Barre Accueil

Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

mercredi 18 mai 2022

Initiation with my Stepbrother - Emma S. James

Prologue :

Talia

«…  D’ailleurs, il le dit le moins souvent possible, lui préférant mon surnom « Talia ». Tout le monde a pris l’habitude de m’appeler ainsi et j’en suis ravie.

– Talilah ? répète Roméo. C’est réellement ton prénom ?

Bon Dieu, sa voix ! Rauque, délicieuse, envoûtante, elle glisse sur moi lentement et laisse une traînée de frissons sur mon épiderme. Je n’aime pas ça.

– Oui, pourquoi ?

Le rictus mauvais sur ses lèvres ne me dit rien qui vaille.

– Eh bien, c’est la première fois qu’un prénom correspond aussi bien à la personne qui le porte.

Il marque une pause, me reluque de la tête aux pieds, mordille sa lèvre inférieure, puis balance sèchement :

– Il est aussi laid que sa propriétaire.

Je suis sans voix. Je ne m’attendais pas à ça. Le voilà le côté « rebelle » de Roméo. Piquer et provoquer pour se faire remarquer. …»


Chapitre 2 :

Roméo

«… Les éclairs que son regard me lance font tressauter ma queue. Le mot « parfaite » a l’air d’être une insulte pour elle. Un caprice de petite fille. Pourtant, elle respire la perfection dans la manière dont elle s’habille et se comporte.

Je juge sans creuser comme le bon hypocrite que je suis. Il vaut mieux pour elle que je ne m’approche pas et qu’elle me déteste. Je ne suis que de passage dans sa vie, autant ne pas la gâcher.

– Non, c’est vrai, tu ne l’es pas, asséné-je.

Elle fronce les sourcils, méfiante.

– Poitrine sans intérêt, des hanches larges, jambes lourdes, yeux trop immenses. Tu es d’une banalité affligeante, disgracieuse, rien d’attirant, craché-je en la détaillant de bas en haut, plein de dégoût.

Elle écarquille les yeux, choquée. La pauvre, elle n’a encore rien vu. Je peux être d’une cruauté sans nom quand je suis en forme. Et aujourd’hui, c’est le cas.

– Tu n’es qu’une pâle imitation de la vieille snob qui te sert de grand-mère, ajouté-je, méprisant.

Talia fait tomber le coton et le désinfectant sur le carrelage de la salle de bains, offusquée par mes mots. Pendant plusieurs secondes, elle semble ailleurs, torturée, fragile, en pleine bataille avec ses pensées. J’en viens à m’en vouloir, surtout lorsque des larmes naissent au coin de ses beaux yeux.

Mais elle change d’expression et pose un regard incendiaire sur moi qui me retourne le bide. Cette flamme dans ses yeux est vive, excitante, prête à tout ravager sur son passage.

– Va te faire foutre, gueule-t-elle. Je préfère être comme je suis qu’être une pâle imitation de rebelle à la con qui se bourre la gueule uniquement pour attirer l’attention de sa maman chérie ! Tu es pathétique, un cliché de bad boy minable en manque d’amour !

Elle sort de la salle de bains comme une furie tout en m’insultant une dernière fois de petite bite.

Je ne peux réprimer un sourire, amusé par la fougue de sa repartie. La bêcheuse devient intéressante.

Que le jeu commence …»



    Heureuse de découvrir le second roman d'Emma S. James. Un amour interdit, une couverture très sexy et un résumé attrayant.


    La nouvelle compagne du père de Talia, Sofia s'installe dans leur maison avec son fils de 18 ans. Leur première rencontre lui donne des frissons autant qu'une envie de le frapper.

    Roméo déteste les riches, alors la famille Bellerive ne fera pas exception. Sauf que la fille de son futur beau-frère cache bien des choses très attrayantes et un caractère joueur. 


    Talia, Talilah Bellerive, 18 ans est lycéenne et danseuse de classique. Elle a perdu sa mère à la naissance, son frère lui en tient rigueur, son père la repousse et sa grand-mère l'a maltraite par la danse et les mots. Une belle famille d'hypocrites. C'est une jeune femme solitaire, fragile et pourtant forte et courageuse. 

