Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

lundi 30 mars 2020

S.O.E.N. Solitaire, Ombrageux, Envoûtant, Naturel - Fanny Twice


Extrait :

Chapitre 4 :
«… À quelques mètres de moi, un homme, qui n’a sûrement pas remarqué ma présence, tire sur le harnais de son cheval qui semble réticent à rentrer au bercail.
  Doucement, il se place face à l’animal et s’accroupit. Il laisse la longe se détendre tandis que la bête recule de quelques pas, visiblement anxieuse. Lui ne bouge pas. Il patiente. Le cheval se rapproche alors doucement jusqu’à poser son nez sur l’épaule de cet inconnu.    Tous deux restent dans cette position pendant plusieurs secondes jusqu’à ce que l’homme se relève en posant sa main sur le front de l’animal. Aussitôt, celui-ci abaisse la tête à son tour, semblant coopérer. La peur et l’appréhension qui tenaient la bête en tension ont disparu comme par enchantement.
  Waouh, il fait des miracles !

  Impressionnée, je m’apprête à m’approcher afin de l’interroger sur sa manière de faire mais quand il lève le visage et m’aperçoit, il se fige immédiatement. Nos yeux se croisent très brièvement, son regard ayant déjà quitté le mien pour fixer le sol.
  Abasourdie, je l’observe un moment pendant qu’il regagne l’écurie. Son âge est difficile à estimer vu ses longs cheveux épais et ondulés qui cachent la moitié de son visage ainsi que sa barbe plus que négligée. Ceci dit, il a l’air plutôt jeune. Il porte un jean et un tee-shirt avec une inscription illisible d’où je suis. Les traits de son visage me paraissent étranges mais j’ai du mal à le voir avec la pénombre, d’autant plus qu’il garde la tête baissée.
— Qu’est-ce que tu fais ?… »


Chapitre 9 :
«… Elle est prête à me tomber dessus et je n’ai plus, à cet instant, la présence d’esprit de me décaler pour éviter qu’elle ne m’écrase directement la cage thoracique.
  Oh mon Dieu, je vais mourir…
  Complètement effrayée par ce qui m’attend, je ferme les yeux très fort et me mets à hurler à en perdre la voix. Lorsque je sens mon dos heurter le sol en cailloux et que ma tête cogne violemment sur cette surface dure, je place instinctivement mes bras devant moi pour tenter d’amortir le choc avec l’animal. Mais finalement, je ne reçois qu’un coup sur mon genou droit.
  Ce n’est que lorsque je sens un souffle et des chatouillis sur mon front que j’ose affronter la réalité et ouvre enfin les yeux. Ma respiration se bloque quand j’aperçois deux billes dorées me scruter.
  Le visage balafré de l’homme me sort immédiatement de ma torpeur. Il est juste au-dessus de moi, les mains de part et d’autre de ma tête, à plat sur le sol. Comme il se trouve à peine à quelques centimètres de mon visage, je peux voir chaque détail de sa peau abîmée. Cependant, ce sont ses yeux qui m’interpellent le plus. Ils sont profonds et couleur miel, cernés de longs cils noirs. Sublimes.
  Tandis que je le dévisage, ses cheveux formant un rideau autour de mon casque, j’ai l’impression que le monde s’est arrêté de tourner. Sa respiration est aussi saccadée que la mienne et il me fixe sans sourciller, comme s’il attendait que je reprenne mes esprits…
»


Chapitre 12 :
«… Ce salaud vient bien de me dire non !
  Tandis que j’écarquille les yeux, lui continue de me fixer avec ce regard méfiant.
  Putain Liv, casse-toi d’ici !
  Et pourquoi ? signé-je, intriguée – et un brin vexée, je l’avoue.
  En guise de réponse, j’ai uniquement droit à un léger haussement d’épaules. Je devrais lui hurler dessus, ou bien partir en courant. Pourtant, je n’en fais rien. Je reste plantée là telle une idiote.
  Vu qu’il ne réagit toujours pas, je soupire fortement avant de faire volte-face.
Je voulais juste te remercier de m’avoir sauvé la vie, crétin ! braillé-je en marchant vers la sortie.
De rien, me répond une voix grave.
  Attends… quoi ?!
  Les sourcils levés, je me fige quelques secondes avant de me retourner lentement.
Mais alors… tu parles ?… »

