Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

mercredi 25 novembre 2020

Neige, mensonges et tralala - Élodie Costet

 

Chapitre 2 :

«… Après tout, je ne suis pas la seule à pouvoir goûter cette fichue neige.
— Je déteste l’hiver, grogné-je avant d’éternuer.
— Aller, miss catastrophe, debout avant de tomber malade. Tu commences à grelotter.
— Sans doute parce que j’ai froid.
— Ah, ça y est, ta bonne humeur a perdu du terrain. Voilà l’ironie qui pointe, se moque-t-il.
Il se relève et m’aide une bonne fois pour toutes à rester sur mes pieds.
…»

Chapitre 2 :

«…

— Pas vraiment. Quel est le rapport entre Bruno et ma chambre ?
— C’est la seule qui a un lit deux personnes, répliqué-je comme si c’était évident.
— Et donc ?
— Le patron est volage, il apprécie les belles nanas et tout le tralala… Tu as un grand matelas, il bosse avec sa femme et il a deux enfants. Tu n’as plus qu’à faire le lien.
— C’est quoi, le tralala ? demande-t-il, presque amusé.
— Hop hop hop ?
Il secoue la tête, un sourire naissant sur son visage.
— Youp’là boum ?
   Il soulève les sourcils en se retenant de rire et je désespère.
…»


Avis de Lili :


    Une nouvelle au cœur de la Savoie, entre la montagne et la neige. Une comédie romantique digne d’un téléfilm.


     Mauvaise journée pour Laura, elle s’est réveillée en retard, les catastrophes se succèdent et elle accueille le nouveau cuisinier, Nick et plus tard l’arrivée du directeur de la chaîne hôtelière Andrew Nikolaïev. Après avoir fait connaissance, Nick lui propose de l'aider.


     Laura Mallone, 26 ans est saisonnière dans une petite station de ski. C’est une femme carré et rigoureuse, et pourtant maladroite. Elle est très solitaire et trop gentille.

    Nick, 32 ans est cuisinier. Il est très loquace, charmant et tendre avec beaucoup d’humour.


    La narration est à la première personne, le point de vue est celui de Laura.

     L’intrigue est très bien menée. Une histoire très complète en très peu de pages. Même si le secret et l’intrigue est loin d’être complexe, et facile à deviner, j’ai passé un excellent moment de lecture, tout en douceur.

     La plume est fluide et très facile à lire. Les touches d’humour sont excellentes, c’est drôle et adorable. Le rythme est prenant et suivant le karma de la jeune femme, et de son week-end.

    Les émotions sont diverses et très plaisantes. Les employés s’en prennent régulièrement à Laura, qui fait tout pour les autres. Nick essaye de lui faire ouvrir les yeux, tout en étant très prévenant. Laura est franche, pleine de vie et aussi têtue que Nick.


    Un week-end peut changer une vie. Une magnifique petite histoire autour d’une romance légère et charmante, avec une excellente plume, de l’humour et de l’émotion. En quelques pages Élodie Costet nous fait rêver, sourire et soupirer. À découvrir avec plaisir !


    Encore un grand merci à Aurélie et à la maison d'Éditions Sharon Kéna pour ce service presse.


Une affaire de famille #4.2 La famille - MJ Fields

 

Extrait :


Chapitre 1 :

Cyrus

« … J’enlevai les vêtements du sèche-linge et tint la petite grenouillère rose en l’air.

Elle tiendra dans ma poche, Birdie.

Cela la fit rire.

Non, chérie, ça ne va pas, ajoutai-je. J’ai toujours des trucs qui tombent de mes poches, qui se perdent dans le canapé, entre les sièges de la voiture et tout ça.

Je t’aime, dit-elle avec un plus grand sourire encore.

Ah bon ? demandai-je en m’approchant d’elle avant de la soulever pour que son nez touche le mien.

Oui, dit-elle en serrant ses jambes autour de moi, je t’aime tellement.

Tu me fais bander.