    Roméo Castillon, 18 ans est lycéen et danseur de hip hop. Son père a fui la famille avec sa nouvelle femme plus jeune, et sa femme est fiancée à son avocat. C'est un homme perdu qui n'a fini son deuil, il s'autodétruit par la violence, les filles et l'alcool. Il peut être protecteur et attentionné, comme cruel et froid.


    La narration est à la première personne. Le point de vue varie entre Talia et Roméo.

    L'intrigue est bien menée. Roméo ne cesse de taquiner gentillement ou cruellement Talia. Celle-ci loin de le laisser de marbre, lui répond et un jeu de défis est lancé. D'épreuves et de découvertes, ils vont s'apercevoir qu'ils ne sont pas si différents et loin des préjugés de la première rencontre...

    La plume est fluide et très facile à lire. Emma S. James a réuni dans ce roman des thèmes déjà-vus dans d'autres mais jamais assemblés en une seule et même histoire. C'est une réussite, c'est prenant, dynamique avec de nombreux rebondissements, des quiproquos, des secrets, des désirs et ds sentiments.   

    Les émotions sont excellentes. Roméo et Talia se font du mal, surtout Roméo qui peut être très cruel dans ses gestes et ses mots. Tous deux sont blessés par l'abandon mais aussi par la maltraitance. Talia vit des moments très difficile dans sa famille, dans sa belle cage dorée. Roméo cache son mal être derrière une facette de rebelle. Un très beau duo. Les relations intimes sont sensuelles, sages et très bien écrites.


    Elle veut être libre, il veut être aimer. Secret, manipulation, souffrance, amitié, amour,... Une très belle histoire interdite, de deux âmes blessées et torturées. La plume est fluide et plaisante à la lecture avec des petites touches d'humour mais aussi d'intensité et d'émotions. Un ensemble réussi pour passer un moment palpitant. À découvrir

    Je remercie les Éditions Addictives, Orlane et Carole pour cette lecture ! 

dimanche 15 mai 2022

The Pleasure Instructor - Mina Zadig

 


Chapitre 4 :

Valentine

«…  Mais bon, au moins j’aurai essayé.

– Bon, nous n’allons pas vous faire poireauter plus longtemps, clame Antonia qui est revenue vers nous. Nous avons nos deux finalistes. Je tiens à vous remercier d’avoir joué le jeu et d’avoir pris du temps pour venir au club.

Je récupère mes affaires et m’apprête à me lever pour partir.

– Nous demandons à Dominique Paoli et à Valentine Matthys de rester avec nous. Les autres, merci encore d’avoir participé et bonne chance pour vos recherches futures.

Je reste scotchée. Je demanderais bien à Antonia de répéter les noms qu’elle vient d’annoncer pour être bien certaine d’avoir entendu le mien mais je n’ai pas envie de passer pour une débile. …»

Chapitre 5

Mads

«… – Et tu visais quel métier ? demandé-je. Bibliothécaire ?

J’éclate de rire. Je n’arrive pas à m’en empêcher. D’accord, ce n’est pas très pro, mais franchement, avec ce look, c’est exactement le boulot qu’il lui aurait fallu. Je suis rappelé à l’ordre par un coup de pied d’Antonia qui invite Mlle Matthys à poursuivre.

– Non, rétorque-t-elle, cachant difficilement une pointe d’agacement. Mes parents voulaient que je fasse de hautes études mais je crois que je n’étais pas faite pour ça. J’ai préféré arrêter pour travailler.

– Que des extras en tant que barmaid ? reprend Dani en me jetant un coup d’œil.

– Pas seulement. J’ai été serveuse dans différents bars, je faisais les extras le soir ou le week-end. Je me suis rendu compte que j’appréciais le monde de la nuit. On y joue souvent un rôle, on peut devenir quelqu’un d’autre et j’aime ça.

– Quelles sont tes autres passions, Valentine ? l’interroge encore Antonia d’une voix douce accompagnée d’un grand sourire encourageant.

Je dirais bien le tricot, le macramé, la broderie, nourrir ses chats…

Putain, je suis vraiment un abruti parfois.

