Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

mercredi 27 mai 2020

Over Protected tome 2 Man in fire - Cécilia City


Extrait :

Chapitre 2 :
Nouveau départ
« … Juliette n’a pas l’air d’une terreur : toujours se méfier de apparences.
Fier de toi ? S’agace Machan en s’assurant que la cliente ne nous entende pas. Elle s’est déplacée depuis la France, et c’est ainsi que tu l’accueilles ? N’oublie pas qu’elle est ton futur travail.
J’ai envie de lui dire merde. Juste envie… elle pourrait se déplacer depuis l’Australie ou le Groenland que ce serait pareil.
Merci, mais non merci. Trouve autre chose, s’il te plaît, Machan. Je ne sais pas moi, une Opex en Sibérie, une mission surveillance au fin fond de la forêt amazonienne… Tout, mais pas ça, grimacé-je en observant le chihuahua couché dans le manteau hors de prix de sa maîtresse.
Ça quoi ? S’irrite Machan.
Elle… et ce truc-là. Dire que le chien descend du loup… Avec un machin pareil, dur de le croire, grimacé-je de plus belle en observant le canidé qui cache sa tête sous l’une de ses pattes.
Ce n’est pas le chien que tu vas protéger, mais sa maîtresse.
La maîtresse va de pair avec le Gremlin.
...»


Chapitre 8:
Show must go on
« …
Stanley, j’espère que votre petite copine n’est pas jalouse. J’espère aussi qu’elle comprend et accepte le principe de non-exclusivité, lâche Juliette sans quitter son portable des yeux. Ah, si vous n’avez pas de petite copine c’est encore mieux. Les choses seront plus simples.
  Zoé, à qui je lance un coup d’œil à travers le rétro, grimace un air désolé. Elle ne peut rien aux manières fort désagréables de sa patronne.
Stanley…
  J’endigue la crise en engendrant délibérément une nouvelle crise.
Stanley, notifié-je en me fiant au GPS, n’est pas un jouet ni un sex-toy sur pattes.   Stanley, sans vouloir vous offenser, ne vous touchera pas, Juliette. Peut-être couchiez-vous avec vos précédents gardes du corps, ça ne sera pas le cas avec Stanley qui ne dérogera pas à la règle. Jamais. Jamais. Jamais. Stanley se contentera de faire ce pour quoi il est payé, c’est çà dire veiller à votre sécurité sans vous sauter. Stanley a-t-il répondu à l’ensemble de vos interrogations ?
  Bouche bée, Juliette me dévisage dans le rétroviseur...»



Avis de Lili :

Attention si vous n’avez pas lu le tome précédent, cette chronique peut contenir des SPOILER !!!

Nouveau tome de la saga, celui-ci est sur Stan. La première histoire, Machan et Danaé avait des idées innovantes et sympathiques, celle-ci est différente.

Après avoir démissionné de la DGSE, Stanislas quitte Paris pour l’Écosse, direction Machan. À peine a-t-il intégré la société de sécurité qu’il est mis sur une mission, Juliette Siyavong, une jeune actrice parisienne qui a besoin d’aide. Entre temps sa vie privée est assez complexe, sa colocataire et amante Alessia souhaiterait plus qu’une relation sex-friend. Stan est réservé et connaît ses sentiments mais n’arrive pas les exprimer.
Un corbeau, des lettres de menaces mettent en danger Juliette et son staf. Le comportement de la starlette est étrange, son caractère exécrable. Un vrai paradoxe, soit elle est froide et désagréable, soit elle est accueillante et sexy.

Stanislas Bear, Stan est un ancien de l’armée. Il a participé à l’enlèvement de Danaé seulement pour se rapprocher de l’assassin de sa sœur Angélique, puis au côté de Machan à son sauvetage. Il fait aussi parti des ON, «Oiseau de Nuit», une équipe officieuse créée par Erza, le frère de Danaé. Il est en colère, culpabilise, tributaire de ses démons et de ses problèmes de relation. Il peut être provocateur et impertinent, mais aussi protecteur et tendre.
Juliette Siyavong est une jeune actrice montante. Elle est entouré de son staf, Zoé son assistante, Lizzie son agente. Son chouchou est son chihuahua, Oréo. Elle peut être caractérielle, autoritaire, une vraie diva comme apeurée, stressée et angoissée. Un personnage très étrange et secret.