Elle éclata de rire, la bouche grande ouverte et tout le tralala. Putain, elle était tellement belle, ma Birdie …»


Avis de Lili :

Attention si vous n’avez pas lu tous les tomes, cette chronique peut contenir des SPOILER !!!


Une nouvelle avec quelques passages sur la famille Steel qui s’agrandit.


Cyrus et Tara s’inquiète l’un de leur bébé a une bradycardie, Xavier prend soin de Taelyn qui a eu un malaise, Jase s’occupe des ses femmes et Zandor reste Zandor.


La narration est à la première personne, le point de vue varie entre les frères Steele, Tara et Taelyn.

L’intrigue est charmante, nous vivons au coté de deux couples, et leur famille s’agrandir avec les peurs qu’il en découd mais aussi les joies.

La plume est fluide avec l’humour des frères Steel, mais aussi la force de Momma Joe et celle des femmes Steele. Le rythme est rapide, puisque ce n’est qu’une nouvelle, mais nous es adorons et en redemandons.

Les émotions sont belles, adorables et émouvantes. Les relations intimes sont sensuelles, excellentes.


Une magnifique nouvelle où règne le mot famille et naissance. Un excellent moment pour continuer de vivre au côté des beaux couples formés pendant cette saga. Si vous ne connaissez pas cette saga, lancez-vous !


Je remercie Juno Publishing  et Maïwenn pour cette découverte et ce service-presse !

Bien plus forte que toi ! - Emma Green

 

Extrait :


Chapitre 4 : Embarquement immédiat

Willa

«… — Super speech contre la grossophobie… Mais est-ce qu’on ne pourrait pas juste laisser cet avion décoller ?
  J’ai à peine le temps d’entrevoir son profil. Le mec en costard noir me tourne le dos, retire son pardessus gris chiné très chic puis le glisse dans le coffre au-dessus de sa tête sans daigner m’adresser un regard.
 Vous avez raison, rétorqué-je. On essaiera de changer le monde une autre fois. Je suis sûre que votre mètre quatre-vingt-dix et votre corps sculpté sont très sensibles à ma cause quand ils en ont le temps.
 Je rêve ou vous vous en prenez gratuitement à mon apparence physique, là ?
  Le grand brun se retourne lentement pour finir par m’adresser un petit sourire parfaitement arrogant. Regard de braise, tignasse épaisse mais maîtrisée, teint mat, mâchoires acérées, sang chaud.
  Ah non, la chaleur, ça c’est en moi après l’effet qu’il me fait.
»


Chapitre 7 : Ça m’apprendra

Willa

«… Tandis qu’il me fixe avec une drôle de lueur dans le regard, je lui balance aussi froidement que possible :
 Tout ce que je sais, c’est que je n’ai aucune envie de partager une chambre avec vous, Mio. Je n’ai pas compris votre prénom mais je cerne très bien votre proposition. Vous êtes tellement persuadé qu’il vous suffit de sourire et lever un sourcil pour que toutes les femmes tombent à vos pieds, vous ne vous êtes même pas dit qu’une fille grosse pourrait oser vous dire autre chose que oui. Eh bien ouvrez grand vos oreilles : c’est NON.
  Le beau brun fait un petit pas en arrière, sa main posée entre ses pectoraux comme si ma réponse venait de le poignarder en plein cœur. Puis il chasse son éternel sourire de son visage grave et racé, et son regard marron-glacé vient se plonger dans le mien.

  Je vais vous souhaiter une bonne continuation, Willa. Mais vous devriez songer à changer de disque. Vos grands discours sur la grossophobie, l’intolérance et le sexisme, c’est un peu lassant à la longue. Baisser la garde et ne pas mettre tout le monde dans le même sac, ça a l’air d’être au-dessus de vos forces. Dommage, je voulais juste passer une bonne soirée. Avec tout le respect que je vous dois, vous n’êtes pas du tout mon genre. Mais vous aviez l’air d’avoir de la conversation et de la repartie, dans cet avion, j’avais simplement envie d’être encore diverti, ce soir. Enfin, je vous l’ai déjà dit : je n’ai besoin de personne et je n’ai pas l’habitude de faire dans les causes désespérées.
 Avec tout le respect que je vous dois, je vous emmerde… Maître.
 C’est Rio.
  Sa voix rauque, son demi-sourire et son assurance me troublent à nouveau.
»


Avis de Lili :


Une nouvelle aventure avec un roman Emma Green, la couverture est très belle, attirante et comme le résumé attrayante.