Je garde en tête ce que Valentine vient de dire parce que ça rejoint la première impression qu’elle m’a faite. Je suis certain que ce n’est pas tout à fait la vraie Valentine qui est assise avec nous à cet instant et j’ai toujours cette envie étrange de gratter un peu pour découvrir celle qu’elle cache sous son camouflage.

– J’aime lire, faire la cuisine, être avec mes amis. Je fais de l’escrime aussi même si je n’y accorde plus autant de temps qu’avant.

– Tu déconnes, ne peut s’empêcher de réagir Danilo, alors qu’Antonia éclate de rire en me dévisageant.

Je dois faire une tête de cent pieds de long. Un point pour elle. …»


  
    Nouveau roman de Mina Zadig, je suis heureuse de l'avoir entre les mains pour cette nouvelle sortie. Le résumé est accrocheur, la couverture simple mais sexy.

    L'une des propriétaire du Serial Killer est enceinte, et veut prochainement reprendre son investissement. Danilo, Antonia et Mads doivent trouver un nouveau barman pour la remplacer. Après de nombreux cocktails, il ne reste que deux finalistes, un homme reconnu dans le métier et une jeune femme très douée mais avec un look de bibliothécaire, ce commentaire c'est d'après l’œil de Mads.
    Valentine adore faire des cocktails, elle en a fait son métier. Aujourd'hui, elle voudrait évoluer dans ce métier, dans le monde de la nuit. Sa famille est contre sa mère désapprouve ce choix, sa sœur ne cesse de la rabaisser. Lors d'un un entretien, elle finit parmi les deux finalistes.

    Valentine Matthys, 23 ans est barmaid. Elle a vécu au cœur des critiques de sa sœurs aînées, qui passe son temps à la rabaisser, à lui piquer ses coups de cœur... C'est une jeune femme simple, secrète, réservée, timide, parfois maladroite et très créative. Un sacré personnage avec du répondant.
    Mads Larson, est propriétaire d'un quart du Serial Killer. C'est un homme qui fuit tout engagement ou relation, il ne veut pas faire souffrir les femmes, comme sa sœur et sa mère ont pu l'être face aux hommes de leur vie. C'est un homme sûr de lui, arrogant, sombre et parfois froid, il peut être aussi très maladroit dans ses propos.

    La narration est à la première personne. Le point de vue varie entre Valentine et Mads.
    L'intrigue est bien menée, simplicité et humour. Valentine n'est pas retenue pour la place dans un premier temps, mais ils auront besoin d'elle. Prise encore dans l'une des vengeances de sa sœur, elle a besoin d'aide pour prendre confiance en elle et en sa sensualité. Un professeur se propose à elle, Mads, grand séducteur de ses dames. De cours à la pratique, se laisseront-ils déborder par leurs travaux pratiques ?
    La plume est fluide et plaisante à lire. Les idées sont excellentes, elles s'enchaînent avec cohérence et légèreté. Les personnages sont magnifiques, tous avec de la personnalité et du caractère, c'est excellent avec beaucoup d'humour. Les rebondissements sont prenants, parfois peu attendus nous offrant des pages supplémentaires de nos protagonistes attachants. Le rythme est dynamique, c'est addictive.
    Les émotions sont parfaites, et suivent la personnalité des personnages. Valentine n'a pas confiance en elle, et sa sœur ne cesse de lui rappeler. Elle accumule les déception amoureuse, et pourtant elle a beaucoup de chose à ouvrir. Mads fuit tous sentiments, mais face à cette femme qui lui répond, qui lui tient tête, il va de découvertes en découvertes. Il a un besoin de la protéger et de la défendre, des émotions qu'il n'a jamais ressenti le prennent par surprise, jalousie, envie, désir,... Les relations intimes sont sensuelles et très bien écrites pour un bon moment de lecture.

    Amour interdit, proposition indécente, changement de vie, seconde chance,... de nombreux thèmes pour ce roman très accrocheur avec une plume fluide et un excellent humour. Les personnages sont des pépites attachants. À découvrir pour un moment plaisant de lecture !