La narration est à la première personne, le point de vue est celui de Stan. Les chapitres sont introduits par des petits titres accrocheurs.
L’intrigue est menée simplement autour d’une enquête et d’une relation stagnante. Stan est à un tournant de sa vie, il va devoir faire des choix. La romance n’est pas convaincante, j’ai eu beaucoup de mal à y croire. Quant à la mini enquête, elle est intéressante, quelques petits détails sont cohérents d’autres beaucoup moins, me faisant douter sur le côté réaliste.
La plume est fluide et facile à lire. La plume reste celle de Cécilia City plaisante à la lecture avec des touches d’humour adorable. Le rythme est relativement calme, je me suis ennuyée parfois. Je m’attendais à plus comme dans le premier tome, d’où peut-être ma déception.
Les émotions sont troublantes, personnellement j’ai eu du mal à suivre une ligne de conduite pour les sentiments de Stan, dont il a du mal à dévoiler. C’est un personnage intrigant avec un passé chargé, entre la perte de sa première identité, sa sœur, sa culpabilité face à Danaé et Machan. Il aurait tellement pu lui arriver de chose, et pourtant… Les relations intimes sont sensuelles et agréables.

Une âme torturée par son passé, des sentiments cachés et protégés pour ne plus souffrir, une famille présente dans l’amitié et l’amour. De belles idées, des personnages très intéressants et pourtant l’histoire ne m’a pas convaincue. J’attendais tellement plus de Stan, plus de rebondissements, d’actions, de jeux de séductions et peut -être d’émotions. Je suis passée à côté, mais je continuerai à découvrir la suite, grâce ou à cause d’un détail lâché avant la fin et des idées souvent originales de Cécilia City.

Je remercie Hachette BMR  et à Netgalley pour ce service-presse !



lundi 25 mai 2020

Black Storks - Kristen Rivers


Extrait :

Chapitre 2 :
Philéas
«…
Finalement, c’était une mission facile. C’était une journée sans emmerdes.
— Parle pour toi, Chips. Moi, j’ai rencontré l’emmerdeuse en chef.
— L’emmerdeuse en chef ? Raconte.
— Je me suis rendu dans un fast-food pourri pour remettre la marchandise à un client. Le paradis de la potatoes ou je ne sais plus quoi. Bref, j’arrive et je vois une employée, déguisée en pomme de terre… Mais bon, comme toujours quand je suis en mission, je vais à l’essentiel et me rends directement à la table de ce gros lard qui attendait de récupérer son paquet de cookies, dans lequel j’avais planqué les bijoux. Et là, je sors mes faux gâteaux et figure-toi que l’emmerdeuse se pointe à notre table pour nous dire, avec sa voix d’intello : « Monsieur, je vais devoir vous demander de ranger ce paquet de cookies. »
  Chips s’esclaffe sans pouvoir se retenir.
— Elle t’a tenu tête ? T’as été obligé de sortir ?
— Ouais.
  Il rit de plus belle.
— Elle était belle ?
— À faire bander les morts.
— Sérieux, je kiffe ton élégance, mec. T’as son numéro, au moins ?
— Je ne tiens pas à la revoir.
  Le sourire de Chips s’élargit.
— On peut tromper une personne mille fois, on peut tromper mille personnes une fois, mais on ne peut pas tromper son meilleur ami quand il s’agit de meufs, et mon petit doigt me dit que celle-là t’a pas mal secoué.
  Sa formulation m’amuse, mais pas le fond. Parce qu’il a raison. Depuis que je l’ai croisée cet après-midi, je ne pense qu’à elle
»



Chapitre 6 :
Philéas

«… J’attends qu’elle soit en train de panser ma blessure avant de lui poser la question qui me brûle les lèvres.
— Tu as besoin de fric ?
  Ses prunelles me fusillent sur place.
  Mais pourquoi est-ce qu’elle s’énerve comme ça ?
— T’es en train de sous-entendre quoi, au juste ?
  Je crois que j’ai pigé ce qui l’irrite. À sa décharge, j’admets que la délicatesse et le tact n’ont jamais été mon fort.
— Ne joue pas les vierges effarouchées. Tu crois que je ne t’ai pas vue sortir du Crazy Pussy ? Je ne pense pas que tu y sois allée pour servir des burgers.
  Son regard de feu perd un peu de sa superbe l’espace d’un moment tant elle est décontenancée, mais ça ne dure pas. Son hébétude se transforme en colère, qu’elle dirige contre moi.
— Je ne vois pas du tout ce que ça peut te faire.
  Guère impressionné, je soutiens son regard jusqu’à ce qu’elle détourne le sien pour jeter les compresses sales et le fil non utilisé à la poubelle.
— Je me fiche éperdument de l’activité que tu choisis mais je te dis ça parce que nous cherchons à recruter quelqu’un
»

Avis de Lili :

Premier roman de Kristen Rivers, une belle couverture et un résumé accrocheur. Une nouvelle plume à découvrir, de belles idées et surtout un excellent mélange de romance et de suspense.