Pendant une tempête de neige, Willa fait la rencontre d’un avocat très sexy mais agaçant dans un avion lors d’une confrontation avec un homme misogyne, et bien plus. Après une nuit à partager une chambre ensemble, ils repartent chacun de leur côté, sans oublier la petite rebuffade à la fin.


Willa Larsson, 27 ans est mannequin, travaillant dans la société de son frère Strange & Strong. Tous deux sont des combattants contre les victimes de préjugés, de différences, des guerriers pour la tolérance. Elle est forte, déterminée avec un esprit combatif mais aussi impulsive.

Rio Delacroix, 32 ans est avocat. Tout ce qui veut c’est gagner, réussir, et pour cela il reste un homme droit, solitaire et bien trop sage. Il cache des secrets bien gardés, qui ne sont révélés que petit à petit pour plus de suspense.


La narration est à la première personne, le point de vue est surtout celui de Willa, auquel parfois se rajoute celui de Rio.

L’intrigue est bien menée, les messages encore d’actualité malheureusement. Après une énième humiliation, Willa est bien décidée à s’investir dans sa vie en tant qu’actrice. Elle se s’attendait pas à ce qu’on lui impose un avocat, surtout celui-là, Rio.

La plume est fluide et très facile à lire, malgré quelques passages un peu plus longuets, et pourtant tellement prenant par leurs messages puissants et les tournures de phrases. L’humour est une pépite, les répliques toutes plus extraordinaires les unes des autres, les idées époustouflantes, les personnages tous étranges mais attachants, c'est du «Magnifique». Les autrices posent de multiples thèmes, très bien abordés et intégrés à cette romance, avec une belle évolution des personnages et de l’intrigue. Excellent rythme, c’est addictif jusqu’au dernier mot.

Les émotions sont parfaites, très bien dosées. Rio et Willa s’attirent et se détestent. Deux grands caractères s’opposant sur des idées très différentes. Rio a un problème d’engagement, de limites qu’il s’impose, de critères de vie à suivre, il se bride. Alors quand Willa, la femme de tout délire, la femme grande gueule, la féministe, l’indomptable,… déboule dans sa vie, tout implose. Fierté mal placée, immaturité, affrontements verbaux,... Ils s’insupportent comme ils s’attirent, découlant de belles relations intimes juste sensuelles.


Un sans-cœur qui ne l’est pas, une emmerdeuse qu’il ne l’est que très peu, deux redoutables adversaires qui vont vous attendrir et vous attirer chacun dans leur Team. Une merveilleuse plume avec de l’humour et de l’émotion, c’est prenant et charmant avec un message de tolérance et de combativité intégré avec génie. Une excellente lecture à découvrir comme souvent avec la plume d’Emma Green !


Je remercie les Éditions Addictives et Carole pour cette lecture ! 

lundi 23 novembre 2020

La douceur d'un flocon de neige - K. Aisling

 

Extrait :


Chapitre 2 :

«… Soudain, alors que j’accélérai avec une meilleure visibilité, les phares de ma voiture éclairèrent un animal imposant qui m’observait, stoïque, au milieu de la voie. J’écrasai la pédale du frein et me cramponnai au volant. Le véhicule glissa et je perdis le contrôle. Je ressentis un choc et, lorsque j’ouvris les yeux, je ne perçus que du blanc. J’étais encastrée dans la neige.
 Et merde ! hurlai-je en tapant du poing sur le volant.
  Si même les rennes du père Noël s’y mettaient, il ne me restait plus qu’à prendre un billet retour pour Paris illico. Car c’était bien une de ces bestioles qui m’avait fait sortir de la route. À tâtons, je retrouvai mon sac à main et me saisis de mon téléphone. Aucun réseau, bien évidemment. Je ne pouvais pas rester ici. Je n’avais croisé aucun véhicule ! J’allai mourir de froid !
»

