume est fluide et facile à lire. Les émotions sont belles et intenses. La relation entre Evie et Landon à l’âge de dix-sept ans, est très sage, aucune scène érotique. Lorsqu’ils sont adultes, les scènes deviennent plus sensuelles et torrides. L’humour est présent grâce aux répliques, aux chamailleries et plaisanteries.
Les thèmes abordés sont puissants et pas faciles, mais la plume de l’auteure légère et simple, allége les sujets durs choisis par celle-ci. L’abandon d’enfant est émotionnellement rude, les familles d’accueil atroces, l’adolescence difficile, l’auteure utilise ces trames comme histoire de base, la romance prend largement le dessus pour nous cacher les moments plus affreux.

Le destin, une belle romance émotionnelle et captivante. Les personnages sont attachants et très intéressants. Leurs histoires passées et présentes, sont magnifiques et porteuses d’espoir. Une belle plume, des touches d’humour, des émotions fortes, un bel ensemble pour une sublime lecture.


Encore un grand merci à Marilyne et  à la maison d'édition City, Collection-Eden pour ce service presse.
 

jeudi 26 avril 2018

Wright tome 1 Brothers - KA Linde

Brothers par [Linde, KA]

Brothers de KA Linde


Résumé :

Ne plus jamais sortir avec un frère de la famille Wright  ! Emery l’a juré lorsqu’elle a été quittée par Landon Wright, la star de l’équipe de football. Le cœur brisé, elle a quitté le lycée en tirant un trait sur le beau gosse.

Cinq ans plus tard, c’est Jensen Wright qui fait irruption dans sa vie. Le jeune homme, devenu patron de l’entreprise familiale est sexy comme un dieu et il a l’habitude d’obtenir tout ce qu’il désire. Or celle qu’il convoite ardemment, c’est Emery.

Malgré ses bonnes résolutions, la jeune femme est incapable de résister. La seule chose qui pourrait détruire leur relation naissante, c’est que Jensen découvre sa liaison passée avec son propre frère. Parce que l’aîné des Wright ne partage rien avec personne. Surtout pas la femme qu’il aime...

Une femme entre deux frères déchirés par la jalousie et l’envie.

Format : Format Kindle (597 KB 271 pages)
Éditeur : City Édition (4 avril 2018)
Collection : Eden

Extrait :


Chapitre 1 :
Emery
«  La famille Wright collectionnait les scandales. Quand on a des milliards de dollars à dépenser sans aucun code moral, il n’est pas difficile de s’attirer des ennuis. Mais les cinq membres de la fratrie Wright battaient tous les records.
— Aucune idée, vraiment ! Je pense qu’elle est enceinte, oui. De toute façon, on s’en fout, non ? Je ne vais pas rater une occasion d’assister à une soirée de frimeurs avec open bar.
— Amuse-toi bien ! ironisai-je.
— Je t’emmène, ma poule ! m’annonça alors Heidi.
  Elle leva son verre dans ma direction et je lui lançai un regard méfiant, avant de l’imiter.
  Après avoir bu la tequila et sucé la tranche de citron vert, je finis par répondre :
— Tu sais que j’ai une règle, concernant les frères Wright, non ?
— Je sais qu’après Landon, tu n’as plus voulu entendre parler des Wright.
— Donc tu sais que ce n’est pas simplement Landon, mon problème.
— Oui. Et alors, ce sont tous des connards, qu’est-ce que ça peut bien faire ? Allons nous saouler à leurs frais et nous moquer d’eux !
  Elle posa une main enjôleuse sur mon genou et haussa les sourcils d’un air suggestif.
— Je compte me faire un des invités.
  Avec un grognement, je frappai son bras.
— Quelle dévergondée tu fais !
— Oui mais tu m’aimes. Tu vas t’acheter une robe neuve. On va bien se marrer.
Je haussai les épaules avec indifférence. Pourquoi pas ?
— D’accord. Comme tu veux.»