Je remercie les Éditions Addictives, Orlane et Carole pour cette lecture ! 

mercredi 11 mai 2022

Bienvenue à Lafayette - Océane Ghanem



Prologue :

Ornella

«…  Fébrile, je m’empresse de l’ouvrir et de lire à haute voix les quelques lignes qui s’étirent sous mes yeux :

Objet : « Hello, Holla, Kon’nichiwa ! »

À toi, notre potentiel futur colocataire !

Trois questions importantes :

– Aimes-tu les animaux ? Si oui, quel est ton animal totem ? (Signé Ocean)

– Entre John Lennon, Lenny Kravitz et Billie Joe Armstrong, qui tu baises/épouses/tues ? (Signé Camille)

– Le silence te fait-il peur ? (Signé Andrea)

Si tu obtiens un 3/3, félicitations ! Tu peux emménager la semaine prochaine ! Mais attention, il y a un piège…

Bye, Adíos, Sayōnara !

Perplexe, je cligne des yeux, me frotte les paupières et relis plus lentement le courriel insolite qui n’a de blague que l’absence de sérieux. Ça n’a aucun sens, et c’est très probablement une connerie pour se payer la tronche d’inconnus trop crédules, mais je n’ai plus rien à perdre et je suis vraiment furieuse d’avoir cru que la chance me souriait à nouveau – ne serait-ce que l’espace d’une seconde …»

Chapitre 1 : Elles ont tous des pénis

Ornella

«… — Ornella ?

Mon prénom, prononcé par la voix scandaleusement érotique d’Apollon, m’arrache à ma contemplation muette – et impolie, disons-le… – de ses amis. Telle une héroïne de film d’horreur, je me tourne vers lui, les yeux écarquillés, et prends en pleine face la rafale brûlante de son sex-appeal. Dans un état de semi-délire lié à la panique, je constate qu’il possède les yeux les plus bleus de tout l’univers. C’est comme si l’océan Pacifique se déversait en vagues tumultueuses de ses prunelles rivées sur… moi ?

Hein ? Attends, quoi ?!

— Où est ton alligator ? me taquine-t-il, parfaitement à l’aise. J’aurais trop aimé faire la rencontre de Fake Brutus !

Apollon me sourit. Et ses jumeaux maléfiques aussi.

Comme s’ils me connaissaient.

Comme s’ils m’attendaient.

Oh, mon Dieu ! Non …»


    Roman faisant parti de la French Team dans la catégorie de La New Romance. Une découverte de la plume d'Océan Ghanem, je suis ravie, merci la Masse Critique de Babelio.

    Ornella fuit une période difficile, elle a été trahie et abandonnée par ce qu'elle aimait pour une erreur de jugement, d'amour, un gros scandale. Arrivée à La Fayette, elle trouve un logement avec trois colocataires, Andrea, Camille et Ocean, mais le jour de la visite, elle tombe sur trois magnifiques garçons. Elle s'est promise de ne plus s'approcher de cette espèce...
    Ocean ne veut pas s'engager dans une relation, il aime sa liberté. Leur nouvelle colocataire l'attire...
    
    Ornella Sinclair, 20 ans est étudiante en Sciences Politiques, mais aussi héritière de l'une des plus grosses fortunes pétrolière. Elle a été élevée par ses grands-parents, son père ayant préféré sa carrière, et sa mère s'est sucuidée. C'est une jeune femme courageuse, battante, avec un tempérament de feu et de la répartie.
    Ocean Sandberg, 22 ans est étudiant en architecture et écolo. Il a été élevé par sa grand-mère, ses parents ayant préférés se battre pour la planète. C'est un jeune homme sûr de lui, limite arrogant, plaisantin, attentionné et protecteur en tout genre.