Chapitre 3 :

«… Passer pour une idiote ! C’était fait ! La divine apparition de Thomas avait chamboulé mes hormones au point que je dus mettre plusieurs longues minutes pour retrouver l’usage de mon corps et de la parole.
 Désolée, vous me faites penser à quelqu’un, dis-je, mentant afin d’éviter l’humiliation suprême.
— Thomas, voici Élodie, présenta Ingrid. C’est notre première cliente !
 Et sûrement pas la dernière, renchéris-je avec un sourire.
 Comment avez-vous pu débarquer ici ? s’enquit-il, les sourcils froncés qui lui donnaient un air sévère.
 Une longue histoire.
 Élodie tient une agence de voyages à Paris et devait aller à Levi. Son avion a été dans l’obligation d’atterrir à Kuusamo au lieu de Kittilä. Elle a loué une voiture et…
 Quelle idée de prendre la route en plein milieu d’une tempête de neige ! grommela-t-il.
 Quand j’ai quitté l’aéroport, la tempête n’était pas encore là, répliquai-je, agacée d’être jugée par un inconnu.
 Tommy, sois gentil, s’il te plaît, le sermonna sa tante. Cette pauvre petite est arrivée trempée et gelée ici. Elle a eu beaucoup de chance.
 En effet, vous auriez pu mourir !
»


Avis de Lili :


Une petite nouvelle au cœur de l’hiver. La couverture donne très envie et le résumé accrocheur. Une découverte pour ma part de la plume de K. Aisling.


Élodie était prête à passer les fêtes de noël sur une île au soleil chez sa meilleure amie, mais son employé se retrouve à l’hôpital et elle doit le remplacer. Direction la Laponie, le village du Père Noël et des aurores boréales, rien avoir avec les bikinis et les cocktails.

Après une escale, un voyage en voiture sous une tempête de neige, un renne et une sortie de route, Élodie trouve refuge dans un B&B, Aurora’s Dream Rooms avec Ingrid et André, et leur neveu Thomas.


Élodie Marquez dirige une agence de voyage, Voyages et passions. Sa vie ne lui convient plus, les hommes inconnus, les départs en douce au petit matin et même ses fausses identités lâchées entre deux verres. Depuis son divorce, elle ne croit plus en l’amour, et pourtant elle en a très envie.


La narration est à la première personne, le point de vue est celui d’Élodie.

L’intrigue est bien menée, c’est captivant, doux et addictif. Élodie va rencontrer de belles personnes, s’attacher et découvrir l‘esprit de famille. Dommage, elle a décidé qu’elle n’aurait plus de rencontre sans lendemain, car Thomas est très désirable.

La plume est fluide et très facile à lire. L’histoire est douce, et nous tient bien au chaud, malgré les descriptions et l’ambiance de tempêtes de neige. Le rythme est plaisant, une histoire charmante et mignonne.

Les émotions sont belles et émouvantes. Thomas est grognon mais tellement adorable, il met assez vite Élodie à l’aise. Élodie a été blessée par le passé, mais elle reste ouverte au bonheur, aux petites attentions de Thomas. Les relations intimes sont sensuelles et douces.


Le destin, la chance ou la poisse, en bref une belle rencontre sous la neige et d’agréables surprises. La plume est sublime, l’histoire très mignonne et charmante. Une excellente lecture pour un moment de calme et de douceur.