Avis de Lili :

Un résumé attrayant, une couverture alléchante, un roman merveilleux. Une très belle histoire d’amour, avec une plume légère, l’acceptation de soi-même, le combat d’une vie face à ses démons… à découvrir.

Livia est prête à partir pour son séjour au centre équestre, elle veut s’entraîner pour gagner les prochains championnats. Arrivée au domaine de la Perrière, elle fait la connaissance de Charles, le fils du directeur et des autres stagiaires : Sixtine, Chiara, Paul et Andreas.
Tout en flirtant, Charles la met en garde contre le palefrenier. Il est mystérieux, et sa façon d’interagir avec les chevaux intrigue Livia. Malheureusement leur rencontre est souvent plus inattendue, poussant Livia à vouloir en découvrir plus.

Livia Boisser, 19 ans est étudiante en management et passionné de chavaux. Ses parents sont très directifs sur sa vie et sa carrière, surtout son père. Elle adore les cheveux pas seulement les monter, mais aussi s’occuper d’eux. Elle est douce, calme, prévenante,...adorable.
Soen Collin, 24 ans est le palefrenier du centre, l'homme mis à l'écart, rejeté. Il lui est arrivé un drame pendant son enfance, la vie est loin de l’avoir épargnée. Il a une énorme passion pour les chevaux, et un don formidable. Il est renfermé, il ne communique avec personne, impénétrable, sauvage, solitaire… vous allez l’adorer, je l’ai adoré.

La narration est à la première personne, le point de vue est celui de Livia, laissant Soen dans le suspense.
L’intrigue est menée avec adresse, profondeur et cohérence. Le comportement de Charles devient bizarre et intriguant, alors que celui du Palefrenier un mystère. Les deux hommes attirent Livia, l’un pourrait être le petit ami parfait, et l’autre un complice, un duo face à leur passion.
La plume est légère et fluide, c’est très facile à lire. Les autrices jouent beaucoup sur l’interaction des personnages entre eux et avec les animaux, mais aussi sur le langage du corps. L’humour est magnifique, c’est fin et agréable. La profondeur des messages est une pépite. Vous ne pouvez qu’adhérer à ce sujet. Le rythme est très plaisant, et les quatre cent pages filent très vite, j’en redemande même.
Les émotions sont époustouflantes, vous allez sourire, expirer, inspirer, soupirer,… une multitude de sensations décrites à la perfection et parfaitement intégrées à l’histoire et aux messages diffusés. Livia est touchante, et comprend très vite que les apparences sont souvent trompeuses. Elle est forte et ne cesse de se battre pour aider les autres, et surtout Soen. Livia va déverrouiller une à une les portes de l’âme et du cœur de Soen. Quant à lui, il doit guérir de ses blessures, affronter ses démons, s’accepter soi-même,… Une relation va se tisser avec confiance, taquinerie et complicité. C’est addictif, émouvant et cela fait un bien fou. Les relations intimes sont sensuelles et très sages, belles.

Deux passionnés, à l’écoute l’un de l’autre, une très belle histoire d’amour au cœur d’un monde d’apparence, un monde stérile. La plume est magnifique, humour et émotions, de nombreux messages toujours d’actualité, de blessures aux démons à combattre, d’âme pure à protéger,… Enfin, un roman magnifique, vous allez le dévorer et l'adorer, je vous conseille cette lecture les yeux fermés...