    La narration est à la première personne. Le point de vue varie entre Ornella et Ocean. Chaque chapitre est introduit par un titre accroché, j'adore.
    L'intrigue est très bien menée. Ornella veut repartir sur de nouvelles bases, là où personne ne la connaît. Sa rencontre avec les garçons va changer la donne, surtout ses prises de bec avec Ocean. Cet homme est arrogant et sûr de lui, écolo dans l'âme. Elle doit se pardonner, il doit arrêter d'avoir peur. Les contraires s'attirent mais jusqu'à quel point ...
    La plume est fluide et très facile à lire. Les idées sont merveilleuses, et très bien agencées. Les personnages sont tous exceptionnels et attachants avec des personnalités du tonnerre, le lecteur ne peut qu'adhérer à ces originalités. Leur insolence et leur tempérament sont des pépites d'humour. Les rebondissements et les avancées sont rythmés et accaparants, un dynamisme parfait pour passer un très bon moment de lecture.
    Les émotions sont magiques. Ocean n'a pas reçu d'amour, il se croit incapable d'aimer, et pourtant il a un grand cœur. Il a mal vécu l'abandon de ses parents, et le projette son avenir et ses relation avec les autres. Il a l'âme d'un sauveur. Ornella a fait une erreur, qu'elle pense impardonnable et pourtant la première trahison ne venait pas d'elle. Elle doit se pardonner et apprendre à ne plus avoir peur de s'attacher et de souffrir. Les relation intimes sont très sensuelles et très bien écrites.

    Abandon, confiance, liberté, deux âmes blessées, amour, sacrifice. Une magnifique histoire de rencontre, de pardon et d'amour. Les personnages sont exceptionnels, et tous digne d'avoir un roman à leur nom. Les idées sont innovantes et originales. La plume est belle avec un excellent humour et des émotions sincères. Le lecteur croit et s'imprègne de cette belle histoire, une réussite.

    Merci à la Masse de Critique chez Babelio pour cette excellente découverte et lecture.

dimanche 8 mai 2022

Vrai beau gosse, parfait bad boy - Anna Wendell

 

Chapitre 4 :

Silvia : Paris

«…  – Oh, vraiment… Une solution ?

Je me pétrifie au son de la voix grave d’Aïdan. Ces uniques mots prononcés en anglais qu’il daigne me balancer d’un ton froid me percutent. Sa tessiture vibre au plus profond de mes entrailles, m’ébranle, accélère encore le rythme de mon pouls. Je mets un temps avant d’oser affronter ses prunelles inquisitrices et répondre :

– L’Arena.

– Comment ça ? intervient Robert, dubitatif.

Je demande :

– Mes chevaux sont bien installés comme prévu à côté de la scène dans les boxes démontables ? L’espace a été délimité ainsi ?

– Oui, tout à fait, Silvia, me confirme le producteur. Mais je ne vois pas où vous voulez en venir.

– J’ai besoin de gardiennage la nuit, mes stagiaires se sont proposé de dormir dans un des boxes aménagés avec des lits de camp. Mais ils sont si jeunes, je ne suis pas trop rassurée… Si Aïdan pouvait se positionner avec son véhicule près des boxes, cela résoudrait deux soucis. Mon inquiétude et sa volonté à…

Je toussote puis articule :

– … à vouloir préserver son intimité.

Le concerné s’esclaffe en levant un sourcil amusé et l’esquisse de sourire que je discerne brièvement réchauffe encore mon organisme malmené. Ce mec pourrait sortir tout droit d’un magazine ou d’un film. Non seulement il affiche une beauté à couper le souffle, mais il possède aussi ce truc en plus qui le rend magnétique, impressionnant. À part.

– Enfin… si Aïdan est d’accord, ajouté-je précipitamment.

– On se connaît ? demande-t-il d’un ton sec en usant cette fois d’un français doté d’un joli accent.

– Euh, oui, non, enfin… un peu ?

– Un peu ? …»



Chapitre 6 : 

Silvia

«… Une drôle de sensation enveloppe la peau nue de mes bras, éveille un instinct presque animal en moi. Je me fige avant de faire pivoter ma tête en direction de l’entrée de la salle. Aïdan se tient là dans toute sa splendeur, dans toutes ses ténèbres, appuyé contre un pilier, le regard braqué sur moi.

Merde. J’ai chaud. Respire, Silvia.

Nos yeux s’accrochent et mon organe vital s’élance de nouveau dans une course effrénée. Prise d’un élan subit, je me retourne dans l’intention osée d’aller l’aborder. Mais il ne me laisse pas le temps de mener à terme mon initiative. Après un ultime regard indéchiffrable qui me brûle les entrailles, il disparaît, ne laissant qu’un vide désagréable et une Silvia ébranlée.

