Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

mercredi 16 janvier 2019

Un passé à effacer - Aurélie et Pierrette Lavallée


Un passé à effacer d' Aurélie et Pierrette Lavallée 

Résumé :

Chiara Santiagani est la fille d’un des plus grands mafieux du pays et ferait n’importe quoi pour sa sœur Carmen. À l’origine d’un drame survenu pendant son enfance qui a brisé le cœur de cette dernière, elle est prête à tout pour recouvrer l’amour et la confiance de son aînée.
Aussi lorsque Carmen la met au défi de se rendre au Démon’s, afin de se mettre un peu en danger, Chiara accepte sans savoir ce qui l’attend. Elle va bientôt se retrouver entre les mains de Vennie Verratti, le tueur à gages officiel du clan Bullare. À sa tête : Maria, la seule femme mafieuse... et ennemie de longue date des Santiagani.
Vennie est un homme sans foi ni loi qui n’a qu’un but dans la vie : faire payer le passage à tabac et la mise à mort dont il a été victime une dizaine d’années plus tôt.
S’il est vite troublé par la jeune et douce Chiara, il n’en reste pas moins un tueur, un mafieux et dans ce monde, il n’y a pas de place pour les sentiments.
Seulement pour le sang, les larmes... la vengeance.


Format : Format epub ( 1974 KB - 306 pages)
Éditeur : Sharon Kéna Éditions ( 15 janvier 2018)
Collection : Dark Romance

Extrait :

Chapitre  :1
Venceslao

«…Puis elle m’ignore, reportant son attention sur la piste de dance, comme si je ne vaux pas plus qu’un cloporte à ses yeux. Furieux, je détends la jambe et percute violemment la sienne. Elle sursaute et me dévisage en secouant la tête.
– Il y a un problème ? s’enquiert-elle.
– J’ai horreur qu’on me snobe.
– Et moi je n’aime pas les pique-assiettes, donc nous sommes deux à être dérangés, persifle-t-elle.
– Rien que ça ? grondé-je. Un pique-assiette ? Et si je te dis que cet endroit m’appartient ?
– Je te conseillerais alors de demander à ton DJ de passer de la meilleure musique, parce que la techno, c’est d’un ringard. Mais bon, vu ton âge, je comprends tout à fait que tu ne sois pas au courant de l’évolution artistique de ces dernières années.
  Bon sang, je vais me la faire ! Pour qui se prend-elle, cette petite garce ? Moi qui pensais qu’elle était toujours cette gamine effrayée, je me rends compte que je l’ai légèrement sous-estimée.
– Comme ça, tu me trouves trop… âgé ? grincé-je en me penchant vers elle.
– C’est exact ! insiste-t-elle. Tu as quoi ? Trente ? Trente-cinq ans ? Tu es out, mon pauvre vieux !
  Je dois me retenir pour ne pas l’attraper par le bras, l’emmener dans mon bureau et lui montrer ce que l’ancien est capable de lui fourrer dans la chatte.
– Vingt-huit, la corrigé-je, les mâchoires crispées. Et tu aurais un minimum d’expérience avec les hommes, tu saurais que j’ai l’âge idéal pour satisfaire une gamine dans ton genre. Avec un gars de mon âge, aucun problème d’éjaculation précoce, puisqu’au fil des ans, j’ai pu améliorer mon endurance. De plus, avec mon savoir-faire, c’est orgasme garanti pour chaque fille qui passe dans mes bras, ensuite…
– Ensuite, m’interrompt-elle, tu es tellement présomptueux, que tu ne t’es même pas dit que je n’étais pas intéressée, que ta technique de drague à deux balles fonctionne peut-être avec les cougars ou les blondes, mais pas avec les filles ayant un minimum d’intelligence. Laisse-moi donc être claire et précise afin que les informations pénètrent bien dans ton cerveau de primate. Moi… pas branchée plan cul ! Toi, pas à mon goût ! O.K., c’est imprimé ou il faut que je te le chante en plus ?
  C’est bon, là, c’en est trop ! Je me lève d’un bond, contourne la table, l’attrape par le bras et l’oblige à en faire de même. Avant qu’elle ne soit revenue de sa surprise, je la tracte en direction de l’arrière-salle, là où se trouve mon bureau. Je pousse la porte, la propulse à l’intérieur et verrouille le battant avant d’en retirer la clé
... »