Je remercie les Éditions Addictives pour cette lecture ! 



samedi 28 mars 2020

La meute de Wicklow - C.N. Ferry


Extrait :

Chapitre 5 :
Liam
«… Je traverse la pièce jusqu’aux escaliers et commence à monter les marches quand j’entends une voix qui ne m’est pas inconnue.
— Tu nous quittes déjà ?
  La copine de Chelsea se tient près de moi. Visiblement, elle aurait aimé que je reste un peu plus.
— C’est quoi, ton prénom ?
— Lexie.
— Alors sache, Lexie, que j’ai une longue journée demain et que je vais dormir.
  Elle gravit les marches jusqu’à se retrouver à ma hauteur.
— Ou alors tu aurais aimé être le gars le plus canon de la fête.
  J’esquisse un sourire.
— Oh, mais je le suis ! C’est juste que tu ne l’as pas encore remarqué.
— Ça doit être ça…
  Lexie fait volte-face et disparaît dans la foule de gens qui ne sont là que pour picoler à l’œil....»

Chapitre 5 :

Liam
«… Il enchaîne avec d’autres dossiers afin que le fonctionnement de la meute ne soit plus un secret pour moi. C’est toujours aussi soporifique.
— Je ne suis pas éternel, Liam, il faut que tu sois prêt à prendre ma place à n’importe quel moment.
— J’ai le temps, non ? T’as à peine la cinquantaine.
  Son regard se voile et je n’en comprends pas la signification.
— Je le fais pour toi, mon fils.
  Je ne réponds rien, je sais que ce serait vain, il ne m’écoute pas.
— Je voudrais que tu arrêtes une date pour ton union avec Danaé.
  Le voilà qui remet ça !
  Pour être tranquille, je dois obéir, mais, puisque je n’ai pas l’intention d’honorer la promesse qu’il m’arrache, je dois bien réfléchir. Il faut que je sois certain d’être loin à ce moment-là.
— On peut dire dans deux ans, en été ?
— Je pense que cet été est préférable.
  C’est dans plusieurs mois, mais je n’aurai jamais assez de temps pour réaliser mes projets et déguerpir de cette ville.
— Papa…, objecté-je.
— Tu peux choisir le mois. Juin ?
— Août.
 Ça me laissera davantage de temps.
— Le 31, si possible.
— Ce sera le 15 juillet.
  Dans ce cas, pourquoi me demander mon avis ?
— On a fini ? J’ai des obligations à l’université !
  Je ne pense plus qu’à une chose, me tirer ; je ne supporte pas l’idée qu’il me marie de force à une louve.
— On a terminé pour aujourd’hui, me confirme-t-il. Mais avant de repartir, je veux que tu ailles faire ta demande à Danaé.
  Je peste et sors de la pièce. Je ne m’attendais pas à ça en venant assister à la réunion ce matin. Le pire, c’est que je suis pieds et poings liés, je n’ai aucun moyen de m’en sortir si je ne veux pas me retrouver à la rue...»




Avis de Lili :

Une romance paranormale avec des loups-garous et sorcières. Le résumé est accrocheur, donnant envie d’en connaître d’avantage.

Liam a des obligations envers la meute, malheureusement il n’a aucune aspiration à devenir Alpha. Il préfère ses études, le basket et les fêtes à sa condition de loup-garou et d’héritier. Pour lui, c’est une malédiction.
Entre ses études, son job et ses dettes, Lexie a peu de temps pour se détendre, et pour ajouter à tout cela, le fils de son patron la harcèle. Son amie Chelsa lui propose de l’aider à décrocher une bourse en devenant Cheerleaders.

Liam Darragh, 20 ans est étudiant à Miami. Il est le fils de l’Alpha, et sa mère est morte lors de ses 10 ans. Depuis il ne se transforme plus, et pique des colères. Il n’est pas l’homme d’une seule femme, passe son temps avec différentes étudiantes. Il est arrogant, sûr de lui, et pourtant blessé, perdu et brisé.
Lexie ,19 ans est étudiante à Miami et serveuse dans un café restaurant. Elle a fui sa mère, surtout son nouveau copain. Il est courageuse, têtu, douce et sait ce qu’elle veut et désir.