Aïdan Ribera… ce mystère.  …»



    Le nouveau roman d'Anna Wendell, un Spin-Off de Faux-frère, vrai connard. Cette histoire peut se lire indépendamment l'une de l'autre.

    Le spectacle Archange se poursuit à Bercy, Paris. Toute la troupe Utopia se retrouve, un petit nouveau est présent, le troisième frère Ribera.
    La Fée des chevaux, Silvia est intriguée et déstabilisée par le cadet des Ribera. Dès le premier regard échangé, elle a vu en lui ressentant des sentiments confus et inattendus.
    Aïdan alterne entre violence, prison et solitude. Il est très renfermé sur lui aime, restant seul, jusqu'à sa rencontre avec la belle cavalière. Elle va le perturber, l'ensorceler, le déstabiliser.

    Silvia Jacobs, 26 ans est une cavalière extraordinaire. Elles t proche de sa famille et de ses cheveux, tout en restant très solitaire. Elle est calme, posée, sereine toujours avec le sourire et un côté positive.
    Aïdan Rivera, est cascadeur à moto. Il était proche de sa famille, mais une rencontre et certains événements lui ont fait prendre de la distance avec les gens qu'ils aiment. Il est très taciturne, insolent, borné, colérique voire même violent, et pourtant il a un côté très protecteur et attentionné.

    La narration est à la première personne. Le point de vue varie entre Silvia et Aïdan.
    L'intrigue est bien menée. Silvia aime sauver les âmes blessées, et Aïdan est un bel exemplaire, complexe, culpabilisant sur son passé, avec une histoire sombre et une grosse violence. Il s'entête à la fuir, elle veut l'aider.
    La plume est fluide et facile à lire. L'auteure nous narre l'histoire d'Aïden et de son passé par des flash-back, laissant un petit suspense sur ses ténèbres. Le côté spectacle est magnifiquement bien amené en parallèle à l'histoire et à la romance. Un excellent dosage de l'ensemble avec un rythme très prenant. De très belles idées.
    Les émotions sont épatantes. Silvia trouve du bon dans chacune des personnes qu'elle rencontre. Elle est très ouverte, toujours prête à aider tout le monde. Son côté solaire va détruire les murs bien solides d'Aïdan. Celui-ci a construit une protection autour de lui, le laissant seul avec ses démons et ses ténèbres. Il est complexe, et pourtant Silvia va voir en lui le bon côté, son âme. Les relations intimes sont passionnées et bien écrites, sensuelles.

    Lumière et ténèbres. Blessures, sauvetage, spectacle, secret, passé, amour. Une magnifique histoire de sauvetage, d'âme en détresse et de compassion. La plume est plaisante à la lecture avec des idées époustouflants pour le spectacles et de belles description. À découvrir avec plaisir, une petite idée d'une suite à venir...

    Je remercie les Éditions Addictives, Orlane et Carole pour cette lecture ! 

jeudi 5 mai 2022

Bellevues Bullies #2 Jouer pour gagner - Toni Aleo

 

Chapitre 4 :

Jayden

«…  Elle a ce regard dans les yeux. Celui qui peut causer des dégâts. Mais au lieu de cela, elle prend le palet, me contournant comme une putain de pro, puis tire, frappant le poteau en plein milieu.

Sans voix, je regarde depuis le filet jusqu’à la ligne rose où elle se tient, puis je croise son regard. Elle se tient là, comme si c’était normal qu’elle vienne juste de marquer depuis notre pseudo ligne bleue. Est-ce que c’est vraiment arrivé, putain ?

— Attends, qu’est-ce qui vient de se passer ?

— Je crois qu’elle vient de marquer, putain, s’exclame Jace, le visage aussi choqué que le mien. Depuis la ligne.

— Oui, c’est ça, non ? Toucher le poteau ? demande-t-elle d’un air innocent. Ou est-ce qu’il fallait que je le mette dans le but ?

— Non, tu as raison. Je n’arrive simplement pas à croire que tu aies marqué, explique Jace, visiblement toujours abasourdi.

— Oh, génial, lance-t-elle avec un petit sourire, en se penchant pour de nouveau tester la lame de la crosse.

