Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

mercredi 13 juin 2018

Dark shadow - G. H. DAVID


Dark shadow de G. H. DAVID 


Résumé :

Ancienne membre d’une cellule terroriste irlandaise, Jennifer a été bannie de son clan il y a vingt ans. En entretenant une relation interdite avec Sean Griffin, le capitaine d’une milice adverse, elle a brisé un tabou et a dû s’enfuir pour refaire sa vie.  

Des années plus tard, Jennifer est de retour pour affronter son passé et percer le secret de la mort de sa meilleure amie, survenue pendant le conflit Nord-irlandais. Un secret que certains veulent garder enfoui... à n’importe quel prix.

Entre complots, menaces et passion, la jeune femme sortira-t-elle indemne de cette recherche de la vérité ? Rien n’est moins sûr. D’autant qu’elle retrouve Sean, son amour de jeunesse. Leur désir ne s’est jamais éteint et la passion d’autrefois se ranime en un brasier dévorant…

Un homme venu du passé. Aussi séduisant que dangereux. 

Format : Format Epub ( 875 KB  - 264 pages)
Éditeur : City (16 mai 2018)

Collection :  Eden

Extrait :

Chapitre 1 : Prologue :
Sean
20 mai 2017, Islandmagee
« …
— Jenny !
  Mon cri lutte contre le vent. Mon cœur s’oppose à la déferlante qui s’écrase contre ma poitrine. Quand elle se tourne, le gris de ses yeux m’abat comme si un ciel d’orage s’effondrait sur moi. Son visage à peine changé par les ans a gardé la beauté des femmes de guerre, marquée par la colère et la détermination. Elle m’interpelle alors, me foudroyant par mon seul prénom.
— Sean ?
  Le vent se calme un instant et je fais un pas vers elle.
— Sean Griffin ! s’exclame-t-elle.
  Je ne comprends pas la raison de son retour. Est-ce la disparition de Dorothy, ma sœur dont elle était si proche, malgré nos clans opposés ? Une perte que nous avons tous appris à accepter, sauf elle. Ou est-ce un vieux remous d’Old IRA ? Telle la chaleur du whisky qui perdure, bien après la première gorgée...
  Comme la morsure du vent, comme le choc des vagues contre les falaises, comme le feu de l’alcool, le souvenir de Jennifer vous tient au corps. Un corps que j’ai étreint trop fort un soir et dont le souvenir me tord le ventre.
Tine ar lasadh¹... La fille Flannighan est revenue...»
1 Signifie « feu ardent ».

Résultat de recherche d'images pour "Islandmagee plage"
Source

Chapitre 13 : Le clan Flannighan
An Clan Flannighan
Sean
« … Avant de la claquer, quelqu’un retient mon bras. Je relève la tête : c’est le paternel en personne.
Elle est mignonne, la petite, je comprends que t’aies pas envie de la voir traîner n’importe où. Ici, on en a pris soin parce que Jenny s’est entichée d’elle et que c’est sa grande copine. Mais objectivement, elle n’est pas au bon endroit. Dis-lui de faire du piano comme les bourges d’East Belfast ou cherche une autre salle si elle veut continuer la boxe. C’est pas prudent qu’elle revienne, et toi non plus. Crois-moi, fiston, c’est le conseil d’un père. J’aimerais pas être à la place du tien si on lui annonce que son rejeton s’est fait descendre.
  Je hoche la tête avant de répondre :
J’y penserai.
  Je me dégage et je claque la portière. Je démarre, crispé. Au premier feu rouge, quand elle ouvre la bouche, je la fais taire aussitôt.
Stop ! Ne dis rien ! Ça suffit, je ne veux pas t’entendre. Ça aurait pu très mal finir ! Je veux plus jamais que tu retournes là-bas et je ne veux plus jamais avoir affaire à cette famille de trous du cul !
  Elle n’avait rien répondu, elle avait baissé la tête, consciente que j’aurais pu rester sur le carreau, ou déclencher une fusillade. Belfast était un gigantesque baril de poudre à l’époque.
  Bien sûr, elle n’en avait rien fait, elle avait rejoint le club en douce et avait convaincu le clan Flannighan de l’accepter. Je l’avais suivie une fois ou deux pour m’assurer de leurs intentions, je les avais trouvés protecteurs, courtois. Les filles passaient tout leur temps ensemble, j’avais même ri de voir la rouquine jouer les gros bras et raconter des blagues pourries. Elle avait un fichu caractère, un joli corps bien dessiné, j’aimais beaucoup ses fesses.
  Il n’y avait rien de plus.
  Au début.»