La narration est à la première personne, le point de vue varie entre Liam et Lexie. Le prologue apporte une certaine angoisse, un suspense qui n’a de réponse que bien plus tard.
L’intrigue est menée en douceur, crescendo. Liam ressent de plus en plus de pression de son père pour prendre sa futur place au sein de la meute et comme femme Danaé, la fille du Bêta. Lexie intrigue de plus en plus Liam, ils sympathisent et une confiance s’installe...
La plume est fluide, et se lit facilement. Le roman est intéressant, tout en restant très sage, sauf peut être pour les plans culs de Liam. Le début reste l’histoire d’un jeune étudiant aimant les femmes différentes, c’est une suite de relations sans sentiments. Le côté paranormal est simple, rien de complexe et de trop approfondi. Le rythme est non linéaire, quelques passages et scènes cassent le rythme.
Les émotions sont diversifiés et accaparantes. Liam se sent très à l’aise au côté de Lexie, voire heureux. Malheureusement son état ou sa malédiction le met en horreur, il se déteste d’être un monstre, et ne veut pas faire de mal à Lexie. Tout en lui faisant. Certains événements et de changements dans le comportement de ce personnage m’ont troublée, peu cohérent. Lexie devient vivante, voire insouciante au côté de Liam, et pourtant c’est celle qui garde la tête sur les épaules. Les relations intimes sont sensuelles, en restant très simples et sages.

Une histoire intéressante, une idée prenante malgré quelques incohérences de comportements, de changements de direction et de sentiments. La plume est agréable et nous donne envie d’en savoir plus, de découvrir le fin mot de l’histoire.

Encore un grand merci à Aurélie et à la maison d'Éditions Sharon Kéna pour ce service presse. 


jeudi 26 mars 2020

Will You Play With Me ? - Delhia B. Bouvier



Extrait :

Chapitre 1 :
Lexie
«… Il s’approche tranquillement, le téléphone toujours collé sur l’oreille. Sa voix grave et mélodieuse me parvient lorsqu’il se retrouve face à moi.
— Ouais, ouais, châtain ambré, avec de grands yeux bleu-vert et un cul à damner un saint. C’est bon Charlie, j’ai trouvé. Merci cousin.
  J’entends Charlie crier dans le combiné : « Espèce de trou du cul, parle pas d’elle comme… » Mais trop tard, il raccroche et se penche vers mon oreille.
— Serais-tu Alex par hasard ?
  Même si je suis totalement troublée par cet homme, la réflexion qu’il vient de faire me remet vite les idées en place. Je l’observe du coin de l’œil, plutôt sceptique sur ses manières.
— Charlie ne parlerait jamais de mon cul comme ça.
— C’est un tort, tu as un très beau cul, me répond-il, les yeux brillants de malice.
  Je tressaille. Il se redresse et je ne peux m’empêcher de le regarder, médusée.
  Bordel… Mais c’est qui ce mec ?!
...»


