Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

samedi 21 mars 2020

Boss Me Around - Zoé Murat


Boss Me Around de Zoé Murat

Résumé :

Obéir et ne jamais poser de questions…

Quand Hazel obtient un stage d’assistante juridique à Brevitz&Co, elle ne se fait pas d’illusions : elle va sûrement être préposée aux cafés.
Pourtant, ses certitudes s’évaporent lorsqu’elle rencontre Cole Parker, l’avocat brillant mais peu conventionnel pour qui elle va travailler… sur le plus gros dossier du cabinet ! Et le plus brûlant…
S’ils gagnent ce procès, ils pourront redorer la réputation entachée de Brevitz&Co. S’ils perdent… ils perdent tout.
L’enjeu est de taille, et la jeune femme sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur. Alors, craquer pour son boss au regard glacial, qui lui envoie des signaux contradictoires : très mauvaise idée !
Mais comment résister quand la salle de la photocopieuse, l’ascenseur ou le bureau de Cole incitent à autant de dangereuses tentations ?



Format : Format epub ( 566 KO – 333 pages)
Éditeur : Éditions Addictives (18 mars 2019)
Collection : Luv


Extrait :

Chapitre 2 : La fille aux yeux bleu-vert
Cole
«… 
— Je la veux, déclaré-je en reposant la feuille.
— Dans quel sens, Cole ? s’amuse Leonard, en guise de réponse.
  Son sous-entendu me met mal à l’aise. Je ne peux pas parler de cet aspect de ma vie avec lui, pas avec ce qu’il sait de mon passé.
— Dans le sens où ton cabinet a désespérément besoin de personnes de confiance et qu’une Hazel Rivendale, nouvelle dans le métier, sans réseau professionnel, sans parrainage d’aucune sorte ni lien suspect avec VFC Lawyers serait parfaite dans le rôle, asséné-je, d’un ton sec.
  Leonard grimace, puis soupire.
 Certes, mais a-t-elle les compétences requises pour t’assister sur le dossier qui t’attend ? objecte-t-il. C’est une chose de mettre cette fille sur les affaires courantes, mais là… avec le procès pour harcèlement contre VFC, on est sur quelque chose d’énorme. S’ils l’approchent, comment peux-tu être sûr qu’elle ne se laissera pas corrompre par une promesse d’argent ou même de poste chez eux ? Cette méthode leur a déjà réussi une fois !
  Leonard finit son café d’un trait.
 Franchement, poursuit-il, alors que son débit s’accélère, si on perd ce procès contre eux, mon cabinet est fini ! Je le sais, c’est pour ça que tu fais appel à moi, rétorqué-je, en balayant ces objections d’un revers de main. Je me renseignerai sur elle, de toute façon. Puis rassure-toi, je n’ai pas l’intention de lui confier tous tes petits secrets.
   Mon meilleur ami me lance un regard sombre. Je souris, sachant très bien que ce trait d’humour ne lui a pas plu...»


Chapitre 4 : Objection, Votre honneur !
Hazel
«…Quand l’ascenseur amorce sa descente, l’espace me semble subitement très réduit. Je ne peux m’empêcher d’observer le profil de mon nouveau patron. Il est grand, comme je l’avais déjà remarqué, élancé, mais solide. Cheveux bruns bouclés coupés assez court, mais dont les mèches rejetées en arrière s’obstinent à retomber sur ses yeux bleu pâle. Visage sérieux, soigneusement rasé, avec une bouche sensuelle qui… Son regard me surprend.
  Je détourne les yeux, mais trop tard pour ne pas rougir. L’air me paraît plus lourd, je me sens oppressée. Je fixe le mur devant moi, avec l’impression d’entendre la respiration de cet homme se faire plus laborieuse, comme s’il faisait lui aussi attention à ne pas se trahir. J’ai chaud. Ma peau crépite sous la tension, mon souffle s’accélère et mes paumes se font moites. Je résiste jusqu’à ce que je n’en puisse plus et lui jette de nouveau un regard. Les iris bleus me fixent toujours. J’avale ma salive avec difficulté. L’expression de son visage n’est plus du tout indifférente ni ironique. Je devrais baisser les yeux, toussoter, faire semblant de chercher quelque chose dans mon sac ou prétendre que je dois envoyer un SMS urgent. Je ne bouge pas.
  Lui devrait probablement cesser de me fixer comme si plus rien d’autre n’avait d’importance. Il esquisse un geste vers moi, je me mords la lèvre inférieure. Son geste s’interrompt et la sensation de mes dents sur la chair tendre me réveille. Je fais un pas vers lui sans le quitter des yeux. Il s’avance aussi. C’est comme si nous étions, lui et moi, les deux pôles d’un même arc électrique. Souffle court, je sursaute quand, au neuvième étage, l’ascenseur s’arrête.
  Deux personnes entrent à leur tour dans l’habitacle étroit...»

