Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

mercredi 12 décembre 2018

Hollywood boy - Callie J. Deroy

Hollywood boy (SK.CONTEMPORAIN) par [Deroy, Callie J.]

Hollywood boy de Callie J. Deroy

Résumé :

Être soi-même quand on est issu d'une famille voulant vous faire entrer dans le moule, c'est compliqué. Sarah en sait quelque chose.
Parisienne active que son job fait tourner en bourrique, elle voulait juste rentrer chez elle, ce soir-là. Seulement voilà, la vie en décide autrement et met sur sa route le très célèbre et scandaleusement sexy Evan Stevens, un acteur américain à la carrière florissante. Tomber amoureuse et se lancer dans une idylle secrète avec un homme qui appartient au monde entier serait une très mauvaise idée, n'est-ce pas ? Aussi irrésistible et merveilleux soit-il...
Car dans l'ombre du star-system hollywoodien, quand les caméras et les spots sont éteints, les gens révèlent leur vrai visage, loin de la perfection de leurs sourires de façade. Et dans la ville des anges, les rêves sont à un pas de virer au cauchemar.

Format : Format epub ( 1000KB – 264 pages)
Éditeur : Édition Sharon Kena  ( 13 novembre 2018)
Collection : Romance Contemporaine


Extrait :


Chapitre 1 :

« … Sous le choc, j’écarquille les yeux et ouvre une bouche toute ronde. Je songe de prime abord à une tentative de « car-jacking », mais la personne – un homme, me semble-t-il – qui vient littéralement de se jeter dans ma voiture ne me menace de rien.
– Roulez ! m’ordonne-t-on alors.
  La voix, grave bien que paniquée, me confirme qu’il s’agit bien d’un homme. Et c’est un type qui ne manque pas d’air, de toute évidence !
– Mais enfin, sortez de ma voiture ! m’exclamé-je, outrée.
ROULEZ !
  Bien décidée à ne pas obéir à ce très grossier personnage – je ne suis pas taxi ! –, je lui lance un regard courroucé par rétroviseur interposé. Mais qui est donc ce… ce CONNARD qui ose débouler ainsi dans MA voiture sans ma permission ??
  À cet instant, je me retrouve directement propulsée dans la scène la plus surréaliste qu’il se puisse imaginer. Car ce « grossier personnage », cet inconnu qui s’est invité dans ma Mini n’est en réalité pas si « inconnu » que cela…
  Ses cheveux châtains sont complètement trempés, tout comme sa veste de costume et la chemise blanche qu’il porte en dessous, et ses yeux bleus scrutent au-dehors comme s’il avait la mort aux trousses. Pourtant, même ainsi, impossible de ne pas le reconnaître. Cet homme est… Evan Stevens ! LA star américaine du moment, celui qui joue dans la franchise : The Guardians !
  Nom… de… Dieu… Pincez-moi, je rêve !!  
Interdite, j’en oublie tout le reste et cale au beau milieu de l’avenue de France. Puis, comme pour être sûre qu’il ne s’agit pas d’une blague de mon rétroviseur, je me retourne pour le voir directement de mes yeux. Je croise alors le regard affolé de la star américaine.
– S’il vous plaît, roulez… m’implore-t-il presque, dans un français remarquable.
– Mais… pour aller où ?
  À cet instant, une très jeune fille se colle à la vitre de ma voiture. Son cri me parvient aussi distinctement que si la radio n’était pas allumée, aussi fortement que s’il n’était pas couvert par la pluie martelant la carrosserie de la Mini. Sur la banquette arrière, je perçois le mouvement de recul d’Evan Stevens, avant de constater que d’autres personnes commencent à se diriger vers nous.
– Peu importe, où vous voulez ! Just drive !!