Chapitre 2 :
Mathieu
«… Assez jolie ? Soit il se fiche de moi, soit il est devenu aveugle dernièrement : cette nana est une vraie bombe atomique !
  J’arrive à hauteur de son chemisier blanc, son décolleté laisse entrevoir une petite dentelle bleu marine et je retiens un léger frisson. Cette fille est juste renversante, même mieux, elle est absolument parfaite. Et elle serait amie avec mon cousin ; si c’est elle… je suis foutu.
  Je replace le téléphone dans ma main moite et déclare à Charlie :
Ouais, ouais, châtain ambré, avec de grands yeux bleu-vert et un cul à damner un saint. C’est bon Charlie, j’ai trouvé. Merci cousin.
  Je raccroche en entendant à peine son exclamation et me penche vers elle. La douceur de son parfum fruité, légèrement exotique, me transperce immédiatement. Je suis totalement sous le charme, toutefois, j’essaie de contenir mes ardeurs, pour ne pas la brusquer, avec quelques difficultés, avouons-le.
Serais-tu Alex par hasard ?
Charlie ne parlerait jamais de mon cul comme ça.
  C’est bien elle, bordel ! Foutu ! Mathieu, tu es foutu ! Ne pas jouer, Mathieu… Quoi qu’il arrive… ne bronche pas !
C’est un tort, tu as un très beau cul.
Oh, et puis merde, c’était trop tentant… Et tellement vrai surtout.
  Elle plisse doucement ses beaux yeux verts.
  Habituellement, les filles minaudent ou rougissent à ce genre de remarque… pas elle. Son expression est tout bonnement indéchiffrable. J’ignore si elle a envie de me sauter au cou et de me déshabiller dans la seconde ou si elle rêve de me gifler de toutes ses forces. Alex replace son sac à main sur son épaule, se tortille légèrement et s’adresse à moi avec un grand sourire.
OK. Donc tu as de la repartie et aucune retenue, on devrait bien s’amuser. Pour info, mon petit cul ne s’approche pas des Dons Juans misogynes, il aime le respect et la crème hydratante, alors attrape tes valises et suis-moi. J’ai une mission à accomplir.
  Je ne peux m’empêcher d’éclater de rire en attrapant mes bagages et je la suis à grands pas jusqu’au parking. Cette fille ne se laisse pas troubler et a de la riposte, la suite de la journée devrait être plutôt intéressante...»

Avis de Lili :

Un résumé prometteur, une couverture sexy, un merveilleux moment de détente, de sourire, de plaisir à découvrir...

Lexie ne peut refuser un service à son meilleur ami, elle va donc chercher son cousin à l’aéroport avec une belle gueule de bois. Elle se retrouve dans sa voiture avec un homme sexy complètement misogyne lui faisant des propositions obscènes mais croustillantes… Mathieu.
Après toutes ses erreurs, Mathieu arrive de New York pour s’installer en colocation avec son cousin Charlie et intégrer La Compagnie, une prestigieuse compagnie parisienne. Il ne s’attendait pas à être reçu par le pote de celui-ci, sexy avec de la répartie… Lexie.

Lexie, Alexia Moreno22 ans est danseuse professionnelle dans la troupe La Compagnie. Elle a vécu un drame, bouleversant sa vie ce qui la rend aussi bien fragile que forte. C'est un vrai paradoxe, innocente comme sûre d’elle, maladroite et maniaque,… Elle est rayonnante, avec franc-parler, j'adore.
Mathieu Williams, 24 ans est chanteur et musicien. Il a dépassé son cota d’erreurs, il s’est perdu dépassé par ses travers à New York au point d’en être exclu. Il peut être insolent, irrésistible, curieux, doux, sensible, aimant, drôle ... j'adore.

La narration est à la première personne, le point de vue varie entre Lexie et Mathieu.
L’intrigue est menée comme un jeu de défis, de pouvoirs, de convoitise. Dès le début, Charlie met Lexie dans la case intouchable, cela gêne drôlement Mathieu, mais cela ne l’empêche pas d’essayer de passer ses barrières, sans se défaire de ses promesses. Lexie est attirée par Mathieu, elle adore leur tête à tête, mais que cela reste secret. Un jeu d’interdit, de qui aura le dernier mot… L’idée n’est pas nouvelle, mais la plume, l’humour et les protagonistes apportent beaucoup.
La plume est magnifique, c’est fluide et très facile à lire. L’autrice reprend certains passages de l’autre point de vue, j’adore cette méthode. De la magnifique répartie et sans retenue avec riposte continuelle, des protagonistes attachants et adorables, cette plume nous offre de quoi bien rire pendant quelques heures. Le rythme est dynamique, et les pages filent très vite entre les secrets, les révélations et les relations qu’elles soient amoureuses ou d’amitié.
Les émotions sont touchantes et plaisantes. Tous deux sont différents et pourtant si complémentaires et semblables. Les réactions sont inattendues, passionnelles et tellement franches, que le lecteur y croit et y plonge. Chacun doit redéfinir ses choix de vie, retrouver la passion, la joie de vivre. C’est attendrissant et plaisant. Les relations intimes sont sensuelles et très belles.