Depuis un an, soit la disparition de sa mère, Lullaby se bat pour offrir à son père tous les soins dont il a besoin. Alors quand les frais augmentent, elle est prête à se lancer dans un métier plus sombre, comme le striptease, ou après une course poursuite comme livreuse.
Après avoir aperçu la femme du fast-food, Philéas ne cesse de penser à elle, alors quand il se retrouve à la voir faire des choses givrées, il tombe encore plus sous son charme. Les Black Stroks sont à la recherche d’une nouvelle recrue pour leur livraison, et l’instinct de Philéas se porte sur Lullaby, cette jeune femme inaccessible.

Lullaby Stein, 24 ans est fauchée, ancienne fille de bonne famille elle a toujours été une tête brûlée. Après la disparition de sa mère, son père, ancien flic s’est jeté à cœur perdu à sa recherche. Elle a énormément d’humour, de la personnalité et du caractère. Elle est aussi très courageuse, battante et téméraire.
Philéas Cordoba, 30 ans est un livreur un peu spécial pour l’entreprise dont son père est le plus vieux fondateur. Il a perdu sa mère très jeune, et se sent coupable. Il a toujours utilisé les femmes à usage unique, et pourtant il possède un grand cœur, se bat pour ceux qu’il aime. C’est aussi un grand fan d’adrénaline, écorché et sûr de lui.

La narration est à la première personne, le point de vue varie entre Lullaby et Philéas.
L’intrigue est menée avec suspense et humour. Lullaby a besoin d’appartenir à une famille qui la protégera. Intégrer le club, lui permet d’assouvir sa soif d’adrénaline, son besoin d’argent et de protection. Un duel entre Lullaby et Philéas, entre désir et force de caractère, entre complicité et taquineries, se joue au cœur du suspense.
La plume est fluide et très facile à lire. Certaines idées sont originales, comme leur ressemblance avec un club de biker qui apporte un côté sombre et en même temps familiale. D’autres m’ont fait sourire, voire lever les yeux. L’humour est une pépite et amène une fraîcheur à cette histoire, ainsi que les références comme «Un plan se déroule sans accro». Les personnages sont complexes avec de belles personnalités et du caractère. Le rythme est prenant, et l’intrigue devient vite addictive. La fin arrive très vite, et le dénouement aussi.
Les émotions sont excellentes et intenses, bien intégrées aux suspense. Philéas est un côté sombre et obscure, mais derrière se cache un homme bon et surprotecteur. Il culpabilise pour la disparition de sa mère, et en colère et blessé face à son père. Lullaby est une femme prête à tout pour son père, elle est forte et battante, mais derrière se cache ses doutes et ses peurs. Le duo est accaparant avec de belles réparties et émotions. Les relations intimes sont sensuelles, explicites et torrides.
Les personnages secondaires sont très sympathiques, Dee la meilleure amie de Lullady, Les Black Storks, Chips, Sergio, Clint, Le Roc, Anya, Bogota, sans oublier Chaton.

Une belle histoire, un excellente rencontre entre deux âmes blessées par des événements atteignant leur famille. La plume est excellente, des touches d’humour et d’émotions accrocheuses, un rythme captivant et des rebondissements rythmés. Une excellente lecture avec de belles idées comme les Riders. À découvrir !

Je remercie les Éditions Addictives pour cette lecture ! 

vendredi 22 mai 2020

Aurores Boréales #1 Changement de marée - Freya Barker


Extrait :

Chapitre 2 :

Mia
« … Mes pensées troublées doivent se lire sur mon visage, parce que Rueben se met à rire.
— Ça a dû être une sacrée rencontre, dit-il.
— On peut dire ça.
J’essaie de la jouer décontractée, mais il refuse de me laisser m’en tirer si facilement.
— Mia…
— Peut-on en rester là ? plaidé-je, sachant déjà que cela ne me mènera à rien.
— Mia, répète-t-il, un peu plus sévèrement cette fois.
Je lève les yeux vers son visage amical ridé par les ans, ses yeux calmes et tolérants. Oh, et puis zut.
— Il est bruyant, il est exécrable et il a fait ça avec sa petite amie directement sur le dock, en plein jour.
— Il a fait ça ? répète Rueben.
— Il l’a baisée. Dans le sens baisée cul nu sur le dock. Au beau milieu de l’après-midi, bon sang. Qui fait ça ?
— N’importe qui d’assez malin pour saisir l’occasion ? propose Rueben, me prenant par surprise.
Je laisse échapper un rire. Il a au moins soixante-dix ans, mais on ne l’aurait pas cru, à voir l’étincelle dans son regard alors qu’il m’adresse un large sourire.
— Êtes-vous certaine de ne pas vous être sentie envieuse, au lieu qu’irritée ? me taquine-t-il.
Je peux sentir une rougeur envahir mon visage jusqu’à la racine de mes cheveux»