... »


Chapitre 4 :

« …  «Chère Sarah Marcelle Agnessa Aristov,
Puisque vous n’avez pas voulu du teinturier, peut-être accepterez-vous que je vous prouve ma reconnaissance avec ces quelques fleurs. Car non, tout le monde n’en aurait pas fait autant.
XO, Juste Evan »


  Alors là… Je me laisse tomber sur la chaise la plus proche, stupéfaite. C’est Evan qui m’a envoyé ces fleurs. C’est… Evan ! Un sentiment d’euphorie me prend, je me lève et exécute une petite danse de la joie dans mon salon. Frimousse, assis à côté du sac de sushis, me fixe comme si j’avais perdu la boule. Puis, toujours surexcitée, j’attrape mon téléphone et, le cœur battant, rédige un message.

to : evan.stevens.univers@gmail.com
from : sarah.frimousse@hotmail.fr

Juste Evan,
Vous êtes fou, ça ne valait pas un aussi beau cadeau.
Mais je vous remercie mille fois, les fleurs sont à couper le souffle.
Sarah Marcelle Agnessa Aristov

Une réponse me parvient presque aussitôt.

to : sarah.frimousse@hotmail.fr
from : evan.stevens.univers@gmail.com

Chère Sarah,
Je suis heureux qu’elles vous plaisent. Sérieusement, « ça » vaut largement ce modeste présent. Bon, peut-être pas les vêtements, mais votre discrétion, assurément…
Evan

... »


Avis de Lili :

Ce roman est la découverte d’une nouvelle plume pour ma part, un univers apprécié et peut-être pas exploité à son maximum. Une romance légère et plaisante avec quelques imperfections et un manque de tempérament.

Sarah va vivre une soirée de rêve. Une star en détresse va sauter dans sa voiture pour fuir ses fans. Elle va l’aider et le sauver de cette cohue et de ses vêtements trempés. Après son départ, Sarah décide de garder ce petit bonheur rien que pour elle.

Sarah Marcelle Agnessa Aristov, vingt-six ans est une assistante chez un décorateur intérieur, alors qu’elle a les diplômes et le potentiel pour être décoratrice elle-même. Elle ne s’entend pas véritablement avec ses parents et son frère, dont l’apparence, la réussite sociale et le mariage sont des priorités. Ils ne cessent de la rabaisser. C’est pourtant une femme intègre, douce, chaleureuse, fraîche et spontanée.
Evan Stevens, trente-et-un ans est une star mondiale du cinéma et habite Los Angeles. Il est drôle, simple, gentil et manque de tempérament.

La narration est à la première personne du point de vue de Sarah. Cela laisse un suspense sur le personnage masculin Evan, mais apporte aussi des difficultés à s’attacher à cet homme.
L’intrigue est plaisante, très légère et survolée. Une simple rencontre au détour d’une évasion. Des échanges de mail. Un flirt léger. Une amitié et des sentiments de plus en plus profond au fil des rencontres clandestines.Le sacrifice d'une vie intime, surveillé et jugé sans cesse.
La plume est fluide et facile à lire malgré quelques répétitions, comme une expression peu commune qui sort de la bouche de deux personnages différents. L’histoire en elle-même est très prévisible. Le monde des paillettes est sombre, entre jalousie et concurrence. L’auteure aborde parfaitement ce thème, malheureusement le héros masculin n’est pas vraiment à la hauteur de mes attentes, notre héroïne trop sage et gentille. Le rythme est agréable, sans être époustouflant.
Les émotions sont sympathiques et parfois trop sages. Sarah se retrouve dans une vie ne la rendant pas heureuse, entre les jugements des autres oppressant et un patron la sous-estimant. Après une révolte, elle se retrouve encore entre les griffes de personnes mal-attentionnées. Elle a le pardon bien simple, et une gentillesse trop développée, un peu de caractère aurait fait des étincelles. Evan est mal entouré, ses actes vont avoir plus de substances que ses mots. Il ne réagit que très peu, se laisse soumis face à la gloire et l’argent. C’est un personnage effacé manquant légèrement de relief, c’est bien dommage car la passion était présente. Les scènes intimes sont sensuelles et torrides.
Les personnages secondaires sont intéressants, et n’empiètent pas sur l’histoire principale, avec Fabrice le meilleur ami de Sarah et Erwan son compagnon. Puis nous rencontrons Snow Anderson et l’assistante d’Evan Andrea, Sam Mackenzie, Marcus l’agent,...


Une romance sympathique et plaisante. L’intrigue reste dans la catégorie déjà-vue, agréable avec un manque de piquant. Quelques imperfections m’ont empêchée d’être emporté littéralement par cette histoire, ce fût une lecture charmante !

Encore un grand merci à Aurélie et  à la maison d'édition Sharon Kéna pour ce service presse. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...