«Trop vite, trop fort… ». Deux joueurs, deux têtes de mules, deux beaux caractères, une belle rencontre. L’histoire est prenante par son humour, ses personnages, ses émotions,… Une belle comédie romantique au cœur d’un groupe d’amis d’exception, attendrissants et attachants.
En espérant avoir peut être une suite avec d’autres personnages, je vous conseille cette lecture qui vous donnera le sourire.

Je remercie Éditions Addictives pour cette lecture ! 




lundi 23 mars 2020

À contre-courant - Kathryn Nolan


À contre-courant de Kathryn Nolan 

Résumé :

Avery Dacosta ne s’attendait absolument pas à trouver un manifestant devant son bureau. Surtout maintenant, alors qu’elle est à « ça » de concrétiser un projet sur lequel elle travaille depuis des années : construire un hôtel de luxe sur Playa Vieja, la plage paradisiaque de San Diego.
Finn Travis, surfeur local et décontracté, lui ne s’attendait pas à se retrouver à la tête de la résistance de Playa Vieja. Il est plutôt écolo tranquille qu’activiste radical. Seulement, l’hôtel d’Avery menace de détruire l’endroit qu’il aime le plus au monde. Pour la première fois de sa vie, Finn décide d’user de son charme pour autre chose qu’attirer sa prochaine conquête.
Avery a travaillé trop dur pour laisser un hippie joueur de bongo comme Finn briser un futur rêvé. Et son idéalisme naïf lui tape sur les nerfs. Et elle n’est pas la seule à s’énerver. Finn pense qu’Avery est une femme avide, vivant pour le travail.
Alors qu’Avery et Finn entrent en collision telles les vagues contre la côte, leurs débats deviennent bouillants. Sexy. Torrides. Mais le courant de leur attirance met plus en jeu que leurs valeurs idéologiques. Avery et Finn arriveront-ils à être ensemble sans abandonner ce à quoi ils tiennent plus que tout ?


Format : Format kindle ( 523KB – 284 pages)
Éditeur : Juno Publishing  ( 26 mars 2020)
Collection : Collection Maïa (Contemporaine MF)


Extrait :

Chapitre 1 :

Avery
«… Je faillis le dépasser sans le voir. Le manifestant.
Je m’arrêtai, regardai à nouveau.
Ouaip.
C’était un manifestant. Il se tenait devant moi avec une grande pancarte qui disait : « Les Hôtels Bella View détruisent notre environnement depuis 1966 ». C’était un surfeur hirsute, avec une barbe peu entretenue et des cheveux sauvages non peignés encore un peu mouillés par l’océan (probablement). Autour de son cou se trouvait un collier en dents de requin. Il était pieds nus et empestait l’écran solaire.
Je m’approchai de lui, tendant la nuque. Il faisait au moins vingt centimètres de plus que moi. Il haussa un sourcil à mon adresse, silencieux et désapprobateur.
Mes yeux se plissèrent.
Qui diable êtes-vous ?... »

Chapitre 3 :