Chapitre  8:
Chiara
«...En chemin, je croise Carmen qui s’apprête à aller se balader et lorsqu’elle voit dans quel état je suis, elle m’attrape par le bras et me conduit dans sa chambre sans un mot, abandonnant Aldo devant la porte.
– Que t’arrive-t-il encore ?
  Heureuse de pouvoir lui confier mes soucis, je lui raconte tout sans rien omettre. Plus j’avance dans mon récit et plus je vois son regard s’assombrir. Un petit quelque chose dans ses prunelles me gêne, mais je suis incapable de trouver de quoi il s’agit. Lorsqu’elle prend la parole, je ne suis pas vraiment surprise par ses mots.
– Il va falloir qu’il comprenne que tu as grandi et que tu n’es plus une petite fille qu’il faut protéger du monde extérieur ! Est-ce que je suis surveillée vingt-quatre heures sur vingt-quatre, moi ? Non ! Arrête de suivre ses ordres comme un toutou bien dressé  et ensuite nous la jouer martyre ! Remue-toi, bon sang, coupe le cordon !
  Ce n’est pas la première fois qu’elle s’emporte de la sorte, mais ce qui est étrange, c’est que cette fois, ce n’est pas contre moi qu’elle est en colère.
...»

Avis de Lili :

C’est une dark romance, donc certaines scènes peuvent choquer, attention âmes sensibles. Ce roman reste néanmoins assez sage dans son ensemble, c’est légèrement gênant. Une lecture palpitante.

Lors d’une soirée au Démon’s, Vennie repère une intrusion, la très jolie Chiara Santiagami. Au lieu d’appeler Maria, sa chef, il décide de prendre tout en main, et de préparer sa vengeance.
Passer un accord avec Vennie est la seule solution facile pour Chiara pour sortir vivante de son bureau. Par contre la contrepartie est une énigme pour elle.

Venceslao Verrati, vingt-huit ans, est le bras droit, le tueur à gages de Maria, chef du clan Bullare. Il est insensible, impatient, violent, froid, et pourtant ...
Chiara Santiagani, dix-huit ans est la cadette du chef mafieux Don Santiagani. Elle est loin d’être une femme ordinaire, elle aime lire et jouer l’enfant gâtée parfaitement agaçante. Elle n’a aucun filtre et un sacré répondant. Chiara est aussi bien émotive que courageuse et forte.

La narration est à la première personne, le point de vue est alterné entre Venceslao et Chiara. Le changement est introduit par leurs prénoms au début des chapitres.
L’intrigue est bien menée. Vennie veut se venger de Chiara qui dix ans plutôt la fait battre et mettre à mort par son père. Quant à Chiara, elle a accepté le défi de sa sœur, Carmen et maintenant elle se retrouve à accomplir les désirs de Vennie, et se retrouve entre les griffes de femmes jalouses et folles.
La plume est fluide, c’est très facile à lire. Le langage est familier, voire cru à certain moment. Les scènes violentes sont bien menées, et restent dans un univers difficile mais assez sage. Les rebondissements sont appréciables, et apportent un rythme très plaisant. Un petit détail est passé vite au oubliette, c’est la cheville blessée de Chiara.
Les émotions sont diverses, intenses et captivantes. Maria est possessive, mais Vennie est loin d’être un homme se laissant marcher dessus. C’est brut, violent, il est insensible et froid, et pourtant au fil de la lecture, ses sentiments vont évoluer. L’humiliation, la violence, les mensonges vont être au centre de la vie de Chiara. Elle est ballottée dans tous les sens, et pourtant elle reste forte et déterminée. Elle est naïve ou amoureusement aveugle, à vous de voir lors de votre lecture. Les scènes intimes sont torrides et érotiques.
Les personnages secondaires interviennent peu, Carmia, les amis de Chiara, Pedro et Alceo, Aldo le garde du corps, Beck...

Une histoire de vengeance au centre de clan mafieux, une relation violente, passionnelle et amoureuse évoluant en enfer. Une lecture incommodante et pourtant tellement addictive et passionnante. La magnifique plume des auteures nous emmène dans un univers sombre rempli de brutalité, et de situations perverses, malgré tout la romance s’installe et prend place.
Une lecture troublante, passionnante et addictive.


Encore un grand merci à Aurélie et  à la maison d'Édition Sharon Kéna pour ce service presse. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...