Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

mercredi 24 avril 2019

Les Seigneurs #2 Le seigneur Cathare - Eva Justine


Les Seigneurs #2 Le seigneur Cathare d'Eva Justine

Résumé :

An 1359 au pays de France. Un vent de jeunesse souffle sur la forteresse de Termes, depuis qu’Édric Montsalvat d’Aguilar en est devenu le seigneur. Il assume désormais cette charge avec fierté et honneur aux côtés d’Arthus le maître d’armes, l’homme qu’il aime. Cependant, leur amour résistera-t-il aux nombreuses épreuves mises sur leur chemin ? Lorsqu’un secret familial, caché depuis de nombreuses années, sera révélé quelles conséquences inattendues provoquera-t-il ? Entre amours interdites, amitiés indéfectibles, vengeances et trahisons sournoises, suivez la destinée des héros et pénétrez en pays Cathare, afin de vivre le quotidien d’un village abrité à l’ombre d’une forteresse moyenâgeuse.


Format : Format Kindle (3111 KB - 306 pages)
Éditeur : Juno Publishing (4 avril 2019)
Collection : M/M M/F


Extrait :

Chapitre 1 :
«…Depuis peu, il avait même été officiellement mis dan la confidence de leur inclination amoureuse. Même si cette révélation n’en avait pas été vraiment une, puisqu’il le entendait chaque nuit faire l’amour. Depuis, il protégeait ce secret comme s’il en était le sien.
Ne sois pas jaloux, Willi, ton heure de gloire sonnera prochainement, le consola Édric.
Qu’as-tu envisagé pour nous torturer, cette fois-ci ? Lui demanda Arthus.
Pendant que tu me laveras, Willy chantera pour me distraire.
Encore ? Se lamenta ce dernier.
Tu n’as pas le choix. J’ai emporté la traque, donc je décide.
...»
Chapitre 3 :
«…
Eh bien… dans mon souvenir, nous avions pourtant parlé de chasser uniquement de animaux, s’esclaffa Édric qui avait reconnu Finette. Est-ce que je me trompe, maître d’armes ?
Arthus se contenta pour toute réponse d’un léger sourire ironique.
Détale vite ! Conseilla Édric à Finette. Je ne sais pas combien de temps je pourrai retenir le bras hardi de mon homme de confiance, plaisanta le jeune seigneur.
Avec satisfaction, il venait de constater l’absence de dépouille accrochée à la selle de Willibert.
Il manque singulièrement d’humour lorsqu’il rentre bredouille, ajouta-t-il.
Finette regarda une dernière fois les trois hommes, puis rebroussa lentement chemin en marchant à reculons, tant elle hésitait à tourner le dos à celui qui avait failli l’envoyer dans l’autre monde.
Tu as raison d’être prudente. Continue ainsi, se moqua Édric. Avec lui, tout peut arriver.
Une fois Finette suffisamment éloignée, il s’adressa à son ami.
Cette femme est jolie, pourquoi voulais-tu la transpercer ?
Tu m’as vu ? Dit-il mortifié.
Non, mais j’ai tout entendu. Tu as braillé si fort que les oiseaux ont cessé de chanter.
Willibert fut dépité de voir deux lièvres et trois faisans pendre mollement à la selle d’Édric.
Ne me dis pas que tu as encore gagné ?
Alors, je me tais.
...»


Avis de Lili :

Après les Corbières, l’auteur nous offre le paysage Cathare pour sa romance historique. Certaines scènes sont explicites avec des relations M/M et M/F.

L’an 1359 à Termes, Édric est maintenant le seigneur au côté de son amant secret Arthus et de son ami Willibert. Celui-ci flirte avec Agathe une servante, et fait la rencontre de Finette la nouvelle guérisseuse qui ne veut plus tomber amoureuse.
Rolland de Brassac cicatrise de ses blessures chez son père, qui cherche une nouvelle femme pour celui-ci, Blanche une jeune veuve normande.
Arnaud Saint Gondrin arrive à Termes pour devenir le nouveau Capitaine de la forteresse.
Éloïse et Baudry vivent la parfait amour avec leur fils Guillaume.

Édric Montsalvat d’Aguilar, dix-neuf ans est maintenant le seigneur de Cathare. Il reste un homme doux et sincère, drôle malgré sa force et sa position.
Arthus, la trentaine est le maître d’arme et l’amant de son petit sire Édric.

La narration est à la troisième personne avec le point variant entre plusieurs personnages. Ce style de narrateur permet de rencontrer les pensées de plusieurs personnages, néanmoins c’est moins intime que la première personne du singulier.
L’intrigue est menée sur plusieurs fronts, malgré tout elle reste très légère. Les couples avancent dans leur vie, et d’autres se trouvent. Un manque de rebondissement et d’action se laisse ressentir, par contre les révélations sont présentes.
La plume est magnifique, que ce soit pas son originalité et sa légèreté. C’est fluide et très facile à lire malgré les termes anciens et ses expressions dépassées. Encore quelques changements de scènes abruptes, le démarquage est léger. Le rythme est plaisant, nous avançons dans la vie de ces personnages avec simplicité et suspense.
Les émotions sont diversifiées, entre l’amour, la jalousie et la colère c’est divertissant. Les personnalités sont bien travaillées et apportent une touche d’humour et de fraîcheur pour certaines. Les relations intimes sont érotiques, très chaudes et sensuelles, c’est très réguliers surtout les scènes entre Arthus et Édric. Elles se ressemblent énormément dans le schéma narratif.
Les personnages secondaires sont pratiquement les mêmes, auxquels se rajoutent de petits nouveaux comme Agathe, Blanche, Arnaud...

Une histoire attrayante et prenante malgré sa légèreté en rebondissements. La vie amoureuse de chacun avance à grand pas, les révélations se succèdent. La plume est un bijou dans un style innovant et peu vu. Vivement la suite !


Je remercie Juno Publishing  et Maïwenn pour cette découverte et ce service-presse !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...