Avery
«… Et juste pour que vous le sachiez, j’appellerai les flics tous les jours.
Merveilleux. Nous n’avons pas été arrêtés depuis un moment, déclara Marla.
Doux Jésus. Je me détournai d’eux pour me cogner contre le surfeur hirsute. Le manifestant. Je reculai rapidement, gênée. Je ne savais pas quoi penser de lui – le Patient Zéro de cette idiotie quotidienne. Je l’avais vu tous les jours depuis sept jours, et nos interactions avaient été minimes, mais passionnées. Je ne connaissais même pas son nom. Mais je savais que je voulais faire un jeu de fléchettes de son visage.
Maintenant, il m’attrapait par les épaules en guise d’excuse.
Désolé, Mme Dacosta. Je ne pouvais pas vous voir à cause de ma juste indignation. Et bonjour.
Sérieusement. C’est quoi ce bordel ? lançai-je en réponse. Pourquoi êtes-vous encore là ?
Je suppose que pendant la nuit vous n’avez pas décidé d’arrêter le projet de l’hôtel Bella View et de retirer les demandes de permis ?
Il portait ce que je considérais maintenant comme son uniforme : un débardeur. Un short de surf. De la crème solaire et un sourire de fouteur de merde.
Cela n’arrivera jamais, lui répondis-je en me dirigeant vers mon bureau.
Une vingtaine d’autres personnes s’étaient présentées depuis la veille, dressant divers panneaux. Chantant. Un jam band jouant doucement en arrière-plan, maintenant accentué par les bongos de Marla et Jack. Un souvenir menaça de se frayer un chemin, mais je le repoussai.

À demain ! me cria-t-il et je levai le majeur en réponse... »


Avis de Lili :

Une très belle histoire d’amour entre deux personnes dont tout pouvait les opposer, et pourtant… Un résumé accrocheur, une belle couverture...

Depuis deux ans qu’elle travaille comme une forcenée, Avery arrive enfin à son but. Elle se permet même de fantasmer tous les matins sur un surfeur aussi matinal qu’elle. Tout se passe bien, jusqu’à sa rencontre avec ce manifestant…
Finn vient d’apprendre que sa plage aller accueillir un nouveau bâtiment, un hôtel de luxe. Même s’il est rarement en colère, il ne laissera jamais personne détruire son chez-lui pour de l’argent.

Avery, Corail Dacosta, 28 ans travaille pour Bella View, dans le développement hôtelier. Elle a été élevée par des parents hippies, dans une communauté on valorise la terre. Maintenant elle veut une stabilité et le contrôle, une vie simple entre travail et dodo. Elle est forte, indépendante, sans pitié, solitaire, seule… Un mélange de force et de douceur.
Finn Travis, 30 ans est un surfeur a guéri depuis l’âge de neuf ans. Élevé par des parents écologistes, il a fait des études en biologie, sans jamais vraiment les appliquer. Il aime les sensations fortes, l’adrénaline. C’est une personne joyeuse, charismatique, adulée par beaucoup, adorable.

La narration est à la première personne personne, le point de vue varie entre Avery et Finn.
L’intrigue est menée légèreté et simplicité, avec quelques détails très accrocheur. La manifestation engendrée par Finn et ses amis, bouleverse et met mal l’aise Avery. Elle veut vivre une vie différente, avec de l’ambition, aller à New-York, rencontrer des cadres et des avocats,… Finn pense qu’Avery est une femme guindée et avide. Leur confrontation journalière va-t-elle les faire exploser, les rendent fous, attiser leur désir,… et comment cela va-t-il se finir ?
La plume est magnifique, fluide et très facile à lire. L’humour est présent ainsi que les émotions. Les dialogues sont prenants, profonds et plein d’esprit, j’adore. Le rythme est prenant, et très bien dosé.
Les émotions sont diverses et très retranscrites par rapport à l’histoire et aux caractères des protagonistes. Avery et Finn amplifient la colère de l’autre, leur irritation jusqu’au désir. Chacun est sûr d’avoir raison, chacun reste sur sa position. Ils vont être tous les deux furieux et frustrés, jusqu’à l’explosion. Les relations intimes sont sensuelles, puis torrides, tout en évolution pendant l’histoire.

Ennemis dans la vie, deux passionnés peu assortis, supposées se battre l’un contre l’autre, vont devenirs deux aimants à sensation. La plume est magnifique, et l’autrice nous offre un ensemble magique avec des touches d’humour et de belles émotions.  découvrir avec douceur...


Je remercie Juno Publishing  et Maïwenn pour cette découverte et ce service-presse !

Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...