Avis de Lili :

L’histoire d’une fratrie de trois enfants Jennifer, Kieran et Patrick, qui ont grandi au centre d’un conflit nord-irlandais. Ce premier tome concerne Jennifer Flannighan, c’est un hommage aux femmes combattantes.

Il y a vingt ans, Jennifer a fui Belfast avec les secrets de «Troid», une des factions la plus radicale. Aujourd’hui, elle est de retour pour mettre des réponses sur son passé. Elle a fait des recherches pour retrouver Dory et Sean, cet homme peut soit l’anéantir ou la sauver. La dernière lutte reste : «il faut sauver Dory.»
La sœur de Sean, Dory a appris à boxer avec son amie Jenny. Au file du temps, Jennifer est devenue la femme de sa vie. La guerre les a séparé. Son retour va être éprouvant surtout à quelques mois de son mariage. Mais Jenny lui demande de l’aide, car un fantôme du passé essaye de la faire taire.

Jennifer Flannighan, «Tine ar Lasadh» aujourd’hui trente-sept ans est journaliste, c’est aussi la fille d’un ancien chef de la faction la plus combattante. Elle n’est plus la même femme, celle dont le caractère et le tempérament violent l’a amenée dans des situations dangereuses. Aujourd’hui, elle est abîmée, torturée et pourtant elle a garder un petit côté de son caractère explosif. C’est une femme courageuse, déterminée et battante.
Sean Griffin, ancien capitaine de milice à Belfast est maintenant professeur de gaélique. Il a été le démon, la brute, et autre surnom pendant les conflits, jusqu’à sa rencontre avec Jenny. Ses préjugés se sont effacés face à l’amour.

La narration est à la première personne, le point de vue varie entre Sean et Jennifer. Le changement est marqué par leurs prénoms à chaque début de chapitre, et introduit par un titre en français et en irlandais. Quelques flash-back en police italique nous narrent le passé pour plus de compréhension de leur histoire.
La plume est fluide et facile à lire. Le rythme est soutenu, et très bien apprêté. Les émotions sont émouvantes et sincères. Les sentiments sont très bien retranscrits, le lecteur se sent au cœur des combats. Les scènes érotiques sont charnelles, torrides et sensuelles. Leur histoire d’amour est belle et réaliste.
L’intrigue est installée dès le départ, et le suspense nous aspire dans le roman. Jenny veut affronter son passé, surtout la disparition de Dorothy, la sœur de Sean. L’investigation tourne autour de la recherche du traite qui tente de les supprimer.
Les thèmes sont des plus crédibles et tellement réalistes. La Guerre de religion et de classes sociales, «Vermine de catholique», «Protestant», «Bourges», la défense de ses convictions, les préjugés,… Nos personnages ont un instinct de vengeance ou d’absolution de leurs fautes passées. Nous avons aussi l’automutilation, très peu utilisé comme thème mais présent.
Les personnages secondaires sont nombreux, comme Bobby et Rose, ils ont tous une belle place.

Deux personnes que tout opposent, la partie la pire du conflits réunie. De beaux messages d’espoir, d’avenir commun malgré les différences. Une très belle histoire d’amour au cœur d’un conflit intense. La plume est magique et porte cette intrigue avec passion. L’histoire est captivante du début à la fin.

Celle-ci reste sur un brin de suspense, Patrick, Dory et Kieran, leur histoire n’est pas terminée.

Encore un grand merci à Marilyne et  à la maison d'édition City, Collection-Eden pour ce service presse.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...