Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

mercredi 18 septembre 2019

Amour à sens unique - Saffron A. Kent


Amour à sens unique de Saffron  A. Kent

Résumé :

Layla Robinson n’est pas folle. Elle souffre d’amour à sens unique. Mais il est temps de passer à autre chose. Plus de harcèlement, plus d’appels incessants. Ce dont elle a besoin, c’est d’une distraction. L’homme aux yeux bleus qu’elle ne cesse de voir sur le campus pourrait en être une parfaite, si ce n’est que c’est le nouveau professeur de poésie... le nouveau professeur de poésie marié.
Thomas Abrams est un artiste typique, vulgaire, arrogant et distrait, mais ses regards méprisants et ses railleries ne font pas peur à Layla. Elle peut être mauvaise en poésie, mais elle est douée pour lire entre les lignes. Derrière sa dure façade, Thomas est seul, et Layla veut savoir pourquoi. Désespérément. Obsessionnellement.
Parfois, vous obtenez ce que vous voulez. Parfois, vous vous retrouvez dans la réserve d’un bar avec votre professeur, et vous l’embrassez. Parfois, il vous embrasse en retour comme si c’était la fin du monde et qu’il n’aura plus jamais l’occasion de vous embrasser. Il vous embrasse jusqu’à ce qu’il vous fasse oublier toutes ces années d’amour jamais partagé, vous oubliez les règles et vous osez viser quelque chose qui ne vous appartient pas.

Format : Format Kindle (1237KB - 418 pages)
Éditeur : Juno Publishing (19 septembre 2019)
Collection : Collection Maïa (Contemporaine MF) 

Extrait :

Partie 1 : La starlette
Chapitre 1 :
«…
Oui, murmuré-je. Je suis sûre que Harvard prend bien soin de ses génies.
Tu sais, Layla, tomber amoureuse n’est ni bien ni mauvais. Ni même dur. C’est en fait très facile, même lorsque ce n’est pas réciproque. Ce sont les disputes qui sont difficiles, et peu importe combien de fois tu tentes de te convaincre de l’inverse, la réciproque est importe. C’est ce qui nourrit l’amour. Sans ça, l’amour s’éteint et c’est terminé pour toi. Vas-tu l’enterrer ou traîner son cadavre partout avec toi ? C’est une décision difficile à prendre, mais tu dois le faire.
  Je sais ce qu’elle veut dire : avance, oublie-le, n’y pense plus – mais comment peut-on oublier un amour de treize an ? Comment peut-on oublier les nuits interminables faites de désir, de besoin, de rêve ? Je t’aime. C’est tout ce que je voulais entendre. Comment abandonner tout ça ?
....»


Partie 1 : La starlette
Chapitre 3 :
«…
Non, professeur Abrams. Je n’oserais pas. Vous m’effrayez trop pour ça.
  C’est la vérité. Vraie et absolue. Il me fait peur parce qu’il a un étrange effet sur moi, mystique et nouveau.
Bien. Je suis effrayant. Ne l’oubliez jamais, ordonne-t-il d’un air approbateur, prêt à partir.
  Mais il se tourne vers moi.
Savez-vous que c’est illégal de mélanger l’ordre des livres ?
  Il me faut un moment avant de comprendre ce qu’il veut dire. Il parle de ce que j’ai fait hier.
Je n’ai pas…
  Il me jette un regard sceptique.
C’était stupide, sans même parler du fait que c’était inefficace. De G à F ? Tout le monde se fiche de ça. Si vous voulez vraiment embêter quelqu’un, bougez les livres de S à A. l’écart est plus grand. Par conséquent, la panique est plus importante.
  J’avale ma salive.
OK.
Ne racontez à personne que j’ai dit ça.
OK, répété-je.
  Il baisse la tête et sourit.
Je pensais que vous ne m’aviez pas vue. Hier, je veux dire.
  Jusqu’à ce que je le dise, je n’avais pas réalisé que je voulais qu’il m’ait vue. Dans un autre flash, comme celui que j’ai eu en cours à propos des mots, je réalise que je ne veux pas être invisible pour lui. Je ne veux pas l’être à ses yeux à lui.
  Mais pourquoi ? Je l’ignore encore. Quelle est cette folie ?
Je vous l’ai dit, j’ai bien des talents. Repérer les dingues en fait partie.
  Je retiens mon souffle et il rit. Il m’a traitée de dingue. Je déteste vraiment ça, mais tandis que je le regarde partir, ce n’est pas de la colère que j’éprouve.
  C’est quelque chose d’autre… Quelque chose de magique.»