Elle attrape ensuite une autre crosse et fait de même. Elle est visiblement plus satisfaite de la nouvelle, et elle me regarde d’un air impatient. En inclinant ma tête sur le côté, je repense à ce qui vient de se passer et à ce qu’elle fait en ce moment. …»


Chapitre 5 : 

Baylor

«… Je me retourne, la surprise se matérialisant totalement sur mon visage, et je lance : 

– Putain de merde.

– C’était un coup de chance, dit-il en souriant, les yeux rivés sur moi.

Je hoche la tête et le montre ensuite du doigt.

– Peut-être, dis-je d’un taquin. Mais chance ou pas, j’ai gagné.

– Aujourd’hui, Moore, dit-il en me tendant la main.

Je tends également la mienne et sa grande et chaude main s’enroule autour de mes doigts. Pour une raison que j’ignore, ce geste est érotique, presque salace, et j’aime cela. Il s’approche alors de moi et la serre un peu plus fort en me disant brutalement :

– Mais on verra bien qui va vraiment marquer plus tard.

Je me retire, lui adresse un sourire et secoue la tête.

– Eh bien, je suppose que ça veut dire que tu vas te prendre un deux zéro si tu penses que tu vas pouvoir marquer avec moi.

–Peut-être, lance-t-il avec un clin d'œil. Ou peut-être pas.

La chaleur m’envahit tandis que mon estomac se serre et que son regard maintient le mien. Alors que je regarde son dos se rétracter alors que ses frères l’embêtent, je réalise qu’il pourrait être mon talon d’Achille.

Et je ne suis pas certaine de ce j’en pense. …»


Attention si vous n’avez pas lu le tome précédent, cette chronique peut contenir des SPOILER !!!

    Suite de la saga tournant autour des joueurs de l'équipe des Bullies et des garçons Sinclair.

    

    Pendant un voyage entre hommes, entre frères, Jayden essaie de se détendre avant de reprendre ses deux jobs, la préparation pour la rentrée à l'université et la reprise des entraînements de hockey pour la futur sélection, jusqu'à sa rencontre avec Baylor où l'alchimie est instentanée à la minute où la voit.

    Seule joueuse féminine universitaire de hockey, Baylor souhaite quatre jours de vacances avec ses copines. Une fois en Floride, elle fait la rencontre de Jayden qui lui lance un défi...


    Baylor Moore, 20 ans est étudiante et joueuse de hockey. Sa mère l'a abandonnée à la naissance, elle est très proche de son père et coach. C'est une maniaque du contrôle, têtue, orgueilleuse, passionnée, compétitive, sûre d'elle pour le hockey, mais sinon elle se rabaisse et se dévalorise.
    Jayden Sinclair, 20 ans est étudiant et joueur de hockey. C'est le second fils Sinclair. C'est un homme très gentil, attentionné, prévenant et protecteur.

    La narration est à la première personne. Le point de vue varie entre Jayden et Baylor.
    L'intrigue est très bien menée. Jayden est déterminé à avoir sa chance avec Baylor, il la veut comme un fou. Baylor a peur d'être blessée de nouveau, mais vivre avec des regrets est-il plus acceptable ?
    La plume est fluide. Les idées sont très belles, et les échanges entre nos deux personnages des pépites d'humour et d'émotions, et entre les frères c'est magnifique. Quelques répétions dans la narration et les pensées des personnages alourdissent parfois l'ensemble et le rythme. L'histoire est très captivante.
    Les émotions sont parfaites. Jayden est très optimiste sur la vie, malgré sa grande blessure, celle faite par son père à sa famille. Baylor est très renfermée, se concentrant sur sa carrière, elle est devenue solitaire. Elle ne croit pas vraiment en elle. Les relations intimes sont sages, belles et sensuelles.

    Défi, tension, rival sur la glace, confiance. Une très belle rencontre entre deux âmes opposées, mais aussi très complémentaires. La plume est agréable à la lecture, sauf quelques passages un peu plus longs. Une magnifique histoire de confiance et d'amour avec une belle dose d'humour. À découvrir !

    Je remercie Juno Publishinet Maïwenn pour cette découverte et ce service-presse !

Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...