Encore un grand merci à Aurélie et à la maison d'Éditions Sharon Kéna pour ce service presse. 

dimanche 22 novembre 2020

Sous couverture - Mila Marelli


Extrait :


Chapitre 2 :

Faith

Octobre 2015

«…C’est certain, je le connais, son odeur m’est familière. Ma respiration se raréfie alors qu’il n’est qu’à quelques centimètres de mon visage. Il dégage une telle sensualité… Sa voix me cloue sur place. Elle est basse, rauque, comme empreinte de désir. Pourtant, ses paroles me poignardent.

Tu vas venir parce que, là, dit-il en posant un doigt sur mon ventre, tu ressens le besoin de savoir qui tu es, de te rappeler ta vie. En ce qui concerne tes parents, ils sont morts, assassinés par ta faute.

J’ai l’impression de tomber, de très, très haut, et de m’écraser au sol dans la mare de sang. Et encore, l’image est limite sympathique par rapport à ce que je suis en train de ressentir.

Tu ne t’en souviens pas, j’ai tort ?

Qui es-tu ? Comment …

Appelle-moi Capitaine, maintenant monte !

...»


Chapitre 3 :

Alice

mai 2018

«… La porte s’ouvre d’un coup, Vicente me regarde, ne lâchant pas le battant.

Alice …

Il se tient à la porte pour s’empêcher de tomber. Il va s’écrouler, s’évanouir. Et moi, de le oir en chair et en os, ça m’excite ...»

Avis de Lili :


Ce roman change de registre de ma dernière lecture de Mila Marelli, Crazy Wedding, de comédie romantique nous passons à une Dark Romance Thriller. Attention certaines scènes sont explicites.


Faith sort d’un long coma, lorsqu’elle est interceptée à sa sortie de rééducation par le Capitaine. Il va la formater, la conditionner pour devenir Alice, l’amour de la vie de Vicente Mancini, un des plus grands trafiquants de drogue et de femmes.

Vicente est un homme dangereux, il n’avait qu’une faiblesse Alice, l’amour de sa vie, morte par une overdose cinq ans plus tôt.


Faith Grahams est en mission sous la couverture d’Alice Degan. Faith a perdu son identité et ses souvenirs lors d’un accident de voiture. Elle va prendre la place d’Alice, jeune femme bornée, obstinée, curieuse et jalouse.

Vicente Mancini est un homme reconnu pour son côté colérique et possessif, mais aussi sa jalousie. Il est impulsif et sanguin. Il fait vivre tout le monde dans la crainte.


La narration est à la première personne avec le point de vue de Faith, d'Alice et Vicente, tout dépend de la date et des flashback.

L’intrigue est menée avec suspense et précision, tout est dosé pour nous emmener dans un monde sombre, dangereux et de frustration. Vicente reconnaît Alice, mais il est loin de lui faire confiance. Alice va tout faire pour rentrer dans le cœur et la vie de Vicente, sans jamais oublier le Capitaine. Comment avancer lorsque l’on doute de tout, de son identité, de ses désirs, de sa vie...

La plume est fluide et agréable à lire, par contre restez bien concentré. Les idées sont excellentes, le lecteur est toujours dans le flou, à la recherche du moindre détail lui apportant une vérité ou tout du moins une révélation. Mais l’autrice joue avec vos nerfs jusqu’à la dernière page. C’est angoissant, frustrant et jouissif. Le rythme est prenant et captivant, nous sommes ballottés dans tous les sens.

Les émotions sont accaparantes. Vincente est sombre, intense et violent. Alice va vivre dans la colère, la peur et le désir. Les sentiments et les émotions sont des montagnes russes allant jusqu’à vous donner des frissons, d’angoisse, de colère ou de désir… Les relations intimes sont sensuelles, explicites et parfois plus sombres.


Angoissant, frustrant, accaparant, jouissif, un roman sombre avec du suspense. De très belles idées vous emmenant dans une lecture époustouflante où règnent les révélations, les secrets et les détails. Un roman accaparant, à découvrir avec beaucoup de patience car Mila Marelli vous emmène très en profondeur de son histoire.


Encore un grand merci à la maison d'édition City, Collection-Eden pour ce service presse.

Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...