Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

vendredi 10 janvier 2020

Love Never Dies - Delinda Dane & Ludivine Delaune


Love Never Dies de Delinda Dane & Ludivine Delaune

Résumé :

Depuis huit ans, Ever baisse la tête, honteuse. Elle ne la relève qu’en présence de son fils, Luck. Pour lui, elle s’apprête à ouvrir une porte interdite, à demander l’aide d’un homme qu’elle n’aurait jamais dû rencontrer. Malcolm Blake. Imposant, hautain, dangereux, il est tout ce qu’elle déteste.
Mais il est aussi son seul espoir, et si pour sauver son fils elle doit signer un pacte avec le diable, elle le fera.
Les dés sont jetés. Il n’y a pas de retour en arrière possible.


Format : Format Kindle ( 3436 KB - 296 pages)
Éditeur : Éditions Hachette (8 janvier 2020)
Collection : BMR


Extrait :

Chapitre 3 : 
Malcolm 
« … Une vrai princesse… Et c’est loin d’être un compliment.
— Laissez-moi deviner, je parie que Mal, c’est pour malpoli, raille-t-elle.
  Le sourire factice qu’elle affiche n’atteint pas ses yeux.
— Haha, c’est très drôle. Vous avez fini ou bien, vous et votre talent indéniable pour faire des blagues, vous pouvez aller voir ailleurs si je suis. Je n’ai pas de temps à perdre !
   Elle hausse les épaules, marmonne un truc incompréhensible et croise les bras sur son ventre, faisant ainsi pigeonner sa poitrine qui me salue au passage. Bordel, je sens que je ne vais jamais y arriver.
— Vous pouvez répéter ?
— J’ai dit, c’est bon. Je reste.
— À la bonne heure !

  À la bonne heure ? Sérieux, Mal ? Pourquoi pas : nom d’une pipe, tant que tu y es ? Cette nana n’est pas là depuis cinq minutes qu’elle me prend déjà la tête ! Heureusement pour elle, elle se contente de me regarder, les yeux ronds, et s’abstient de faire tout commentaire. »

Chapitre 3 :
Malcolm
« …
— Mes doigts ne sont pas délicats.
— OK, alors : touchez à ce bouton et dites adieu à vos doigts répugnants. C’est mieux, comme ça ?
— Crétin.
— Garce.
— Enfoiré.
— Vraiment ? Enfoiré ? Je suis un enfoiré ?
  Elle hausse alors les épaules, tandis que je braque sans ménagement le volant sur la droite pour emprunter la bretelle, et quitte l’autoroute...»

Avis de Lili :

Ce roman est une réédition. La couverture est très belle, et le résumé accrocheur. J’ai lu ce roman à sa première sortie en 2018, et j’ai été ravie de redécouvrir cette histoire encore avec le sourire et la petite larme.

Everly est devenue maman à dix-sept ans du petit Luck Hastings après une agression. Sept ans plus tard, elle a bâti une forteresse autour de sa famille, malheureusement la maladie n’est pas restée en arrière, et le petit a maintenant besoin d’un poumon.
Malcolm souhaite raccrocher, mais pour cela il faut de l’argent et il vient de perdre une ultime partie de poker. Une cliente se présente à lui à la recherche d’un poumon pour un enfant et trois cent mille dollars. Il ne peut refuser, il va jusqu’à donner sa parole.

Everly Hastings, 24 ans est présentatrice radio et fille de richissimes parents. Après son agression, elle a banni les hommes de sa vie, sauf son fils qu’elle aime plus que tout. Elle est seule avec lui, et son amie Stacy. Malgré son côté très mature, sage, indépendante, triste, Everly reste une jeune femme débordante de vie aimant tout contrôler.
Malcolm Black est un ancien membre des Forces Spéciales. Il s’est reconverti en «chercheur» spécial mais dans la légalité. Papa d’un petite fille Hope, il est devenu un homme à femmes depuis la perte de son âme sœur Aubrey. Il peut être grognon, grincheux, autoritaire, arrogant, charismatique et attentionné.

La narration est à la première personne, le point de vue varie entre Everly et Malcolm.
L’intrigue est menée avec fluidité et détails. Le voyage est intriguant et permet de découvrir nos personnages. Malcolm emmène Everly dans une aventure à travers divers pays pour trouver un médecin et un organe. Ils vont de découvrir, se chercher, et le voyage est loin d’être une partie de plaisir… ou pas.
La plume est fluide et se lit très facilement. Les flashs back mettent une touche d’angoisse, de tristesse, et les anecdotes avec leurs enfants une touche d’émotions. Les échanges sont pleins de piquants, et certaines situations pleines d’humour. C’est un beau mélange et condensé de sourires joyeux et tristesse. Attendez-vous à une petite larme. Le rythme est prenant et addictif.
Les émotions sont intenses et très appréciables. Les apparences sont parfois trompeuses, et Malcolm va en faire les frais. Everly va lui en faire voir de toutes les couleurs, et inversement Malcolm le bad boy est loin d’être un «méchant» malotru. Le côté «maladie» nous apporte un piquant différent, une angoisse et des émotions bouleversantes. Les relations intimes sont sages. Nous passons de l’agacement à l’émerveillement, de l’angoisse à la joie, la colère au désir,...

Deux âmes abîmées, avec une différence sociale et pourtant si complémentaire. La vie de leur enfant est leur moteur, chacun va devenir le pansement de l’autre...Une belle plume avec un juste milieu entre la maladie et la romance, entre l’humour et les émotions. Excellent ! La fin nous laisse sur notre fin, j’espère avec plus avec la suite et l’histoire de Hope...

Je remercie Hachette BMR  et à Netgalley pour ce service-presse !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...