Les Films attendus

Attention tous tomes suivants le premier peuvent contenir des SPOILER !!!

jeudi 15 mars 2018

Redemption tome 1 Black Romance - Molly McAdams

Black Romance par [McAdams, Molly]

Black Romance de Molly McAdams

Résumé :

Peut-on vraiment aimer ce que l’on devrait détester  ?

Quand elle se réveille, Briar se retrouve dans une pièce obscure, nue et ligotée. Quelques jours plus tôt, sa vie était encore parfaite, elle était même sur le point de se marier. L’homme qui l’a enlevée, Lucas, est le diable incarné. Il en a la beauté, les yeux remplis de péchés, un sourire ténébreux... et attirant. Un diable d’une beauté si cruelle et dévastatrice que sa simple présence instille la peur. Mais sous cette apparence terrifiante, se dissimule aussi un homme meurtri et hanté par un passé
douloureux. Malgré elle, la jeune prisonnière commence à éprouver une troublante affection envers Lucas. Et peu à peu, se développe une passion contre nature. Une passion entre lumière et ténèbres...

Format : Format Epub (737 KB - 333 pages)
Éditeur : City (7 mars 2018)
Collection : Eden

Extrait :


Chapitre 1 : La pièce sombre :
«Briar

  Le temps s’étirait alors que je chantais, et finalement, les filles arrêtèrent de me dire de me taire. Par moments, certaines d’entre elles se joignaient à moi. D’autres chantaient et murmuraient dans d’autres langues, les sons se mêlant. Ma voix devint rauque, pourtant je continuai même quand on entendit des pleurs étouffés de l’autre côté de la pièce, ce qui me fit savoir que certaines en avaient autant besoin que moi, jusqu’au moment où notre pièce se mit soudainement à bouger.
  J’entendis des prisonnières retenir leur souffle alors que nous essayions de comprendre ce qui se passait. Des cris de panique et des supplications emplirent l’espace.
  Le soubresaut à l’atterrissage sembla envoyer un message implicite dans la salle alors que nous tombions toutes en silence et entendions.
  Oh mon Dieu, oh mon Dieu…
  Où nous ont-ils emmenées ?
Le ronronnement s’arrêta, mais personne ne bougea ou ne parla alors que les secondes se transformaient en minutes. Et les minutes en heures. »



Chapitre 3 : Jour 1 : LA vente aux enchères :
«Lucas
... Non, il y avait eu au moins dix hommes qui avaient surenchéri… puis plus rien.
  Même si j’essayais de garder mes distances, je jetai un coup d’œil à la fille, puis me penchai au-dessus du bureau pour l’observer plus attentivement. Ses lèvres pulpeuses bougeaient lentement, méthodiquement, et je sentis les miennes réagir en esquissant un sourire.
  Il me fallut quelques secondes pour comprendre, puis un rire grave monta dans ma poitrine.
— Est-ce que tu es en train de chanter pendant une vente aux enchères ? murmurai-je. Quel courage !
  Comme poussé par une force que je refusais de reconnaître, mes doigts passèrent sur l’écran et mon sang battit dans mes veines quand j’appuyai sur le bouton. Personne n’essaya de surenchérir sur mon offre ; je pensais bien qu’ils ne le feraient pas. J’avais proposé le double de la dernière enchère pour faire taire les autres acquéreurs avant qu’ils ne décident de recommencer.
  En admirant cette fille intrépide dans la salle d’exposition, mon visage fit réapparaître ce masque d’indifférence alors que j’imaginais comme elle serait bientôt brisée.»


Avis de Lili :


Ce roman ne se trouve pas dans la catégorie Dark Romance, seulement une partie du livre en fait partie. Donc lecteur n’ayez pas peur, lancez-vous dans cette lecture surprenante.

Fiancée depuis quatre ans à Kyle, Briar se retrouve naviguer entre inconscience et conscience, entre ses derniers souvenirs de bonheur avec celui de son cœur et son enfer dans une pièce sombre avec de nombreuses autres femmes. Terrifiée, elle se réveille quelques temps plus tard, nue devant des miroirs et sûrement des inconnus derrières.
Lucas est à cette vente sur l’ordre de son mentor, il doit trouver des femmes, enfin sa première. Il finit par faire un choix, sur la 48-1, une courage jeune femme. Les doutes de son mentor l’emmène à devoir la briser, alors qu’il aurait voulu la protéger. Il doit suivre les règle, et les appliquer.

Briar Rose Chapman, «Holt» est serveuse, au désespoir de son fiancé, de ses parents et de sa future belle-mère la gouverneur. Elle a grandi dans une vie faite de règles et d’apparences par ses parents, élevée par une nounou. Pendant ses angoisses, elle chante, un plaisir que ses parents lui ont retirer en la forçant à en faire de l’argent.
Lucas Holt est colérique, et pourtant il a l’instinct protecteur. Il est physiquement dangereux, ses tatouages, ses cicatrices et ses yeux. Beau mais meurtrier. Et pourtant dès le deuxième chapitre, ce personnage est plein de surprise face à Briar qui le décontenance.

La narration est du point de vue de Briar et de Lucas. Les chapitres sont introduits par le prénom du narrateur, un titre porteur pour Briar et un compteur pour Lucas. Dès le début, le prologue est perturbant, qui, quand, les questions se posent sur ce passage.
La plume est fluide et facile à lire. Le rythme prend son temps, ni soutenu ni lent. Malgré tout il ne se passe pas énormément de chose pendant la moitié du roman. Quelques détails de ce monde, quelques moments de tendresse et de soumission, puis s’enchaînent des révélations, des rebondissements, jusqu’à quelques petites scènes d’actions.
L’intrigue est très intéressante dès le début, la vente, l’achat et le quiproquo, ensuite arrive la découverte du diable et de son côté émotionnel et brisé, la possibilité d’une humanité en lui. Tout règne dans une histoire de confiance, le sexe reste en second plan. Les questions d’où vient cette coutume, ce monde , ce mode de vie, restent longtemps sans réponse, le suspense est là.
Les thèmes comme l’appartenance, la propriété humaine, les faiblesses à cacher, un monde de domination et de soumission sont intégrés avec légèreté et simplicité, loin de la noirceur tant attendue.
Les personnages sont intéressants et attachants. Briar a été arrachée à son ancienne vie, celle toute tracée par ses parents et leur argent. Lui a été façonné par son monde. Deux personnages pourtant opposés de naissances, vont devenir complice et voir plus.
Le côté «Dark» de cette romance est léger, seul le début commençant dans une situation difficile et un décor d’esclavagisme, peut-être considéré comme telle. Sinon le roman est dans un univers sombre et brut, mais rien d’insurportable.

En deux mois, la vie de Briar a été bouleversée, ainsi que celle de Lucas. Une romance naissante dans un monde cruel et sombre, mais loin de la catégorie de Dark Romance.
Une histoire qui se lit simplement, une intrigue intéressante mais peu pimentée, un rythme moyennement lent. C’est le suspense, les secrets, les révélations, qui portent l’histoire et la rendent prenante. Ce roman se révèle une belle surprise en finale, là où on ne l’attendait pas du tout. A découvrir pour son côté surprise !

Encore un grand merci à Marilyne et  à la maison d'édition City, Collection-Eden pour ce service presse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...