Avis de Lili :

Cette lecture est une découverte de la plume de Zoe Murat, et bien ce fut un plaisir, même plus que cela. Le résumé était très tentant, la couverture subjective, ravie de cette aventure...

Hazel a enfin trouvé un stage chez Brevitz & Cie, pour valider son diplôme en droit. Elle va assister l’avocat au regard glacial, celui sur lequel les femmes du bureau fantasment tous.
Cole est venu aider son ami sur une affaire de harcèlement, et remettre son cabinet sur pied. Il est très méfiant, donc une petite stagiaire pour l’assister sans recommandation ou lien avec d’autres avocats, cela lui convient. Petit bonus, elle est sublime.

Hazel Riverdale, 25 ans est étudiante boursière en droit. Fille d’un jardinier et d’une femme de ménage, elle a travaillé dure pour arriver là aujourd’hui avec le soutien de sa famille. Elle est sérieuse, doutant souvent d’elle-même.
Cole Parker est avocat free-lance et meilleur ami de Leonard Brevitz. Il est en conflit contre son père pour une histoire d’héritage. Il ne vit que des relations d’un soir ou une semaine, depuis une certaine femme. Il a manqué de soutien familiale et peut être d’amour.

La narration est à la première personne, le point de vue varie entre Hazel et Cole. Les chapitres sont introduits par des titres accrocheurs.
L’intrigue est menée avec précision, et loin de se limiter à la romance. Un entretien express, un contrat avec une clause de confidentialité et de non relation entre collègues. Hazel vient de sceller sa vie. Leur attirance est mutuelle, le jeu est chaud et dangereux, puis c’est la douche froide avec le côté glacial, autoritaire et directif de Cole.
La plume est magnifique, fluide et très facile à lire. La touche d’humour grâce aux petites réflexions personnelles d’Hazel apporte une belle fraîcheur, ainsi que la personnalité d’Esther. Le jeu de trahison au sein du cabinet d’avocats, les idées pour l’affaire tiennent parfois du génie, bien joué. Le dénouement de l’affaire est l’apothéose. J’adore. Les personnages sont attachants et approfondi, excellent. Le rythme est parfait, tout s’emboîte et s’enchaîne à merveille.
Les émotions sont intenses et attractives, le lecteur en veut toujours plus. Les angoisses d’Hazel remontent vite à la surface. Entre son stage, la pression, le procès et les variations imprévisibles de Cole, elle se sent dépassée et en pleine crise d’émotions. Elle sait ce qu’elle veut malgré tout. Cole essaie de ne rien laisser paraître de son désir envers Hazel, elle a réveillé ses démons et pourtant… Un jeu dangereux, de contraste entre indifférence et attirance. Les relations intimes sont belles, sensuelles et passionnées. Excellent !

Une attraction immédiate, une situation leur échappant complètement au cœur d’une affaire d’harcèlement. Le roman est une pépite, l’intrigue est prenante du début à la fin, la romance fascinante et passionnelle, la plume magique, les rebondissements et les dénouements bien cherchés et trouvés. Pour moi, une belle, voire une excellente lecture du début à la fin. Bravo !

Je remercie Éditions Addictives pour cette lecture ! 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...