Avis de Lili :

Une très belle romance au cœur d’un sujet difficile comme s’aimer soit même, et bien d’autres thèmes forts et d’actualité.

Layla est «malade», on lui a laissé le choix entre des études universitaires ou un centre de réhabilitation. Elle est tombée amoureuse de son demi-frère très jeune, et elle n’a cessé de l’aimer sans retour.
Un soir lors de ses soirées nocturnes solitaires, elle observe un inconnu, « le fumeur aux yeux bleus», puis elle fait une deuxième fois sa rencontre à la librairie, puis dans sa salle de classe lorsque Layla découvre qu’il est professeur. Il l’intrigue, il l’accapare jusqu’à la découverte de son alliance.

Layla Robison est étudiante sans réel but, le temps va l’attirer vers l’art des mots. Elle a toujours été invisible pour sa mère, son père puis Caleb. Elle a donc passé son temps à les épier. Elle peut être impulsive, solitaire, triste mais aussi être forte et courageuse.
Thomas Abrams est professeur et poète à l’université. C’est un homme marié avec le cœur brisé. Thomas est malicieux et audacieux, alors que le professeur Abrams est soucieux. Il est peu aimable, rude, mais aussi passionné, arrogant, confiant,...

La narration est à la première personne avec le point de vue de Layla, parfois se rajoute celui du Poète. Ce roman est divisé en partie, introduit par un titre.
L’intrigue est très bien menée entre la découverte de nos protagonistes, leurs histoires personnelles et celle commune entre eux. Malgré son alliance, Layla est attirée par ce monde de mots, et par son professeur qui la fascine. Leurs échanges vont être piquants, voir insultants ou haineux et puis ensuite devenir excitants. Thomas se bat contre lui-même, mais face à son étudiante va-t-il être aussi fort ?
La plume est belle, fluide et assez facile à lire. Le côté poésie est marqué dans certaine phrase, mais aussi avec une toute autre poésie plus érotique. Layla décrit son cœur comme une personne entière, c’est innovant et montrant la différence entre sa raison et son cœur. Le parallèle entre nos deux personnages est significatif et porteur, ils ont besoin l’un de l’autre et plus pour avancer. Le rythme est excellent, les pages filent très vite.
Les émotions sont intenses. Layla passe par toutes les émotions possibles face à Thomas, colère, joie, tristesse,... Le dégoût pour sa personne est fort, ainsi que le manque d’affection, la découverte d’amis et le lien d’amitié. Thomas est perdu, et se sent coupable. Il veut devenir meilleur pour tout réparer. Devenir la cible de l’attention, du désir de l’autre c’est fort et prenant.
Les relations intimes sont intenses et passionnées. Le langage est explicite, la domination, la perte de contrôle et à l’inverse le contrôle total sur l’autre sont parfaits.

Deux êtres brisés par un amour non-réciproque. Entre la folie de l’un, les excès et l’extrême de l’autre, leur dépendance, un tout bien complexe pour deux âmes brisées. La plume est addictive, et le roman une réussite ! N’hésitez pas à découvrir l’histoire de Layla et de Thomas.


Je remercie Juno Publishing  et Maïwenn pour cette découverte et ce service-presse !




2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup la couverture! Et ta chronique me fait envie, je note ! :)

    RépondreSupprimer

Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...