The Wright Brother

Chapitre 5 :
Jensen
«— Bien, je suis content que vous soyez là. Qui est votre amie ? demandai-je alors ostensiblement, en portant mon attention sur la brune.
  Levant la tête de son champagne, elle écarquilla les yeux. Jamais je n’avais vu un vert aussi éclatant. Les lèvres entrouvertes, elle m’offrait une vision encore plus enivrante que mon whisky.
— Heidi, qu’as-tu fait à mon visage ? grommela-t-elle soudain d’un ton désapprobateur.
— C’est-à-dire… Em, bafouilla cette dernière.
  Sa question me laissa perplexe. Elle semblait particulièrement froissée que je demande à lui être présenté. J’étais pourtant sûr de ne jamais l’avoir vue auparavant. Jamais je n’aurais pu oublier cette beauté.
— Ravi de vous rencontrer. Je suis Jensen, déclarai-je, essayant de dissiper le malaise.
— Hum, hum, se contenta-t-elle de murmurer.
  Elle but une longue gorgée de champagne, comme si elle cherchait à puiser du courage dans le liquide.
  Je n’arrivais pas à la cerner. Ma présence la mettait-elle vraiment mal à l’aise, ou se sentait-elle juste nerveuse ? Elle me donnait l’impression de ne pas savoir quelle attitude adopter.
— Le PDG de Wright Construction, Em, indiqua Heidi en lui donnant un petit coup de hanche.
  La brune lui lança un regard furibond.
— Je sais qui il est.
— Je vous promets que tout ce que vous avez pu entendre sur moi est un mensonge, plaisantai-je avec un petit rire.
— Je n’ai jamais dit avoir entendu quoi que ce soit de négatif sur votre compte, répliqua-t-elle.
Elle vida son champagne d’un trait et, avec une grimace, ajouta :
— Franchement… quel est le problème des frères Wright ?
  Sa question me laissa pantois.
— Pardon ?
— Ignore-la, me conseilla Heidi. C’est une vieille amie. Et elle a juste besoin d’une autre flûte de champagne.
  Puis, se penchant à l’oreille de celle qu’elle appelait Em, elle lui chuchota à l’oreille :
— Laisse-lui une chance.
  Em soupira, comme si elle se résignait. Mais quand elle se tourna pour me regarder, un petit sourire flottait sur ses lèvres. Il paraissait un peu forcé, comme si sourire à un inconnu n’était pas dans ses habitudes.
— Je vais juste…
Levant sa flûte de champagne, elle fit un geste en direction du bar.
— Vous permettez que je vous accompagne ? demandai-je.
— Si vous voulez, acquiesça-t-elle.
  Malgré la courte distance qui nous séparait du bar, je fus incapable de détacher les yeux de son visage. Elle, en revanche, paraissait regarder partout, sauf dans ma direction. Elle risqua un coup d’œil vers moi et rougit instantanément. Ce qui laissait supposer que je ne lui étais pas indifférent.
  Après tout, ne venais-je pas de déclarer à Patrick que j’étais prêt à relever le défi ? Elle était sublime et devait se faire brancher tout le temps. Mais je n’avais pas imaginé qu’elle ne me calculerait même pas. Quelque chose chez elle me donnait envie de persister.
Pourquoi était-elle si fermée ?»

Avis de Lili :

Une saga tournant autour des membres d’une famille millionnaire texan, les Wright. Cinq membres de la famille, une belle fratrie, Jensen trente-deux ans, Austin vingt-neuf ans, Morgan vingt-cinq ans, Landon vingt-sept ans, et la dernière Sutton vingt-et-un ans.

Après trois ans en couple avec Mitch, Emery le surprend avec une jeune étudiante dans son bureau. Abandonnant son doctorat et son appartement, elle rentre à Lubbock chez sa sœur pour trouver un nouveau but à sa vie.
Sa petite sœur Sutton se marie, Jensen est loin d’être enthousiasmé par ce mariage, jusqu’à l’apparition de cette femme au troisième rang. Elle ne cesse de refuser ses avances, pourtant son corps dit tout le contraire et la seule excuse qu’elle donne « j’ai rayé la famille Wright de ma vie il y a bien longtemps.».

Emery Robinson est une étudiante en doctorat d’histoire. Elle a toujours été un garçon manqué, préférant être la reine du skate que la reine du bal. C’est une jeune femme adorable, tête de mule, intrépide, et pourtant la main sur le cœur.
Jensen Wright, trente-deux ans, a hérité à la mort de son père, de s’occuper de l’affaire familiale et de ses quatre frères et sœurs. Divorcé, une réputation de coureur, un spécialiste des aventures sans lendemain, il ne veut plus avoir de sentiments et surtout tomber amoureux. Il a très peu confiance en les gens, et il possède des blessures profondes.

La narration est du point de vue d’Emery et de Jensen . Le changement est introduit par leurs prénoms en début de chapitre.
La plume est fluide, légère et facile à lire. L’humour se glisse dans les pensées et répliques des personnages. Emery est un bonheur, elle est rafraîchissante. Au côté de son amie Heidi, elles font un sacré duo de chipies. Les scènes de notre couple sont érotiques, sensuelles et torrides. Elles sont très bien dosées et rythmées.
L’intrigue est bien menée, le rythme reste continu et linéaire. L’aversion d’Emery après la famille Wright est compréhensible, et pourtant Jenson va mettre à rude épreuve cette haine. Nos personnages doivent faire face à leurs relations passées comme avec Landon. Les épreuves vont être nombreuses sur leur chemin, la concurrence, les ex, les secrets, les trahisons...
Le début s’installe comme le conte de Cendrillon, qui s’enfuit pendant le bal sans donner son identité. Entre l’argent, la réputation, les préjugés et les jugements, les émotions font faire de sacré looping. La peur des relations et le manque de confiance jouent un rôle important dans leurs sentiments.
Nous apprenons à découvrir de nombreux autres personnages, la fratrie Wright et leurs histoires personnelles, enfin dans les grandes lignes, mais aussi Heidi la meilleure amie d’Emery, Kimber la sœur de celle-ci et sa famille, Julia, Miranda,...

Une belle romance, un beau duo traversant les épreuves, une idée attrayante et addictive. L’histoire n’est pas parfaite, mais le lecteur est happé par la vie de Jensen et d’Emery.
Prochain tome, Boss, l'histoire de Landon, le 30 mai, j'ai hâte !

Encore un grand merci à Marilyne et  à la maison d'édition City, Collection-Eden pour ce service presse.

Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...