Chapitre 3 :

Jared
« … Immédiatement, elle s’écarte de moi et donne un coup de poing dans le bras.
Les hommes sont des porcs, affirme-t-elle avant de se diriger vers l’une des chaises longues.
Salut la côte ! Entends-je une voix de femme lancer depuis l’eau.
Salut le bateau s’écrie mon imbécile de sœur en réponse.
Je me retourne et vois Jordy adresser des signes frénétiques au canoë transportant Mia et son visiteur ; un femme blonde qui retourne ses saluts à ma sœur de manière tout aussi excitée. Je ne sais pas si c’est ce spectacle ou le fait que le visiteur de Mia est une femme qui me fait sourire largement.
Pourquoi souris-tu comme un idiot ?
Je tourne les yeux vers Jordy, qui me regarde en plissant les yeux, puis tourne légèrement la tête pour observer le canoë qui approche, avant de se retourner vers moi.
Je savais bien que tu étais intéressé, dit-elle en arborant soudain un air hautain.
Elle est bizarre, rétorqué-je.
Tu es intéressé quand même, réplique Jordy. Et c’est le fait que la voiture dans son allée, que tu fusilles du regard depuis deux heures, appartienne en fait à une femme, qui te fais sourire.
J’émets un petit sourire...»



Avis de Lili :

Une nouvelle saga autour de deux protagonistes à la poursuite de nouveaux rêves. Les tomes sont tous indépendants. Une belle couverture avec un résumé accrocheur.

Depuis treize ans, Mia s’est infligée petit à petit un isolement presque totale dans son cottage au bord du lac. Avec l’arrivée de son nouveau voisin bruyant, elle se sent encore plus seule face à toute l’agitation et la vie qu’il a amenées autour du lac.
Après avoir pris sa retraite à cause de son genou blessé, Jared avait peur de n’être plus bon à rien. Il devient curieux face à sa voisine étrange, vivant en marge de tout avec son chien. Et l’arrivée de Jordy va lui donner un autre but sur cette terre.

Mia Thompson, 42 ans est ou était une sage-femme. Elle est seule depuis la perte de ses parents et ensuite son divorce, il ne lui reste que sa meilleure amie Steffie. Depuis un drame, elle est agoraphobe. Elle est souvent triste, angoissée, craintive, discrète et renfermée, mais aussi directive et confiante dans son élément.
Jared Kesla, 39 ans est un ancien défenseur de la Ligue Nationale de Hockey. C’est un homme coureur de jupons, ayant profité de sa gloire mais il doit raccrocher et faire profil bas. Il est surprotecteur, radiaux et amical.

La narration est à la première personne, le point de vue varie entre Jared et Mia.
L’intrigue est bien menée, tout en douceur et légèreté. Jared et Mia vont s’entraider, se donner un but dans leur solitude et surtout après avoir abandonné tous les deux leur vocation. Chacun va lutter pour sa propre part du bonheur. Une très belle histoire.
La plume est fluide et très facile à lire. Le contexte est accrocheur, les protagonistes attachants. Certains passages sont revisités avec le point de vue de l’autre, j’adore ces moments. Une touche d’humour est apportée par des taquineries, c’est émouvant et drôle. Le rythme est maintenu tout le long de la lecture, les pages filent très vite, j’ai apprécié les petites péripéties et rebondissements de l’histoire.
Les émotions sont plaisantes et réalistes. C’est léger et très intense en même temps. Jared et Mia s’entraident, se réconfortent, se rapprochent et se reconstruisent en s’appuyant sur l’autre. Chacun a ses problèmes, trouve un nouveau but. Jared est déboussolé par Mia, cette femme bosselée et meurtrie, et à la fois assurée et craintive. Les personnages sont beaux et travaillés, excellent. Les relations intimes sont sensuelles et belles, tout en restant très sage.
Les personnages secondaires sont peu nombreux, Steffie l’amie de Mia, Ole, Jordie et John que nous découvrons au fur et à mesure de l’histoire, ainiq ue Brian l'agent, sans oublier Griffin le chien fidèle de Mia.

Une belle rencontre, une histoire extraordinaire, des personnages fantastiques et attachants, des sensations fortes avec des frissons, une excellente lecture. La plume est plaisante à la lecture avec des émotions et des touches d’humour. Magnifique moment, j’ai hâte de découvrir une autre histoire de Freya Barker.

Je remercie Juno Publishing  et Maïwenn pour cette découverte et ce service-presse !



Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...